Scarlett Johansson

Scarlett Johansson
Description de cette image, également commentée ci-après
Scarlett Johansson en 2017.
Naissance (33 ans)
New York, NY, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Profession Actrice
Chanteuse
Films notables L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Lost in Translation
Match Point
Univers cinématographique Marvel
Lucy

Scarlett Johansson est une actrice et chanteuse américaine, née le à New York.

Elle est révélée à l'âge de quatorze ans, grâce à son rôle dans L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux (1998) puis enchaîne les succès critiques avec Ghost World, Lost in Translation et La Jeune Fille à la perle, ces deux derniers lui ayant valu deux nominations aux Golden Globes en 2003.

À partir de Match Point, elle devient la nouvelle « muse » du réalisateur Woody Allen, avec qui elle tourne deux autres films dans un rôle principal : Scoop et Vicky Cristina Barcelona. Éclectique, elle joue aussi dans les films à grand spectacle et gros budgets, tenant notamment à partir de 2010 le rôle de la Veuve noire, Natasha Romanoff dans plusieurs productions de Marvel Studios. En 2014, elle interprète Lucy, l'éponyme du film de Luc Besson qui devient le plus gros succès du cinéma français dans le monde.

Biographie

Enfance et famille

Scarlett Johansson est née le à New York, avec son frère jumeau Hunter. Son père, Karsten Johansson, est un architecte né au Danemark et son grand-père paternel, Ejner Johansson, était scénariste et réalisateur. Sa mère, Melanie Sloan, est une productrice issue d'une famille d'origine juive polonaise du Bronx[2],[3],[4]. Les parents de Scarlett se sont rencontrés au Danemark alors que sa mère vivait encore chez la grand-mère maternelle de Scarlett, Dorothy, qui fut bibliothécaire et enseignante[5].

Une partie de sa famille, notamment le frère de son grand-père maternel, est décédée dans le Ghetto de Varsovie[6].

En plus de son jumeau Hunter, acteur, Scarlett Johansson a une sœur plus âgée, Vanessa, également actrice, un frère plus âgé, Adrian, et un demi-frère, Christian, né du second mariage de son père.

Scarlett Johansson grandit dans cette famille avec « peu d'argent »[3] et une mère « cinéphile »[7].

Carrière cinématographique

Formation et débuts précoces (1994-2002)

Scarlett débute au théâtre à l'âge de huit ans aux côtés d'Ethan Hawke dans Sophistry[8]. Sa carrière cinématographique démarre vers l'âge de 9 ans quand sa mère l'emmène à des auditions[3]. À l'âge de 10 ou 11 ans, elle est auditionnée pour le rôle de Judy Shepherd dans le film Jumanji, mais le rôle est attribué à Kirsten Dunst[9]. Elle décroche son premier rôle au cinéma en 1994 dans le film L'Irrésistible North de Rob Reiner. Elle enchaîne ensuite les rôles sans se faire vraiment remarquer et c'est en 1998 qu'elle reçoit le Young Star Award, décerné par le magazine The Hollywood Reporter pour son rôle de Grace dans L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux.

En 1999, elle tourne un drame de guerre appelé American Rhapsody et l'année suivante, elle tourne aux côtés de Billy Bob Thornton dans The Barber. Elle se fait aussi remarquer dans le film Ghost World, sorti en 2001, aux côtés de Thora Birch.

Scarlett Johansson est diplômée en théâtre de la Professional Children's School de Manhattan en 2002.

Révélation critique (2003-2005)

Scarlett Johansson au festival de Cannes 2005.

Elle s'impose en 2003 dans deux rôles successifs : tout d'abord face à Bill Murray dans Lost in Translation de Sofia Coppola, puis aux côtés de Colin Firth dans La Jeune Fille à la perle, méticuleuse reconstitution du monde de Vermeer. Elle se voit décerner le « Upstream Prize » à la Mostra de Venise pour le premier et est sélectionnée aux Golden Globe Awards comme meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Lost in Translation et meilleure actrice dans un film dramatique pour La Jeune Fille à la perle. Elle remporte aussi aux BAFTA la même année le prix de meilleure actrice pour son rôle dans Lost in Translation[10].

