Seras-tu là ?

Seras-tu là ?

Single de Michel Berger
extrait de l'album Que l'amour est bizarre
Face B Medina
Sortie
Enregistré 1975
Drapeau : France Studio Gang, Paris
Durée 3:40
Genre Chanson française, pop
Format 45 tours
Producteur Michel Berger
Label Warner Bros. Records, WEA Filipacchi Music

Singles de Michel Berger

Seras-tu là ? est une chanson écrite, composée et interprétée par Michel Berger. Sortie en 1975, elle est extrait de l'album Que l'amour est bizarre et parue en single la même année. Dans cette chanson, il retranscrit la douleur de sa séparation avec Véronique Sanson[1],[2].

Historique

Le titre ne rencontre pas de succès immédiat, mais deviendra un classique du répertoire de Berger au fur et à mesure et suite au succès du chanteur au début des années 1980, qu'il reprendra lors de ses concerts au Palais des Sports et au Zénith.

Véronique Sanson qui a quitté Berger pour le musicien américain Stephen Stills, lui répond en février 1976 lorsqu'elle glisse une chanson Je serai là lors de son spectacle à l'Olympia à Paris. Les deux continuent en effet de correspondre en toute discrétion par chanson interposée et personne, à l'exception de France Gall (compagne de Berger, humiliée par cette correspondance) ne décrypte que les « deux diamants jaunes autour d'un solitaire » décrivent la bague de fiançailles que Berger avait offerte à Sanson[3].

Berger reprendra la chanson avec Jean-Jacques Goldman lors d'un numéro de l'émission Le Grand Échiquier en 1985,. À noter, que ce sera une des seules chansons que chantera Michel Berger avec Jean-Jacques Goldman.

Reprises

La chanson a connu de nombreuses reprises, dont :

Classements

Version de Michel Berger

Classement (2012-2018) Meilleure
place
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 50 Singles)[7] 4
Drapeau de la France France (SNEP)[8] 67

Version de Véronique Sanson

Classement (1994) Meilleure
place
Drapeau de la France France (SNEP)[9] 10

Version de Françoise Hardy

Classement (2018) Meilleure
place
Drapeau de la France France (SNEP)[10] 41

Références