Saison 1922-1923 de la Juventus FC

Foot-Ball Club Juventus
Saison 1922-1923
Généralités
Président Drapeau de l'Italie Gino Olivetti
Résultats
Championnat 5e du groupe B des éliminatoires
25 points (10V-5N-7D)
31 buts pour, 23 contre
Tournoi de Pentecôte de l’US Suisse Paris Vainqueur
Meilleur buteur Drapeau de l'Italie Francesco Blando (11)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Chronologie

La saison 1922-1923 du Foot-Ball Club Juventus est la vingt-et-unième de l'histoire du club, créé vingt-six ans plus tôt en 1897.

Le club turinois prend ici part à la 23e édition du championnat d'Italie (appelé alors la Première division, ancêtre de la Serie A), premier championnat de l'Italie fasciste.

Historique

Lors de cette nouvelle saison (la dernière saison du club avant son acquisition par la famille Agnelli), avec toujours Gino Olivetti comme président, le Foot-Ball Club Juventus, ayant connu quelques difficultés au cours des saisons précédentes, tente, avec un effectif quelque peu remanié, de retrouver le haut du tableau.

Le FBC Juventus enregistre les arrivées dans l'équipe des défenseurs Guido Gianfardoni et Valenzano, des milieux Giuseppe Accusani[1], Mazza II et Giuseppe Monticone (acheté au petit club de Settimo en échange de 11 ballons de football[2]), ainsi que des attaquants Carlo Ansermino[3] et Federico Munerati.

Pour la première fois de l'histoire de la Juventus, l'effectif se dote d'un capitaine[4], en la personne de Carlo Bigatto, le milieu emblématique au club depuis 1913.

C'est également au cours de cette saison que le club change de siège, en passant de la Via Botero, 16 au Corso Marsiglia.

La société juventina débute donc sa nouvelle saison en étant placée dans le groupe B des éliminatoires de la Ligue nord (en italien Lega Nord) de ce championnat d'Italie 1922-1923 (en italien Campionato d'Italia di calcio 1922-1923).

La Juve ouvre sa saison le dimanche contre le club du Derthona en les battant chez eux à Tortone par 2-1 grâce à un doublé de Blando. Lors de la semaine suivante, les bianconeri subissent une défaite inattendue 2 à 0 contre le club de l'Unione Sportiva Rivarolese.

Lors de 3e journée, les juventini inaugurent leur nouveau stade, le Stadio di Corso Marsiglia[5], premier stade d'Italie construit en béton armé, considéré à l'époque comme un « joyau d'ingénierie ». Ils jouent leur première rencontre à domicile dans leur stade contre le Modène Football Club en s'imposant par 4 buts à 0 (avec un triplé de Ferraris et un but de Blando).

La rencontre prévue pour la 4e journée contre Spezia (qui se finit sur un nul 0-0) fut déplacée la semaine suivante du 5 novembre, à cause du coup d'état de Benito Mussolini lors de sa marche sur Rome du 28 octobre, qui introduisit le pays dans l'ère fasciste. La Juve termine ensuite son année avec deux victoires et une défaite. Lors du premier match de la nouvelle année, le , les bianconeri et le Milan se neutralisent à Turin sur le score de deux buts partout (avec des buts juventini de Monticone et Ferraris). L'effectif juventino bat ensuite 3-1 l'Unione Sportiva Cremonese (avec Blando (doublé) et Ferraris comme buteurs) puis subissent la semaine suivante leur première grosse défaite de la saison, un 4 buts à 1 à l'extérieur contre Bologne (ce fut Beccuti qui sauva l'honneur). Le 11 février, lors d'une rencontre comptant pour la 12e journée, la Juventus prend sa revanche contre Rivarolese en les écrasant 5 à 0 (doublé de Blando, un but contre son camp de Pittaluga, et des buts de Gallo et Grabbi), leur plus grosse victoire de la saison. La Juve enchaîne ensuite avec trois défaites consécutives avant de se ressaisir le 18 mars lors d'une victoire 2 buts à 0 sur l'Udinese grâce à un doublé d'Ansermino. Le club finit ensuite sa saison sans encombre avec aucune défaite, et la clôt sur un nul 2 buts partout contre Bologne au Corso Marsiglia lors de la 22e et ultime journée (avec un but de Blando et un autre contre son camp de Genovesi). C'est d'ailleurs Francesco Blando qui termina meilleur buteur du club avec 11 réalisations.

Avec 25 points, la Juventus se classe à la 5e place de ces éliminatoires (avec 10 victoires, 5 matchs nuls et 7 défaites), une de moins que l'année précédente, et ne parvient toujours pas à franchir le cap des éliminatoires.