Elle est conviée aux Oscars en juin 2004 afin d'y remettre un prix[11].

En 2004, elle joue aux côtés de Topher Grace dans En bonne compagnie et face à John Travolta et Gabriel Macht dans le drame de mœurs Love Song ; ce rôle lui valut une troisième nomination aux Golden Globes. Cette même année, elle est contactée pour un rôle dans Mission impossible 3 mais ne peut y participer à cause de problèmes d'emploi du temps ; un conflit personnel avec Tom Cruise a également été rapporté aux journaux, mais publiquement démenti[12]. Elle est remplacée par Keri Russell.

Du 1er au 11 septembre 2004, elle est membre du jury du 61e Festival de Venise, sous la présidence de John Boorman et aux côtés de Spike Lee et Helen Mirren notamment.

En juillet 2005, elle tient le premier rôle féminin dans un blockbuster d'action : The Island avec Ewan McGregor. Elle tourne ensuite un film de Woody Allen, Match Point. Son rôle lui valut une quatrième nomination aux Golden Globes, mais le prix fut décerné à Rachel Weisz. Elle est depuis considérée comme un sex-symbol mondial et devient alors, par sa prestation dans ce film, la nouvelle muse de Woody Allen. Leur collaboration s'étendra en effet sur trois films.

Confirmation commerciale (2006-2009)

À la première de Ce que pensent les hommes, en .

Elle le retrouve en effet pour Scoop, une comédie policière sortie en juillet 2006, aux côtés de Hugh Jackman.

La même année, elle apparaît dans Le Dahlia noir de Brian De Palma, tourné à Los Angeles et en Bulgarie avec Josh Hartnett, Aaron Eckhart et Hilary Swank. Scarlett Johansson explique qu'elle admire le travail de De Palma et voulait travailler dans ce film malgré le fait qu'elle pensait être « physiquement non indiquée » pour le rôle[13]. Les critiques sont partagées, certains trouvant son travail bon et certains non[14],[15]. Elle joue également aux côtés de Hugh Jackman pour la seconde fois consécutive et de Christian Bale pour un thriller fantastique, Le Prestige, réalisé par un autre grand cinéaste, Christopher Nolan.

Le 14 janvier 2006, Scarlett Johansson anime le Saturday Night Live. Elle y revient le 21 avril 2007 pour y chanter un duo avec Andy Samberg (une reprise de Something to Talk About).

Elle tourne ensuite la chronique historique Deux sœurs pour un roi (The Other Boleyn Girl) de Justin Chadwick (qui sort en février 2008), où elle côtoie Natalie Portman et Eric Bana, pour y incarner le rôle de Mary Boleyn[17]. En août 2007, elle tournait à Barcelone son troisième film avec Woody Allen, Vicky Cristina Barcelona où elle joue aux côtés du couple espagnol, Penélope Cruz et l'acteur oscarisé Javier Bardem[18].

Elle interprète ensuite Annie Braddock dans Le Journal d'une baby-sitter aux côtés d'Alicia Keys, Laura Linney et Nicholas Art . Le film est sorti le en Amérique du Nord et le en France.

En 2008, elle est la femme fatale dans l'adaptation cinématographique du comic The Spirit où elle retrouve Eva Mendes, avec qui elle a travaillé en 1998 sur My Brother the Pig  et Gabriel Macht, qu'elle a côtoyé sur Love Song de Shainee Gabel en 2004[19],[20].

