Saucisse de Toulouse

Saucisse de Toulouse
Image illustrative de l’article Saucisse de Toulouse
Deux saucisses de Toulouse crues.

Lieu d’origine Toulouse
Place dans le service accompagnement de mets
Température de service chaude
Ingrédients gras et maigre de porc, sel et poivre
Accompagnement vin rosé, vin blanc et vin rouge

La saucisse de Toulouse est une préparation originaire de la ville éponyme.

Aspect

La saucisse de Toulouse a une chair de couleur rose, elle mesure de 26 à 28 mm de diamètre et se présente soit en portions de 12 à 15 cm de long soit sous forme de brasse, sans coupe du boyau.

Composition

La dénomination « saucisse de Toulouse » n'étant définie légalement, sa composition varie. Elle se compose de gras et de maigre de porc, de sel et de poivre, et de divers additifs (conservateurs, colorants, antioxydants etc) variables selon les producteurs et les labels revendiqués.

La saucisse de Toulouse Label Rouge comprend[1] :

  • Viande et gras de porc (80 % de maigre au minimum) : jambon sans jarret, épaule sans jarret, longe, poitrine, gras de bardière
  • Boyau naturel : menu de porc ou de mouton
  • Additifs et ingrédients (en pourcentage de la viande mise en oeuvre) :

- sel, dose d’emploi comprise entre 1,5 % et 1,8 %,
- eau, glace, en quantité telle que les critères analytiques soient respectés,
- sucres à dose maximale d’emploi de 1 % au total : saccharose, dextrose, glucose, lactose
- aromates, épices et vins, à dose maximale d’emploi de 0,7 % au total,
- acide ascorbique (E300), ascorbate de sodium (E301), acide érythorbique (E315), érythorbate de sodium (E316).

  • L’emploi de fumée liquide est interdit.

Préparation

Saucisses de Toulouse braisées et frites

Les maigres d'épaule et de poitrine sont hachés ensemble avant d'être mélangés avec les condiments. L'embossage est réalisé avec des menus de porc.

Conservation

Elle peut se garder au frais pendant une semaine. Néanmoins elle reste meilleure fraîche. On peut aussi la faire sécher pour la conserver ensuite plusieurs mois.

Accord mets / vin

Le site internet platsnetvins.com conseille d'accompagner cette saucisse soit d'un vin rosé comme le fronton, soit d'un vin blanc, tel que le graves ou d'un vin rouge comme le bergerac, le crozes-hermitage ou le saint-joseph[2].

Anecdotes

  • La saucisse de Toulouse « crue mais tiède » est l'un des ingrédients du gloubi-boulga, la nourriture préférée de Casimir.
  • Elle garnit de manière traditionnelle le cassoulet de Castelnaudary.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes