Shwan Jaffar

Shwan Jaffar

Shwan Jaffar (en kurde شوان جافر), né à Suleimany au Kurdistan irakien (Gouvernement de Région autonome de Kurdistan), est docteur (PhD) en géopolitique (IFG, Paris 8), il est aussi diplômé de l'université de Bagdad, Académie des Beaux-Arts, département du théâtre en 1984.

Biographie

Il suit ses études à l'institut d'études théâtrales à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (1990) et obtient un DEA (Master II) sous la direction de Martine de Rougemont. En 2009, il obtient un doctorat en géopolitique, IFG, Université de Paris 8, avec sa thèse La politique irakienne de la France, 1988-2003. En 1994, il met en scène Mem u Zine[1] ; en 1996, il met en scène Kardo sur la scène nationale d'Albi[2] puis à Paris[3],[4]. De 1997 à 1999, il est régisseur général du Festival des musiques et danses du Monde à Ris-Orangis. En mars 2000, Shwan Jaffar écrit et met en scène Azady l'être kurde au théâtre du Renard[5], puis sur la scène nationale de Cherbourg[6]. De 2001 à 2004, il devient chef de projet-directeur du Centre culturel de Taverny[7]. Il publie de nombreux articles sur le théâtre kurde.https://books.google.fr/books?id=_K2NQwAACAAJ&dq=inauthor:%22Shwan+Jaffar%22&hl=fr&sa=X&ei=xEpDVaX3OoPSUYHegIgD&ved=0CCEQ6AEwAA ,http://www.airiti.com/ceps/ec_en/ecjnlarticleView.aspx?jnlcattype=0&jnlptype=0&jnltype=0&jnliid=5118&issueiid=97336&atliid=2053878 , Shwan Jaffar participe également à de nombreuses conférences internationales sur le théâtre, notamment Théâtre-politique ; université de Besançon, novembre 2007, Henrik Ibsen dramaturge norvégien à l'Université de Taipei, Taïwan, avril 2009[8], colloque international, Université d'Avignon, novembre 2010, Le théâtre en exil conférence à l'Université d'Hakkari - Turquie, mai 2011. Depuis 2001, Shwan Jaffar enseigne au département Eurasie de l'INALCO[9] et depuis 2007, il donne des cours sur le théâtre au Moyen et Proche Orient au département arts du spectacle de l'Université de Franche-Comté, Besançon[10]. Shwan Jaffar est également expert-traducteur assermenté près la Cour d'appel de Paris[11]. En mai 2012, Shwan Jaffar traduit Le roi se meurt d'Eugène Ionesco, du français vers le kurde. Cet ouvrage est publié par la Fondation Serdam, pour la publication et diffusion, au Kurdistan-Iran[12]. Quelques mois après la publication, tous les exemplaires sont vendus[13]. En 2013, Shwan Jaffar participe au Dictionnaire universel des Créatrices, Paris, édition des Femmes[14]. En juin 2015, cet intellectuel a écrit un article sur " La politique culturelle du Gouvernement de Région de Kurdistan" publié dans le N°.222, de mois de juin, de "Maghreb-Machrek" aux éditions eska, cf ; www.eska.fr

Références

  1. Le Monde du 20 janvier 1994
  2. La Dépêche du Midi du mercredi 3 avril 1996
  3. Libération du 20 avril 1996
  4. La Chronique d'Amnesty International de novembre 1996
  5. nova.magazin du mars 2000
  6. Reportage France 3 du 13 mai 2000
  7. La Lettre du spectacle n° 68 du 22 février 2002, Nantes
  8. www.ntua.edu.tw/~drama/downloads/Ibsen.doc. voire : http://www.airitilibrary.com/Publication/alPublicationProceeding?PublicationID=c0000076 , Théâtre des minorités
  9. www.inalco.fr
  10. www.ufc.fr
  11. www.ceticap.com
  12. www.serdam.org
  13. Kurdistan Nwe (journal kurde), publié à Suleimany, n° 2719 du novembre 2102
  14. www.desfemmes.fr

Article publié sur Wikimonde Plus.