Puis, en 2009, elle joue un professeur de yoga dans Ce que pensent les hommes, adaptation cinématographique du livre He's Just Not That Into You (Greg Behrendt), où elle a pour partenaires Drew Barrymore, Jennifer Aniston, Jennifer Connelly, Bradley Cooper, Ben Affleck, Kevin Connolly, Ginnifer Goodwin et Justin Long. Le réalisateur est Ken Kwapis et la productrice Drew Barrymore. Bien que les critiques demeurent mitigés, Scarlett obtient quelques critiques favorables, notamment du Baltimore Sun, disant de l'actrice qu'elle « prouve qu'elle n'a pas besoin de Woody Allen pour être drôle »[21] et que le San Francisco Chronicle l'encense en écrivant qu'« elle est devenue une actrice comique habile »[22].

Entre blockbusters et films indépendants (2010-)

En 2010, elle prête ses traits au personnage de la Veuve Noire dans le film d'action Iron Man 2, réalisé par Jon Favreau, remplaçant ainsi l'actrice britannique Emily Blunt, qui devait initialement incarner le rôle[23]. Elle reprend ce rôle en 2012 dans Avengers.

Le 2 mai 2012, elle obtient son étoile sur le Walk of Fame à Hollywood Boulevard[24].

La fin de cette année est marquée par son rôle de Janet Leigh, dans le film biographique sur Alfred Hitchcock, Hitchcock. Elle y joue aux côtés de Jessica Biel (Vera Miles), Helen Mirren (Alma Reville) et Anthony Hopkins (Alfred Hitchcock). Et par sa participation à la comédie dramatique famillale Nouveau Départ, réalisée par Cameron Crowe. Elle y interprète une jeune gardienne en chef d'un zoo à l'abandon, aux côtés de Matt Damon.

Ce sont néanmoins Les Misérables qui se distinguent durant cette période. L'actrice révèle en février 2013 ne pas avoir été préférée à Anne Hathaway pour le rôle de Fantine dans cette adaptation mise en scène par Tom Hooper[25]. Anne Hathaway remporte en effet l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Elle revient sur le devant de la scène en 2013 avec des projets très différents. Le , elle reçoit le prix de la meilleure actrice pour le film Her lors du 8e Festival international du film de Rome[26]. Un rôle particulier, car dans le film de Spike Jonze, elle double un système d'exploitation perfectionné et tellement humain que son utilisateur (incarné par Joaquin Phoenix) en tombera amoureux.

Un rôle aux antipodes de son travail sur Under the Skin de Jonathan Glazer, où elle joue cette fois de son physique en incarnant une mystérieuse créature embarquant de jeunes hommes vers un destin funeste.

Enfin, elle participe à la satire Don Jon, écrite et réalisée par Joseph Gordon-Levitt. Elle y joue Barbara Sugarman, une jeune bimbo romantique, et témoigne de talents comiques jusque-là rarement exploités.

2014 est l'année des blockbusters : elle incarne la Veuve noire pour la troisième fois dans Captain America : Le Soldat de l'hiver, puis prête ses traits à l'héroïne du nouveau film de Luc Besson, Lucy, où elle décuple sa puissance cérébrale pour avoir des super pouvoirs. C'est un succès commercial mondial, surtout à l'international[27].

Elle confirme en 2015 où elle interprète encore la Veuve noire dans le blockbuster Avengers : L'Ère d'Ultron. On la retrouve à nouveau l'année suivante dans les mêmes habits à l'affiche de Captain America: Civil War, puis en 2018 dans le troisième opus des Avengers, Avengers: Infinity War qui devient après sa sortie le quatrième plus grand succès commercial de l'histoire du cinéma avec plus de 2 milliards de dollars de recettes (et à ce jour le meilleur box-office pour Scarlett Johansson)[28].

Début 2018, elle confirme qu’elle jouera dans Jojo Rabbit, le prochain film du réalisateur néo-zélandais Taika Waititi, tiré du roman de Christine Leunens, Le ciel en cage.

Carrière musicale

Scarlett Johansson au Camp Buehring, au Koweït, le .

En 2005, Johansson fut envisagée pour le rôle de Maria[29] dans l'adaptation au théâtre de La Mélodie du bonheur, mais le rôle fut finalement confié à Connie Fisher après que celle-ci eut gagné un concours de jeunes talents de la BBC, « How Do You Solve a Problem Like Maria? »[30].

