Science infirmière

La science infirmière représente et désigne l'ensemble des savoirs théoriques, cliniques, éthiques et pratiques issus des modèles conceptuels en soins infirmiers.

Dans la pratique des soins infirmiers, la science infirmière regroupe la recherche clinique infirmière, l'évaluation infirmière, l'éducation infirmière, la dispensation des soins infirmiers par les infirmières et infirmiers, le plan de soins infirmier ou encore la relation d'aide en soins infirmiers.

Dans le cadre théorique, elle représente les concepts fondamentaux en soins infirmiers, le raisonnement clinique infirmier ou encore l'éducation à la santé.

La science infirmière se centre également sur l'étude des diagnostics infirmiers.

De nombreuses initiatives contribuent aujourd’hui à l’émergence des sciences infirmières en France. Les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) sont très actifs pour croiser logiques de formation et de recherche.  Par exemple, Madame Nathalie Alglave, directrice des soins, dirige l’IFSI du CHU de Nantes. Elle est spécialisée en éducation thérapeutique du patient et développe une approche nouvelle de la formation à l’éducation thérapeutique reposant sur des vidéoscopies de pratiques d’infirmières et de leurs effets sur l’auto-efficacité des patients. Ses recherches sont soutenues par l’obtention prochaine d’un PhD en éducation de l’université de Sherbrooke au Québec, en cotutelle avec l’université catholique de l’ouest.

Education à la santé

L’éducation à la santé a été définie par l’OMS  comme « tout ensemble d’activités d’information et d’éducation qui incitent les gens à vouloir être en bonne santé, à savoir comment y parvenir, à faire ce qu’ils peuvent individuellement et collectivement pour conserver la santé, à recourir à une aide en cas de besoin ».

Aider les jeunes à faire un projet de vie, et à se responsabiliser devant des choix. [1]

La politique de santé a pour objectif de diminuer les inégalités sociales et territoriales, proposer une meilleure prise en charge et aussi une meilleure qualité de vie aux personnes atteintes d'un handicap ou d'une maladie chronique. Du fait du vieillissement de la population, nous constatons que le nombre de personnes atteintes d'un handicap ou d'une maladie chronique augmente.

Il existe trois types de préventions, la prévention primaire, secondaire et tertiaire.

La prévention s'exerce à travers quatre catégories d'interventions interdépendantes:

  • mesures légales et socio-économiques
  • action pour améliorer ou préserver l'environnement et les conditions de vie ( isolation, aménagement des lieux publics )
  • actes médicaux ( vaccinations, dépistage )
  • éducation pour la santé ( éducation nutritionnelle, aide au sevrage tabagique ) [2]

Notes et références

  1. « Education à la santé | AFPSSU », sur Association Française de Promotion de la Santé Scolaire et Universitaire | Afpssu (consulté le 26 mars 2019)
  2. « L'éducation pour la santé: un enjeu de santé publique », sur santé publique France (consulté le 26 mars 2019)

Annexes

Bibliographie

  • HENDERSON, Virginia (trad. Marie-Françoise Collière et Virginia Henderson), La nature des soins infirmiers [« The Nature of Nursing. A definition and its implications for practice, research, and education »], Saint-Laurent, Éd. InterEditions, Paris, , 235 p. (ISBN 978-2-7296-0503-2)
  • WALTER, Béatrice, Le savoir infirmier, Paris, éditions Lamarre-Poinat, Paris, France, , 275 p. (ISBN 978-2-85030-040-0)

Articles associés