Sebastián Martín-Retortillo

Sebastián Martín-Retortillo
Illustration.
Fonctions
Ministre adjoint au président
du gouvernement espagnol

(Chargé de l'Administration publique)

(9 mois et 24 jours)
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Gouvernement Suárez III
Prédécesseur Aucun
Successeur Aucun
Biographie
Nom de naissance Sebastián Ricardo
Martín-Retortillo y Baquer
Date de naissance
Lieu de naissance Huesca (Espagne)
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Madrid (Espagne)
Parti politique UCD
Diplômé de Université de Saragosse
Université de Bologne
Profession Universitaire

Sebastián Martín-Retortillo
Ministres adjoints au présidentdu gouvernement d'Espagne

Sebastián Ricardo Martín-Retortillo y Baquer, né le à Huesca et mort le à Madrid, est un homme politique et un universitaire espagnol ayant appartenu à l'Union du centre démocratique (UCD).

Il est ministre adjoint au président du gouvernement, chargé de l'Administration publique, entre 1980 et 1981.

Biographie

Un long parcours universitaire

Après avoir obtenu sa licence en droit à l'université de Saragosse, il passe avec succès un doctorat à l'université de Bologne.

Initialement professeur adjoint à l'université de Séville, il réussit son agrégation et devient professeur des universités de droit administratif à l'université de Saint-Jacques-de-Compostelle en 1960[1]. Il rejoint ensuite l'université de Valladolid en 1962[2], puis l'université de Barcelone cinq ans plus tard[3].

Passage dans la haute administration

En , Sebastián Martín-Retortillo est choisi à 35 ans pour occuper le poste de secrétaire général technique du ministère de l'Éducation et de la Science[4]. Il devient, dès le mois de juillet suivant, sous-secrétaire du ministère[5].

Il est relevé de ses fonctions en [6]. À peine deux mois plus tard, il est nommé directeur de l'Institut d'études de l'administration locale (IEAL) du ministère de l'Intérieur[7].

Député puis secrétaire d'État

Investi tête de liste de l'UCD dans la province de Huesca pour les élections législatives du 1er mars 1979, il est démis de ses fonctions administratives en [8].

La liste qu'il conduit totalise 47,9 % des voix et 2 députés sur 3. Élu au Congrès des députés, il devient premier secrétaire de la commission constitutionnelle et membre de la commission du Règlement[9]. Il retrouve la haute administration dès le 22 septembre, lorsqu'il est désigné secrétaire d'État à l'Administration publique du ministère de la Présidence[10].

Ministre adjoint

À l'occasion du remaniement ministériel du 3 mai 1980, Sebastián Martín-Retortillo est nommé ministre adjoint au président du gouvernement, chargé de l'Administration publique par Adolfo Suárez[11]. Avec le nouveau ministre de l'Industrie Ignacio Bayón, il n'appartient à aucun courant particulier de l'UCD[12]. Sa nomination, aux côtés de Juan Antonio Ortega, s'explique par le conflit opposant le ministre de la Présidence José Pedro Pérez-Llorca et le ministre adjoint chargé de la Coordination des Affaires politiques Rafael Arias-Salgado, au sujet des fonctions et responsabilités devant revenir au ministère de la Présidence, Suárez ayant choisi de nommer deux ministres adjoints directement sous sa responsabilité[13].

Il n'est pas reconduit par Leopoldo Calvo-Sotelo lorsqu'il forme son cabinet, le . Au mois de , il rejoint la commission constitutionnelle et la commission du Régime des administrations publiques du Congrès des députés.

Fin de vie politique

Pour les élections législatives anticipées du 28 octobre 1982, il est à nouveau tête de liste dans la province de Huesca[14]. Bien que l'UCD y totalise 14,7 % des voix, elle ne remporte aucun mandat parlementaire, ce qui met fin à son parcours politique.

Il retourne alors enseigner le droit à l'université. En 1997, il est nommé à la Junte électorale centrale par le président du gouvernement José María Aznar[15]. Devenu ensuite membre de l'Académie royale des sciences morales et politiques, il meurt le à Madrid, à l'âge de 71 ans[16].

Notes et références

  1. (es) « Orden de 6 de mayo de 1960 por la que se nombra Catedrático de la Universidad de Santiago a don Sebastián Martín-Retortillo Baquer, en virtud de oposición. », Bulletin official de l'État, publié le 8 juin 1960
  2. (es) « Orden de 26 de marzo de 1962 por la que se nombra Catedrático de la Universidad de Valladolid en virtud de concurso previo de traslado a don Sebastián Martín-Retortillo Baquer. », Bulletin official de l'État, publié le 9 mai 1962
  3. (es) « Orden de 1 de marzo de 1967 por la que se nombra, en virtud de oposición, Catedrático de la Universidad de Barcelona a don Sebastián Martín-Retortillo Baquer. », Bulletin official de l'État, publié le 31 mars 1967
  4. (es) « Decreto por el que se nombra Secretario general Técnico del Ministerio de Educación y Ciencia a don Sebastián Martín-Retortillo Baquer. », Bulletin official de l'État, publié le 13 janvier 1976
  5. (es) « Real Decreto 1758/1976, de 23 de julio, por el que se nombra Subsecretario del Ministerio de Educación y Ciencia a don Sebastián Martín-Retortillo Baquer. », Bulletin official de l'État, publié le 26 juillet 1976
  6. (es) « Real Decreto 1841/1977, de 25 de julio, por el que cesa en el cargo de Subsecretario de Educación y Ciencia don Sebastián Martín-Retortillo Baquer. », Bulletin official de l'État, publié le 26 juillet 1977
  7. (es) « Orden por la que se dispone el nombramiento de don Sebastián Martín-Retortillo Baquer como Director del Instituto de Estudios de Administración Local. », Bulletin official de l'État, publié le 24 septembre 1977
  8. (es) « Orden de 5 de enero de 1979 por la que se dispone cese como Director del Instituto de Estudios de Administración Local don Sebastián Martín-Retortillo Baquer. », Bulletin official de l'État, publié le 8 janvier 1979
  9. (es) « Martín-Retortillo y Baquer, Sebastián », fiche biographique de la Ire législature, site du Congrès des députés
  10. (es) « Real Decreto 2218/1979, de 21 de septiembre, por el que se nombra Secretarío de Estado para la Administración Pública a don Sebastián Martín-Retortillo y Baquer. », Bulletin official de l'État, publié le 22 septembre 1979
  11. (es) « Real Decreto 792/1980, de 2 de mayo, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin official de l'État, publié le 3 mai 1980
  12. (es) « La oposición acusa al presidente Suárez de dar un giro a la derecha », El País, le 3 mai 1980
  13. (es) « El enfrentamiento de Pérez-Llorca y Arias-Salgado desgaja Presidencia entre tres ministros », El País, le 3 mai 1980
  14. (es) « Candidaturas proclamadas para las elecciones al Congreso de los Diputados y al Senado convocadas por Real Decreto 2057/1982, de 27 de agosto. », Bulletin officiel de l'État, publié le 2 octobre 1982
  15. (es) « Real Decreto 1210/1997, de 18 de julio, por el que se nombran Vocales de la Junta Electoral Central. », Bulletin officiel de l'État, publié le 19 juillet 1997
  16. (es) « Sebastián Martín-Retortillo, ministro con UCD », El País, le 21 octobre 2002

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • CiNii • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale d’Espagne • Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale • WorldCat
  • (es) Sebastián Martín-Retortillo, un intelectual de altura, hommage par Los Amigos de Serrablo