Le 6 mai 2006 sort Unexpected Dreams - Songs from the Stars, un album à but non lucratif regroupant plusieurs titres chantés par des acteurs renommés ; Johansson y contribua avec une reprise de Summertime. Elle a chanté en avril 2007 avec le groupe The Jesus and Mary Chain en Californie[31].

Elle joue en 2006 dans un court métrage de Bennett Miller dont la bande originale est When the Deal Goes Down de Bob Dylan, pour promouvoir le dernier album de ce dernier, Modern Times[32]. Elle est aussi le personnage principal du clip vidéo de la chanson What Goes Around…/…Comes Around Interlude de Justin Timberlake, sélectionné en août 2007 pour le prix du meilleur clip musical aux MTV Video Music Awards[33].

Elle enregistre pendant l'été 2007 des reprises de Tom Waits à Maurice en Louisiane[34],[35]. L'album, intitulé Anywhere I Lay My Head, est une relecture de la musique de Waits[7] et sort le [36]. Il est produit par David Sitek qui a fait appel à David Bowie pour les chœurs (ce dernier avait déjà collaboré avec Scarlett Johansson dans le film Le Prestige) ; on y entend aussi les Yeah Yeah Yeahs[37],[38] et Celebration [39]. Le premier single extrait de l'album, Falling Down, s'accompagne d'un clip.

Scarlett Johansson est apparue le 7 janvier 2008 dans le vidéoclip Yes We Can aux côtés de Will.i.am, Nicole Scherzinger, John Legend, Thandie Newton et d'autres artistes pour soutenir le candidat à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de novembre 2008, Barack Obama.

Début 2009, Scarlett Johansson enregistre une reprise du titre Last Goodbye de Jeff Buckley pour la bande originale du film Ce que pensent les hommes (He's Just Not That Into You).

Le 7 septembre 2009 paraît l'album Break Up enregistré en duo avec Pete Yorn en 2006 dont le single Relator connaît un certain succès. Le disque s'inspire des albums enregistrés dans les années 1960 par Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot. En septembre 2011 est d'ailleurs sorti un duo avec Lulu Gainsbourg reprenant le tube Bonnie and Clyde.

En février 2015, Johansson annonce la création de son nouveau groupe « The Singles » dont le premier titre est Candy[40].

Publicités

Scarlett Johansson lors du Hasty Pudding Woman of the Year Parade à Cambridge, Massachusetts ().

Scarlett Johansson tourne des publicités pour le parfum Eternity Moment de Calvin Klein et apparaît dans des affiches et pubs dans les magazines pour ce parfum. L'une des publicités est montrée dans son film The Island. Elle devient symbole et porte-parole de Louis Vuitton au début 2005 et est apparue dans trois de ses campagnes publicitaires (printemps 2005 et printemps et automne 2007). En janvier 2006, elle devient porte-parole de L'Oréal.

En juillet 2006, Reebok signe un accord avec elle pour créer des baskets « Scarlett 'Hearts' Rbk », sorties au printemps 2007 ; on la verra aussi dans les publicités pour ces produits[42].

En février 2009, elle devient l'égérie du champagne Moët & Chandon. Enfin, en 2009, elle s'associe aux cosmétiques Dolce & Gabbana pour leur parfum The One et pour leurs maquillages, ainsi qu'à l'enseigne de prêt à porter espagnole Mango.

En janvier 2014, elle devient l'ambassadrice de la multinationale israélienne Sodastream, et tourne dans le spot publicitaire de la marque au Super Bowl. Cette publicité suscite la polémique pour deux raisons : d'une part, l'actrice y critique directement les concurrents Pepsi et Coca-Cola. D'autre part, l'association Oxfam International (dont elle est alors ambassadrice) et les promoteurs de la campagne BDS reprochent à Johansson de négliger la présence d'une usine SodaStream dans une colonie israélienne[43]. Scarlett Johansson démissionne du poste d'ambassadrice d'Oxfam International à la suite de ce conflit de valeurs[43].

