Saison 1992-1993 du Paris Saint-Germain

Paris SG
Saison 1992-1993
Généralités
Président Drapeau : France Michel Denisot
Entraîneur Drapeau : Portugal Artur Jorge
Résultats
Championnat 2e
51 pts (20V, 11N, 7D)
(61 buts pour, 29 buts contre)
Coupe de France Vainqueur
contre FC Nantes (3–0)
Coupe de l'UEFA Demi-finale
contre Juventus de Turin (2-1,0-1)
Meilleur buteur Drapeau : Libéria George Weah (14)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1992-1993 du Paris Saint-Germain voit le club de la capitale s'aligner en Division 1 pour la 20e année consécutive. Le Paris SG tentera de faire mieux que la 3e place obtenue en 1991-1992, et participera également à la Coupe de l'UEFA et la Coupe de France.

Avant-saison

Transferts

Préparation d'avant-saison

Matchs amicaux

Compétitions

Championnat

La saison 1992-1993 de Division 1 est la cinquante-septième édition du championnat de France de football. La division oppose vingt clubs en une série de trente-huit rencontres. Les meilleurs de ce championnat se qualifient pour les coupes d'Europe que sont la Coupe des clubs champions européens (le vainqueur), la Coupe UEFA (les trois suivants) et la Coupe des vainqueurs de coupe (le vainqueur de la Coupe de France[Note 1]). Le Paris Saint-Germain participe à cette compétition pour la vingt-et-unième fois de son histoire et la vingtième depuis la saison 1974-1975[1].

Détail des matches

Classement et statistiques

Le Paris Saint-Germain termine le championnat à la deuxième place avec 20 victoires, 11 matchs nuls et 7 défaites. Une victoire rapportant deux points et un match nul un point, le PSG totalise 51 points, soit à deux points de l'Olympique de Marseille, champion déclassé en raison d'une affaire de corruption (affaire VA-OM). Les Parisiens possèdent la deuxième attaque du championnat, la troisième meilleure défense et la deuxième meilleure différence de buts.

Extrait du classement de Division 1 1992-1993

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Olympique de Marseille T, déclassé[2] 53 38 22 9 7 71 36 +35
2 Paris SG C 51 38 20 11 7 61 29 +32
3 AS Monaco 51 38 21 9 8 56 29 +27
4 Girondins de Bordeaux 46 38 18 12 8 42 25 +17
5 FC Nantes 45 38 17 11 10 54 39 +15
6 AJ Auxerre 44 38 18 7 13 57 44 +13
Évolution du classement
Journée
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
Journées
en tête
Nombre de journées
relégable
Rang 6 4 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 2 2 2 1 3 4 3 3 3 2 2 2 1 2 2 3 3 3 2 2 1 2 2 2 2 11 0

Coupe de France

La coupe de France 1992-1993 est la 76e édition de la coupe de France, une compétition à élimination directe mettant aux prises tous les clubs de football amateurs et professionnels à travers la France métropolitaine. Elle est organisée par la FFF et ses ligues régionales.

C'est le Paris SG qui remporte cette édition de la coupe de France en battant sur le score de 3-0 le FC Nantes.

Coupe de l'UEFA

En terminant 3e la saison précédente, le Paris Saint-Germain participe à l'édition 1992-1993 de la Coupe de l'UEFA et commence son parcours au 32e de finale face au club grec de PAOK Salonique.

Joueurs et encadrement technique

Effectif et encadrement

Voir l’image vierge
L'équipe type de la saison 1992-1993.
Effectif de la saison 1992-1993
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 2] Nom Date de naissance Sélection[Note 3] Club précédent
1 G Drapeau de la France Lama, BernardBernard Lama 07/04/1963 (30 ans) France RC Lens
16 G Drapeau de la France Dutruel, RichardRichard Dutruel 24/12/1972 (20 ans)
Thonon Chablais Football
2 D Drapeau de la France Sassus, Jean-LucJean-Luc Sassus 04/10/1962 (30 ans) France AS Cannes
3 D Drapeau de la France Colleter, PatrickPatrick Colleter 06/11/1965 (27 ans) Bretagne Montpellier HSC
4 D Drapeau du Brésil , RicardoRicardo 13/12/1964 (28 ans) Brésil Benfica Lisbonne
5 D Drapeau de la France Roche, AlainAlain Roche 14/10/1967 (25 ans) France AJ Auxerre
6 D Drapeau de la France Kombouaré, AntoineAntoine Kombouaré 16/11/1963 (29 ans)
Sporting Toulon
15 D Drapeau de la France Le Guen, PaulPaul Le Guen Capitaine 01/03/1964 (29 ans) France FC Nantes
17 D Drapeau de la France Llacer, FrancisFrancis Llacer 09/09/1971 (21 ans) France espoirs 0 Formé au club
7 M Drapeau de la France Bravo, DanielDaniel Bravo 09/02/1963 (30 ans) France OGC Nice
8 M Drapeau de la France Guérin, VincentVincent Guérin 22/11/1965 (27 ans)
Montpellier HSC
10 M Drapeau du Brésil Valdo, Valdo 12/01/1964 (29 ans) Brésil Benfica Lisbonne
11 M Drapeau de la France Ginola, DavidDavid Ginola 25/01/1967 (26 ans) France Brest Armorique FC
13 M Drapeau de la France Fournier, LaurentLaurent Fournier 14/09/1964 (28 ans) France Olympique de Marseille
999 M Drapeau de la France Cloarec, JoëlJoël Cloarec 05/02/1966 (27 ans) Bretagne LB Châteauroux
999 M Drapeau de la France Germain, BrunoBruno Germain 28/04/1960 (33 ans) France Olympique de Marseille
999 M Drapeau de la France Reynaud, PierrePierre Reynaud 09/01/1968 (25 ans)
0 Formé au club
9 A Drapeau du Libéria Weah, GeorgeGeorge Weah 01/10/1966 (26 ans) Libéria AS Monaco
999 A Drapeau de la France Calderaro, FrançoisFrançois Calderaro 15/06/1964 (28 ans)
FC Metz
999 A Drapeau de la France Simba, AmaraAmara Simba 23/12/1961 (31 ans) France RC Versailles
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)

Légende

Statistiques individuelles

Récompenses et distinctions

Aspects juridiques et économiques

Structure juridique

Équipementiers et sponsors

La tenue est encore cette année fournie par l'équipementier Nike. Cette association dure depuis 1989.

Nous retrouvons comme partenaires :

Notes et références

Notes

  1. En principe, les trois clubs qualifiés pour la Coupe UEFA sont le vainqueur de la Coupe de France, s'il n'est pas dans les trois premiers du classement.
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références

  1. « Historique du Paris SG », sur lfp.fr (consulté le 15 mai 2016)
  2. À la suite de la tentative de corruption portant sur la rencontre Valenciennes-Marseille (résultat initial : 0-1), la fédération française donne match perdu (0-0) aux deux équipes et dépossède l'OM de son titre de champion.