Scrutins en France sous la Cinquième République

La France, sous la Cinquième République, est un régime représentatif. Les représentants des branches législative et exécutive y sont élus (directement ou indirectement) par les citoyens français ou nommés par les représentants élus. Les citoyens français peuvent également être consultés par référendum sous certaines conditions.

Les scrutins en France sous la Cinquième République

Au niveau national, la France élit un chef d'État — le président de la République française — et une législature :

Au niveau local, les citoyens français élisent au suffrage universel direct plusieurs gouvernements locaux :

Les différentes collectivités d'outre-mer peuvent également élire leurs propres représentants (élections territoriales en Polynésie française, assemblées de Provinces et Congrès en Nouvelle-Calédonie).

Les électeurs français élisent des représentants au Parlement européen lors des élections européennes.

Par ailleurs, les conseillers des conseils de prud'hommes sont élus par les salariés et les employeurs lors des élections prud'homales.

Électeurs

Les électeurs sont les citoyens français âgés de 18 ans ou plus inscrits sur les listes électorales. Pour les élections municipales et européennes, les citoyens d'autres pays de l'Union européenne peuvent décider de voter en France.

L'inscription sur les listes électorales n'est pas obligatoire, mais elle est nécessaire pour pouvoir voter. Actuellement, les citoyens français atteignant 18 ans sont automatiquement inscrits. Les citoyens peuvent s'inscrire sur leur lieu de résidence ou à un endroit où ils payent les charges locales depuis au moins 5 ans. Ceux vivant à l'étranger peuvent s'inscrire au consulat dont ils dépendent. Dans tous les cas, il n'est possible de s'inscrire qu'à un seul endroit.

Seuls les citoyens inscrits comme électeurs peuvent se présenter aux élections.

Dans certains cas, les personnes condamnées peuvent être temporairement interdites d'inscription sur les listes électorales (ce qui par conséquent les empêche de se présenter et d'être élues).

Liste des scrutins par année

1958

La constitution de la Cinquième République fut adoptée par référendum le 28 septembre 1958, sous la Quatrième République.

1959

1961

1962

1964

  • 8 mars : cantonales (premier tour, cantons renouvelés en 1958)
  • 15 mars : cantonales (deuxième tour, cantons renouvelés en 1958)

1965

  • 14 mars : municipales (premier tour)
  • 21 mars : municipales (deuxième tour)
  • 26 septembre : sénatoriales (série B)
  • 5 décembre : présidentielle (premier tour)
  • 19 décembre : présidentielle (deuxième tour)

1967

1968

1969

1970

  • 23 septembre : cantonales (premier tour, cantons renouvelés en 1964)
  • 30 septembre : cantonales (deuxième tour, cantons renouvelés en 1964)

1971

1972

1973

  • 4 mars : législatives (premier tour)
  • 11 mars : législatives (deuxième tour)
  • 23 septembre : cantonales (premier tour, cantons renouvelés en 1967)
  • 30 septembre : cantonales (deuxième tour, cantons renouvelés en 1967)

1974

1976

  • 7 mars : cantonales (premier tour, cantons renouvelés en 1970)
  • 14 mars : cantonales (deuxième tour, cantons renouvelés en 1970)

1977

1978

  • 12 mars : législatives (premier tour)
  • 19 mars : législatives (deuxième tour)

1979

1980

1981

  • 26 avril : présidentielle (premier tour)
  • 10 mai : présidentielle (deuxième tour)
  • 14 juin : législatives (premier tour)
  • 21 juin : législatives (deuxième tour)

1982

  • 14 mars : cantonales (premier tour, cantons renouvelés en 1976)
  • 21 mars : cantonales (deuxième tour, cantons renouvelés en 1976)

1983

1984

1985

1986

1988

1989

1992

1993

  • 21 mars : législatives (premier tour)
  • 28 mars : législatives (deuxième tour)

1994

  • 20 mars : cantonales (premier tour, cantons renouvelés en 1988)
  • 27 mars : cantonales (deuxième tour, cantons renouvelés en 1988)
  • 12 juin : européennes

1995

1997

  • 25 mai : législatives (premier tour)
  • 1er juin : législatives (deuxième tour)

1998

1999

2000

2001

  • 11 mars :
  • 18 mars :
    • cantonales (deuxième tour, cantons renouvelés en 1994)
    • municipales (deuxième tour)
  • 23 septembre : sénatoriales (série B)

2002

  • 21 avril : présidentielle (premier tour)
  • 5 mai : présidentielle (deuxième tour)
  • 9 juin : législatives (premier tour)
  • 16 juin : législatives (deuxième tour)

2003

2004

2005

2006

2007

Compte tenu du calendrier électoral originellement chargé de l'année 2007 (cinq élections auraient du s'y tenir en six mois, dont des élections cantonales et municipales en mars pendant la campagne de l'élection présidentielle et des élections sénatoriales en septembre), deux lois du 15 décembre 2005[réf. souhaitée] ont procédé au report en 2008 des élections cantonales, municipales et sénatoriales.

  • 22 avril : présidentielle (premier tour)
  • 6 mai : présidentielle (deuxième tour)
  • 10 juin : législatives (premier tour)
  • 17 juin : législatives (deuxième tour)

2008

2009

2010

2011

  • 20 et 27 mars 2011 : cantonales (pour les cantons renouvelés les 21 et 28 mars 2004)
  • 25 septembre 2011 : sénatoriales (renouvellement par moitié et non plus par tiers : élection pour un mandat de 6 ans des 170 sénateurs de la nouvelle série 1 et fin des mandats de 10 ans des sénateurs de l'ancienne série B élus en 2001 et des mandats de 7 ans de certains sénateurs de l'ancienne série C élus en 2004).

2012

2013

2014

  • 23 et 30 mars : municipales.
  • 25 mai : européennes.
  • fin septembre : sénatoriales (renouvellement par moitié et non plus par tiers : élection pour un mandat de 6 ans des 178 sénateurs de la nouvelle série 2 et fin des mandats de 10 ans de certains sénateurs de l'ancienne série C élus en 2004 et des mandats de 6 ans des sénateurs de l'ancienne série A élus en 2008).

2015

2016

2017

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Alain Lancelot, Les Élections sous la Ve République, PUF, Paris, 1988
  • Jean-Pierre Rissoan, Traditionalisme et révolution : les poussées d'extrémisme des origines à nos jours. Second volume Du fascisme au 21 avril 2002, 2007, 416 pages, (ISBN 9782843011856).

Articles connexes