Dans les médias

Au début de l'année 2006, elle fait la couverture américaine de Vanity Fair en posant nue aux côtés de Tom Ford et de Keira Knightley[44].

En mars de la même année, elle est élue femme la plus sexy du monde par les lecteurs américains de FHM (elle est troisième dans le classement de l'édition britannique). En mai 2006, elle est classée en 6e place dans le classement Hot 100 de Maxim[45] ; en novembre Esquire la déclare « la femme la plus sexy »[46]. Elle est 3e dans le Hot 100 2007 de Maxim.

En 2018, elle est considérée comme l'actrice la mieux payée au monde. Elle a engrangé 40,5 millions de dollars entre juin 2017 et juin 2018[47].

Vie privée

Michael Caine et Scarlett Johansson, lors du Concert du prix Nobel de la paix à Oslo ().

Elle a eu de nombreux petits amis dans le monde du cinéma et des médias tels que le musicien Jack Antonoff (qui fait référence à Johansson dans sa chanson Better Love[48]), Jared Leto et notamment Josh Hartnett, qu'elle a fréquenté durant deux ans (selon Hartnett, leurs emplois du temps trop chargés furent la raison de leur séparation[49]).

En 2008, elle s'est mariée avec le Canadien Ryan Reynolds[50] mais les deux acteurs ont annoncé leur séparation en décembre 2010, après deux ans de mariage[51]. Leur divorce est finalisé en juillet 2011.

En 2011, elle a eu une brève relation avec l'acteur Sean Penn, puis en 2012, avec Nate Naylor[52].

En novembre 2012, elle est en couple avec Romain Dauriac, de deux ans son aîné, ancien éditeur du magazine français Clark[53],[54]. Son agent a confirmé qu'elle s'est fiancée à Romain Dauriac en août 2013[55]. Le , Scarlett a donné naissance à son premier enfant, une fille prénommée Rose Dorothy Dauriac[56],[57]. Ils se sont mariés le 1er octobre 2014[58]. En janvier 2017, une source au magazine People annonce que Scarlett Johansson et Romain Dauriac sont séparés depuis l'été 2016[59].

Le 30 novembre 2017, Scarlett Johansson officialise sa relation avec l'écrivain et comédien Colin Jost lors du gala de l'American Museum of Natural History, à New York[60].

Déclarations

Elle a déclaré croire que la monogamie puisse ne pas être instinctive, mais mettre tout en œuvre pour que son couple s'y accorde[61]. Elle dit également que « contrairement à ce qu'on peut penser, [elle] n'est pas libertine », et qu'elle n'est pas du genre à avoir besoin d'être en couple en permanence, en enchaînant les relations, mais déclare tout de même faire un test VIH deux fois par an[62].

Johansson aime le fromage, déclarant que son « plus grand vice est le fromage. Rien d'autre ne règne sur ma vie »[63]. Elle critique les médias et Hollywood qui promeuvent les diktats de la beauté et causent chez les femmes l'envie de faire des régimes alimentaires mauvais pour la santé ainsi que des troubles des conduites alimentaires. Elle déclare que « être ultra-maigre n'est pas du tout sexy. Les femmes ne devraient pas se sentir obligées de se conformer aux images malsaines et irréalistes du corps humain diffusées par les médias »[64].

Concernant ses croyances religieuses, elle préfère ne pas en parler, mais elle indique mélanger un peu le christianisme et le judaïsme durant les fêtes de Noël et de Hanoucca. Elle admet ne pas apprécier les discours des célébrités remerciant Dieu ou Jésus[65]. Elle s'est décrite en tant que juive en parlant de Woody Allen ; « J'adore Woody. Nous avons beaucoup en commun. Nous sommes tous les deux new-yorkais et juifs. Nous avons une relation décontractée »[66].