Quelques semaines après la fin du championnat, les joueurs de la Juve se rendent à Paris pour disputer une compétition amicale, appelée le Tournoi de Pentecôte de l’US Suisse Paris. En demi-finale, les bianconeri affrontent les Belges du Racing Club de Gand et se séparent sur le score de un but partout, le dimanche . Le lendemain du dimanche de la pentecôte, la Juventus se retrouve en finale contre les parisiens de l'Union sportive suisse de Paris. Après un score vierge de 0-0, les deux clubs sont déclarés vainqueurs ex-aequo.

La saison s'arrête pour la Juve au printemps 1923, saison qui fut la dernière de la société avant qu'elle ne soit rachetée par la riche famille d'industriels piémontais des Agnelli[6].

Déroulement de la saison

Résultats en championnat

Éliminatoires groupe B

dimanche
1re journée
Derthona 1 - 2 Juventus Tortone
Arbitre: Tradico
Crotti But inscrit après 41 minutes41e But inscrit après 75 minutes75e But inscrit après 80 minutes80e Blando
dimanche
2e journée
Rivarolese 2 - 0 Juventus Rivarolo
Arbitre: Bistoletti
Pienovi But inscrit après 15 minutes15e
Robotti But inscrit après 55 minutes55e
dimanche
3e journée
Juventus 4 - 0 Modène Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Terzuolo
Ferraris But inscrit après 15 minutes15e But inscrit après 24 minutes24e But inscrit après 91 minutes91e
Blando But inscrit après 71 minutes71e
dimanche
4e journée
Juventus 0 - 0[7] Spezia Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Trezzi
dimanche
5e journée
Udinese 0 - 1 Juventus Udine
Arbitre: Gama
But inscrit après 60 minutes60e Ferraris
dimanche
6e journée
Juventus 1 - 0 Esperia Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Grospi
Gallo But inscrit après 44 minutes44e (pen.)
dimanche
7e journée
Genoa 2 - 1 Juventus Stadio Marassi, Gênes
Arbitre: Tradico
Aycard But inscrit après 70 minutes70e
Burlando But inscrit après 78 minutes78e
But inscrit après 15 minutes15e Beccuti
dimanche
8e journée
Juventus 2 - 2 Milan Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Olivari
Monticone But inscrit après 8 minutes8e (pen.)
Ferraris But inscrit après 70 minutes70e
But inscrit après 23 minutes23e (pen.) But inscrit après 45 minutes45e Santagostino
dimanche
9e journée
Juventus 3 - 1 Cremonese Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Mauro
Blando But inscrit après 8 minutes8e But inscrit après 21 minutes21e
Ferraris But inscrit après 54 minutes54e
But inscrit après 19 minutes19e Bonzio
dimanche
10e journée
Bologne 4 - 1 Juventus Bologne
Arbitre: Gama
Perin But inscrit après 12 minutes12e But inscrit après 20 minutes20e
Della Valle But inscrit après 40 minutes40e But inscrit après 43 minutes43e
But inscrit après 85 minutes85e Beccuti
dimanche
11e journée
Juventus 2 - 0 Derthona Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Zennaro
Blando But inscrit après 30 minutes30e
Beccuti But inscrit après 45 minutes45e
dimanche
12e journée
Juventus 5 - 0 Rivarolese Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Canestrini
Blando But inscrit après 33 minutes33e But inscrit après 65 minutes65e
Pittaluga Inscrit contre son camp après 76 minutes 76e (csc)
Gallo But inscrit après 78 minutes78e
Grabbi But inscrit après 79 minutes79e
dimanche
13e journée
Modène 1 - 0 Juventus Campo di Viale Fontanelli, Modène
Arbitre: Livraghi
Cuttin But inscrit après 25 minutes25e
dimanche
14e journée
Legnano 3 - 2 Juventus Legnano
Arbitre: Barnabò
Allemandi But inscrit après 17 minutes17e (pen.)
Tosi But inscrit après 49 minutes49e But inscrit après 70 minutes70e
But inscrit après 5 minutes5e (pen.) But inscrit après 89 minutes89e Ferraris
dimanche
15e journée
Spezia 1 - 0 Juventus Casale Monferrato
Arbitre: Gaudenzi
Cassinelli But inscrit après 10 minutes10e
dimanche
16e journée
Juventus 2 - 0 Udinese Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Fries
Ansermino But inscrit après 7 minutes7e But inscrit après 65 minutes65e
dimanche
17e journée
Esperia 0 - 1 Juventus Côme
Arbitre: Cattaneo
But inscrit après 80 minutes80e Blando
dimanche
18e journée
Juventus 1 - 0 Legnano Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Dani
Blando But inscrit après 20 minutes20e
dimanche
19e journée
Juventus 1 - 1 Genoa Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Bistoletti
Giriodi But inscrit après 54 minutes54e But inscrit après 85 minutes85e Leale
dimanche
20e journée
Milan 0 - 0 Juventus Campo di Viale Lombardia, Milan
Arbitre: Zennaro
dimanche
21e journée
Cremonese 1 - 0 Juventus Crémone
Arbitre: Pasquinelli
Bodini But inscrit après 25 minutes25e
dimanche
22e journée
Juventus 2 - 2 Bologne Campo di Corso Marsiglia, Turin
Arbitre: Olivari
Blando But inscrit
Genovesi Inscrit contre son camp (csc)
But inscrit après 2 minutes2e But inscrit après 21 minutes21e Perin
Classement
Éliminatoires Ligue nord - groupe B Pts MJ V N D BP BC Dif
1rightarrow.png 1. Genoa 39 22 17 5 0 61 18 +43
2. Legnano 32 22 13 6 3 37 19 +18
3. Bologne 27 22 11 5 6 66 21 +45
4. Milan 26 22 8 10 4 32 28 +4
1rightarrow.png 5. Juventus 25 22 10 5 7 31 23 +8

