San Quirico d'Orcia

San Quirico d'Orcia
San Quirico d'Orcia
La collégiale
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Toscane Toscane 
Province Sienne  
Code postal 53027
Code ISTAT 052030
Code cadastral I135
Préfixe tel. 0577
Démographie
Gentilé sanquirichesi
Population 2 774 hab. (31-12-2010[1])
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 04′ 00″ nord, 11° 36′ 00″ est
Altitude Min. 409 m
Max. 409 m
Superficie 4 200 ha = 42 km2
Divers
Saint patron Santo Quìrico et Santo Fortunato
Fête patronale 16 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Toscane

Voir sur la carte administrative de Toscane
City locator 14.svg
San Quirico d'Orcia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
San Quirico d'Orcia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
San Quirico d'Orcia
Liens
Site web http://www.comunesanquirico.it/

San Quirico d'Orcia est une commune italienne de 2628 habitants située dans la province de Sienne, en Toscane.

Géographie

Hameaux

Les principaux lieux-dits de la commune sont Bagno Vignoni, Fornace Laterizi, Vignoni.

Communes limitrophes

Les communes attenantes à San Quirico d'Orcia sont : Castiglione d'Orcia, Montalcino, Pienza, San Giovanni d'Asso

Histoire

L'étruscologue néerlandais Van Der Meer a identifié l'actuelle San Quirico d'Orcia avec le village d'Ena, cité dans dans le liber rituales étrusque connu sous le nom de Liber Linteius Zagrabiensis, le plus ancien livre d'Europe occidentale, écrit entre le IIIème et le IIème siècle avant J.C. par la Confraternité sacerdotale d'Ena[2].

Au Moyen-Age, la localité se trouvait sur la via Francigena. Sigéric, archevêque de Cantorbéry, dans son voyage accompli entre 990 et 994, cite San Quirico comme XII submansio et la définit Sce Quiric. Elle gagnera de l'importance en devenant le point de rencontre des marchands de l'Ombrie et des Marches menés vers Florence et Sienne par le célèbre Guido Morgante, et qui traversaient la vallée du Chienti, Colfiorito, Foligno et Pérouse, jusqu'à San Quirico.

La commune tient son nom des saints Cyr et Julitte, martyrisés sous l'empereur Dioclétien et auxquels un culte important est rendu dans tout le bassin méditerranéen.

Administration

Période Maire Etiquette
3 juillet 1985 28 mai 1990 Danilo Maramai Parti Communiste Italien
28 mai 1990 3 décembre 1993 Danilo Maramai Parti Démocratique de Gauche, Parti Communiste Italien
9 décembre 1993 24 avril 1995 Mario Cingottini Parti Démocratique de Gauche
24 avril 1995 14 juin 1999 Mario Cingottini Liste civique
14 juin 1999 14 juin 2004 Marileno Franci Centre-gauche
14 juin 2004 8 juin 2009 Marileno Franci Centre-gauche
8 juin 2009 26 mai 2014 Roberto Rappuoli Centre-gauche
25 mai 2014 27 mai 2019 Valeria Agnelli Centre-gauche : pour San Quirico
27 mai 2019 En cours. Danilo Maramai Centre-gauche : pacte civique

Culture

Traditions et folklore

La fête de Barberousse est célébrée en juin : elle rappelle la rencontre, en 1155, entre Frédéric de Souabe dit Barberousse et les envoyés du pape venus discuter du couronnement du Saint Père à Rome. Des cortèges historiques d'un certain réalisme défilent dans la ville et les festivités culminent troisième dimanche du mois, avec deux courses, celle des chevaliers et celles des archers, qui opposent les quatre quartiers de la ville (Borgo, Castello, Canneti, Prato)[3].

Monuments civils et religieux

Architecture militaire

Le hameau de Vignoni abrite une forteresse ancienne, quasiment désertée, autrefois résidence des Salimbeni au XIIème siècle puis des Amerighi à compter du XIVème siècle. Il reste une tour médiévale coupée, une église romane restaurée qui abritait un crucifix de Jean Bologne désormais conservé au musée de Montalcino et des fonts baptismaux datant du XVéme, aujourd'hui placés dans la collégiale de San Quirico. A côté de l'église se trouve la structure résidentielle, reconstruite au début des années 90, dont les fondations datent du XVème, accueillit la conjuration contre les oppresseurs espagnols de Sienne (1555-1559).

La cinta muraria, l'enceinte fortifiée et sa Porta Cappuccini, reste bien conservée à l'exception du versant Nord et de deux des trois portes d'origine (porta Romana au Sud et porta Camattoli au Nord). La porte orientale, ou Porta dei Cappuccini, est d'une richesse historique particulière : d'une structure hexagonale datant du XIIème siècle, elle est soutenue par des files de tablettes en pierre. S'y ajoute la troisième porte, Porta Nuova, réalisée dans les années 1920.

Œuvres

  • Polyptyque de Sano di Pietro comprenant San Giovanni Battista, San Quirico Martire, Madonna col Bambino, San Fortunato et San Giovanni Evangelista - prédelle scènes de la Vie de la Vierge, Résurrection du Christ et Descente du Christ dans les limbes dans le haut cintré.
  • Maître-autel baroque
  • Portail principal de 1080 et portail du bas côté droit de Giovanni Pisano (école)
  • Stalles marquetées

Économie

Notes et références

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (en) L. B. van der Meer, Liber linteus zagrabiensis. The Linen Book of Zagreb. A Comment on the Longest Etruscan Text., Louvain/Dudley, MA, , 210 p. (ISBN 978-9-0429-2024-8)
  3. (it) « Festa del Barbarossa »