Elle a affirmé avoir obtenu la note de 1 080 sur 1 600 au SAT (qui est peu près l'équivalent du baccalauréat aux États-Unis) lors de sa scolarité, soit une note médiocre selon elle-même[67].

Opinions politiques

Scarlett Johansson n'a jamais caché ses opinions politiques progressistes et son adhésion à la gauche américaine. Elle est aussi membre du Parti démocrate et a milité pour l'élection de John Kerry lors de l'élection présidentielle de 2004[7]. Elle dit avoir été déçue par le résultat de cette élection[68]. Elle a aussi participé à la campagne anti-pauvreté menée par le chanteur Bono[7].

Elle a soutenu Barack Obama lors de l'élection présidentielle de 2008, notamment en apparaissant dans le clip Yes We Can en compagnie d'autres célébrités candidat démocrate.

Théâtre

Filmographie

Cinéma

Films

Années 1990
Années 2000
Années 2010
Prochainement

Films d'animation

Comme réalisatrice

Comme scénariste

Comme productrice

  • 2010 : The Whale (documentaire), de Suzanne Chisholm et Michael Parfit

Télévision

Séries télévisées

  • 1995 : Le Client  (The Client) : Jenna Halliwell (épisode 1, saison 1 : Pilot)
  • 2004 : Entourage : elle-même (saison 1, épisode 8 : New York de Julian Farino)
  • 2006 : Saturday Night Live : elle-même / Donna Smalls English / Sigrid Helguson / Lexi / Char Hamrlik / Crystal / Clerk / Kendra Barragundian / Sister[71] (saison 31, épisode 10 : Scarlett Johansson / Death Cab for Cutie de Beth McCarthy-Miller )
  • 2006 : Saturday Night Live : elle-même (non créditée - saison 31, épisode 12 : Steve Martin / Prince - segment Digital Shorts d'Akiva Schaffer)
  • 2007 : Saturday Night Live : elle-même / Ivanka Trump / Daughter / Lexi / Bonnie Cox / Kuato / Melissa Sander[72] (saison 32, épisode 18 : Scarlett Johansson / Bjork de Don Roy King )
  • 2009 : Saturday Night Live : Lexi (non créditée - saison 35, épisode 2 : Ryan Reynolds / Lady Gaga de Don Roy King et Akiva Schaffer)

Séries d'animation

  • 2005-2006 : Robot Chicken : Amy et la Cheerlader (voix originale - saison 1, épisode 7 : A Piece of Action) / Tooth Fairy (saison 1, épisode 10 : Toyz in the Hood) / Dolores et Veronica Lodge (saison 2, épisode 14 : Veggies for Sloth) / la femme et Lisa (saison 2, épisode 19 : Donkey Punch)

Clips vidéos

Doublage de jeu vidéo

Discographie

Article détaillé : Discographie de Scarlett Johansson.

Distinctions

Scarlett Johansson à la projection de Don Jon au festival international du film de Toronto 2013.

Récompenses

Nominations

Voix françaises

En France, Julia Vaidis-Bogard est la voix française régulière de Scarlett Johansson.

Au Québec, Camille Cyr-Desmarais est la voix française régulière de l'actrice[74].

Bibliographie

  • Roberts, Chris, Scarlett Johansson - The Illustrated Biography, London, Carlton Books, , Hardcover éd. (ISBN 978-1-84442-399-6).
  • Malcolm Stone, An Unauthorized Guide to Scarlett Johansson and Romain Dauriac: How the Hollywood Star Found Love with a French Magazine Editor.
  • Gianni Solla, Lettera a Scarlett Johansson: e altre storie corte, Marsilio éd..
  • Michael A. Schuman, Scarlett Johansson: Hollywood Superstar, Enslow Publishers, Inc. éd..
  • Brandon Hurst, Scarlett Johansson, Top Spot Publishing éd..