Matchs amicaux

dimanche US Novese 0 - 1 Juventus
Buteur inconnu
dimanche Inter 0 - 5 Juventus
Buteurs inconnus
dimanche Juventus 1 - 0 Inter
Buteur inconnu
dimanche Alexandrie 2 - 3 Juventus
Buteurs inconnus Buteurs inconnus
dimanche Novare 4 - 3 Juventus
Buteurs inconnus Buteurs inconnus
dimanche Juventus 2 - 1 Novare
Buteurs inconnus Buteur inconnu
dimanche Legnano 0 - 0 Juventus
dimanche Juventus 3 - 4 Törekvés SE
Buteurs inconnus Buteurs inconnus
dimanche Juventus 2 - 1 RC Strasbourg
Buteurs inconnus Buteur inconnu
dimanche Juventus 1 - 2 US Albese
Buteur inconnu Buteurs inconnus

Tournoi de Pentecôte de l’US Suisse Paris

  • Demi-finale
dimanche Juventus 1 - 1 RC Gand Paris
Buteur inconnu Buteur inconnu
  • Finale
lundi US Suisse Paris 0 - 0[8],[9] Juventus Paris

Effectif du club

Effectif des joueurs du Foot-Ball Club Juventus lors de la saison 1922-1923.

Gardiens
Drapeau de l'Italie Emilio Barucco
Drapeau de l'Italie Gianpiero Combi
Défenseurs
Drapeau de l'Italie Antonio Bruna
Drapeau de l'Italie Guido Gianfardoni
Drapeau de l'Italie Osvaldo Novo
Drapeau de l'Italie Valenzano
Milieux de terrain
Drapeau de l'Italie Giuseppe Accusani[1]
Drapeau de l'Italie Giovanni Barale
Drapeau de l'Italie Carlo Bigatto (C)
Drapeau de l'Italie Piero Gilli
Drapeau de l'Italie Giuseppe Grabbi
Drapeau de l'Italie Guido Marchi
Drapeau de l'Italie Mazza II
Drapeau de l'Italie Giuseppe Monticone
Attaquants
Drapeau de l'Italie Carlo Ansermino[3]
Drapeau de l'Italie Renato Beccuti
Drapeau de l'Italie Francesco Blando
Drapeau de l'Italie Pio Ferraris
Drapeau de l'Italie Luigi Ferrero
Drapeau de l'Italie Gaetano Gallo
Drapeau de l'Italie Giuseppe Giriodi
Drapeau de l'Italie Federico Munerati
Drapeau de l'Italie Cesare Sereno

Buteurs

11 buts
8 buts
3 buts
2 buts
1 but

Annexes

Liens externes

Notes et références

  1. a et b Appelé également Accusati selon certaines sources.
  2. Dizionario della grande Juventus, pag.124
  3. a et b Appelé également Anselmino selon certaines sources.
  4. Il n'existait pas avant 1922 de capitaine clairement défini, rôle que les joueurs de champ assumaient.
  5. Voulu par Gino Olivetti, ce nouveau stade de 15000 places (une performance pour l'époque), aujourd'hui situé au Corso Tirreno, augmenta considérablement le nombre de tifosi du club.
  6. (it) « Juventus Football Club: La Storia », www.juventus.com (consulté le 26 septembre 2008)
  7. 200e match de championnat de l'histoire du club.
  8. Les deux équipes furent déclarées vainqueurs ex-aequo.
  9. (it) STAGIONE 1922-1923 PARTITE AMICHEVOLI E TORNEI MINORI