Septembre 1918 (Première Guerre mondiale)

Septembre 1918 (Première Guerre mondiale)
Chronologies
Années :
1915 1916 1917  1918  1919 1920 1921
Décennies :
1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Années du thème Première Guerre mondiale
Chronologies géographiques
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Droit Économie Fantasy • Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique • Parcs de loisirs Photographie • Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain
août 1918 - septembre 1918 - octobre 1918
  • 2 septembre :
    • Erich Ludendorff ordonne la retraite des troupes allemandes positionnées en Belgique et dans le Nord de la France sur la position Siegfried, appuyée sur la Sambre.
  • 3 septembre
    • Début de l'opération Gemse : les Austro-hongrois, abondamment renforcés, se lancent à l'attaque du pic de San Matteo, en vue de le reconquérir.
  • 7 septembre :
    • Rencontre franco-belge de La Panne : le roi des Belges, Albert Ier, se voit proposer le commandement de l'ensemble des unités alliées engagées en Belgique.
  • 9 septembre :
    • Ferdinand Foch, commandant en chef des troupes alliées, expose le matin au roi des Belges, commandant nominal de l'armée belge, ses projets d'offensive dans les Flandre.
    • Ferdinand Foch reçoit Douglas Haig et lui expose ses projets évoqués le matin avec le roi des Belges.
  • 11 septembre :
    • Acceptation par le roi des Belges du projet d'offensive auquel l'armée belge doit participer.
    • Création du groupe d'armées Flandres, constitués d'unités françaises, britanniques et de l'armée belge, placé sous le commandement nominal du roi des Belges.
  • 26-30 septembre :
    • Bataille de Montfaucon : les Alliés parviennent à rompre le front allemand.
  • 27 septembre :
    • Conquête de Daara par les unités alliées engagées en Palestine ottomane.
  • 29 septembre :
    • Percée franco-belge dans la région d'Ypres : Dixmude est libérée par les unités lancées dans l'exploitation de la percée obtenue dès la veille.
    • signature de l'armistice de Thessalonique entre les Bulgares épuisés et vaincus et les alliés, représentés par les Français.
    • Arrivée de Guillaume II à Spa : sa présence près du front est alors supposée resserrer les fidélités de ses troupes.
    • Conférence gouvernementale allemande de Spa : lors de la dernière des [Conférences de Spa (Première Guerre mondiale)|quatre conférences de Spa]], les Dioscures avouent à l'empereur Guillaume II et à son chancelier l'ampleur de la défaite du Reich, et aspirent à confier la sortie de la guerre à un cabinet civil.
  • 30 septembre :
    • Démission du cabinet Hertling ; constitution d'un nouveau cabinet impérial allemand sous la présidence de Max de Bade, en vue de négocier une sortie du conflit.
    • Début du retrait d'Albanie des troupes austro-hongroises commandées par Karl von Pflanzer-Baltin.
    • signature par les Français et les Britannique d'un nouvel accord interprétatif de l'Accord Sykes-Picot, qui reconnaît l'existence d'une zone d'influence française en Syrie mais établit l'unité du commandement allié sous le commandement d'Allenby.

Bibliographie