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Scarlett Johansson » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Neil Young, « Neil Young's film lounge - interview with Peter Webber : A period film made by someone who hates period films: Peter Webber on Girl with a Pearl Earring », sur jigsawlounge, (consulté le 11 avril 2017).
  2. a, b et c (en) More Than a Pretty Face, Parade Magazine
  3. (en) A. J. Jacobs ; Scarlett Johansson is the Sexiest Woman Alive, 2006 ; 31 octobre 2006.
  4. (en) Anthony Weiss, « The Scarlett Grandma », sur The Jewish Forward,
  5. « Les larmes de Scarlett Johansson en découvrant le destin de sa famille dans le ghetto de Varsovie », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  6. a, b, c et d (en) Melena Ryzik ; Local favourite ; The Sydney Morning Herald ; 17 septembre 2007.
  7. (en) « Sophistry becomes Scarlett's stage debut », sur xtimeline.com (consulté le 10 septembre 2012)
  8. (en) Alison Nastasi, « Watch a Tiny Scarlett Johansson Audition for 'Jumanji' Before Losing the Part to Kirsten Dunst », sur Movies.com, (consulté le 24 janvier 2016)
  9. (en) [PDF] Liste des gagnants et sélectionnés aux BAFTAs de 2000 à aujourd'hui, Site Internet des BAFTAs
  10. (en) Academy Invites 127 to Membership, 28 juin 2004
  11. (en) Jeannette Walls, « Scarlett Johnson escapes Cruise's clutches », sur Today.com,
  12. (en) Black Dahlia Interview: Scarlett Johansson ; Movies Online
  13. (en) Owen Gleiberman, « 'Black Dahlia' a stylish misfire », sur CNN.com,
  14. (en) Stylish Black Dahlia recalls crime dramas of the 1940s : Kalamazoo Gazette
  15. (en) « Scarlett Johansson is The Other Boleyn Girl », sur MoviesWeb.com,
  16. (en) Hollywood Enters the Era of Scarlett
  17. (en) Scarlett Johansson As a Femme Fatale
  18. (en) Tatiana Siegel, « It's a triple feature for Johansson », sur The Hollywood Reporter,
  19. (en) « 'Just Not That Into You' is just not believable », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne)
  20. (en) Mick LaSalle, « He's Just Not That Into You », San Francisco Chronicle,‎ (lire en ligne)
  21. (en) Nicole Sperling, « 'Iron Man 2': Scarlett Johansson to replace Emily Blunt as Black Widow? », Entertainment Weekly,‎ (lire en ligne)
  22. Scarlett Johansson, nouvelle star du Walk of Fame
  23. Anne Hathaway a été préférée à Scarlett Johansson
  24. « Festival du film de Rome: le Marc Aurèle d’or décerné à «Tir» d’Alberto Fasulo », sur http://www.lavenir.net, (consulté le 11 mars 2015)
  25. http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=lucy.htm
  26. (en) « Avengers: Infinity War (2018) », sur Box Office Mojo (consulté le 20 juin 2018)
  27. (en) Lloyd Webber Wants Scarlett Johansson for London Sound of Music
  28. (en) I would never mime on stage ; IC Wales
  29. (en) Scarlett Johansson to sing with Jesus & Mary Chain? ; Yahoo Music News
  30. (en) Bob Dylan Short Film Details ; UltimateGuitar.com
  31. (en) « Justin Timberlake, Beyonce lead MTV Video Music Awards with 7 nods each », (consulté le 11 avril 2017)
  32. (en) Scarlett Johansson Record Deal in the Works ; Fox News
  33. Rolling Stone no 46, décembre 2006, p. 16
  34. (en) Scarlett Johansson: From Actress to Singer ; Cleveland Leader ; 29 août 2007
  35. (en) Stars Shine in Maurice: Studio Gets Visit from A-list Johansson ; The Advertiser ; Lafayette, Louisiane
  36. (en) « A Johansson Debut », sur Boston.com (consulté le 11 avril 2017)
  37. (en) Movie Minute: Hot Rod ; MTV.ca
  38. Scarlett Johansson chante Candy : L'actrice crée son girls band, The Singles
  39. (en) Reebok Partners with Screen Star Scarlett Johansson to Create Red-Hot Fashion Collection, Scarlett Hearts Rbk
  40. a et b Soda et scandale : La sale semaine de Scarlett Johansson sur nouvelobs.com
  41. « Scarlett Johansson, entourée de Tom Ford et Keira Knightley... en couverture de Vanity Fair ! », sur purepeople.com, (consulté le 15 décembre 2010)
  42. (en) Maxim's 2006 Top 100
  43. (en) « Esquire: Scarlett Johansson 'Sexiest' », sur The Washington Post, (consulté le 11 avril 2017)
  44. « SCARLETT JOHANSSON EST L’ACTRICE LA MIEUX PAYÉE AU MONDE », sur Le Parisien
  45. (en) Johansson Ex Writes a Song About Her
  46. (en) Josh Hartnett confirms split from Scarlett Johansson ; 31 janvier 2007
  47. (en) Lesley Messner ; Scarlett Johansson and Ryan Reynolds Step Out in NYC ; People ; 7 avril 2007
  48. (en) Perez Hilton ; "Scarlett Johansson & Ryan Reynolds Confirm Split"
  49. http://www.zimbio.com/Scarlett+Johansson/dating
  50. (en) « Lena Dunham Begins Her Book-Tour Extravaganza in New York », (consulté le 7 octobre 2014)
  51. « Galerie Balice Hertling I Upcoming Exhibitions »
  52. Scarlett Johansson fiancée au journaliste Romain Dauriac ; So-Trendy ; 5 septembre 2013
  53. Scarlett Johansson baby girl, Huffington Post
  54. Scarlett Johansson first child with Romain Dauriac, US Magazine
  55. « Scarlett Johansson s’est mariée avec Romain Dauriac ! »
  56. http://www.leparisien.fr/laparisienne/actu-people/scarlett-johansson-et-romain-dauriac-se-separent-25-01-2017-6618810.php
  57. https://www.parismatch.com/People/Scarlett-Johansson-et-Colin-Jost-premiere-apparition-officielle-du-couple-1408070
  58. (en) Scarlett Johansson: I'm Not Promiscuous, The Washington Post, 9 octobre 2006
  59. (en) Sarah Womack et John Hiscock ; Everyone should have HIV test twice a year, says Johansson ; telegraph.co.uk ; 11 octobre 2006
  60. (en) Polly Vernon ; Scarlett fever ; The Observer ; 28 décembre 2003
  61. (en) Johansson Disgusted With Hollywood Attitude to Weight
  62. (en) Scarlett Johansson slams God acceptance speeches
  63. (en) Jeffrey Stinson, « Hollywood enters the era of Scarlett Johansson », sur USA Today,
  64. Laurie Bergeron, « Scarlett Johansson dévoile son faible résultat SAT au magazine Interview », HollywoodPQ.com, 1er octobre 2013.
  65. (en) « Johansson: Americans Disappointed By Bush's Re-election », sur ContactMusic.
  66. (en) Internet Broadway Database.
  67. Film inédit en salles de cinéma françaises, sorti directement en DVD en 2009.
  68. (en) Scarlett Johansson / Death Cab for Cutie - SNL Archives.
  69. (en) Scarlett Johansson / Bjork - SNL Archives
  70. a, b et c « Comédiennes ayant doublé Scarlett Johansson au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 5 septembre 2010
  71. « Fiche du doublage français du film Her » sur Alter Ego, mis en ligne le 5 avril 2014
  72. « Fiche du doublage français du film Ave César », sur Alterego75.fr.

Voir aussi

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale de la Diète • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque nationale de Catalogne • Bibliothèque nationale d’Australie • Bibliothèque nationale tchèque • WorldCat
  • Ressource relative à la mode : Models.com
  • Florent Oumehdi, « Scarlett Johansson, à corps majeur », sur Il était une fois le cinéma (consulté le 28 août 2017)