Saint Augustine

Saint Augustine
Coat of arms of Saint Augustine, Florida.svg
StAugustineC12.png
Géographie
Pays
État
Comté
Superficie
33,06 km2
Altitude
152 m
Coordonnées
29° 53′ 41″ N, 81° 18′ 52″ O
St. Johns County Florida Incorporated and Unincorporated areas St. Augustine Highlighted.svg
Démographie
Population
11 592 hab.
Densité
350,6 hab./km2
Fonctionnement
Jumelage
Histoire
Origine du nom
Fondation
Fondateur
Identifiants
Code FIPS
12-62500
GNIS
Indicatif téléphonique
904
Site web
www.ci.st-augustine.fl.us

Saint Augustine (abrégé en anglais par St. Augustine, San Agustín en espagnol, on rencontre parfois la francisation Saint-Augustin) est une ville de Floride, dans le sud-est des États-Unis, sur la côte atlantique. C'est le siège du comté de Saint Johns. La ville comptait 12 157 habitants en 2004[1]. Elle est considérée comme le lieu d'accostage du premier explorateur européen et comme la plus ancienne ville des États-Unis, à la suite des explorations maritimes espagnoles du XVIe siècle.

Géographie

La ville est située dans le nord-est de la Floride, à environ 60 km de Jacksonville. Elle est établie à proximité immédiate de la côte de l'océan Atlantique, sur une étroite bande de terre s'avançant vers le sud entre les rivières Matanzas à l'est et San Sebastian à l'ouest.

Histoire

Saint Augustine est généralement considérée comme le lieu d'accostage du premier explorateur européen, le conquistador espagnol Juan Ponce de León, sur le futur territoire des États-Unis, le 27 mars 1513[2].

Fondée par les Espagnols le , sous la conduite de l'amiral Pedro Menéndez de Avilés[3], la ville est aussi le plus ancien établissement d'origine européenne resté continument occupé sur le territoire continental des États-Unis[4],[5]. L'amiral donna à l'endroit le nom de l'évêque d'Hippone (en latin Hippo Regius, nom antique de la ville d'Annaba dans le nord-est de l'Algérie) en souvenir de l'instant où ses équipages avaient vu pour la première fois la terre de Floride, le jour de la Saint-Augustin (28 août)[3].

À la suite de plusieurs tentatives ratées de colonisation espagnole dans la région, l'explorateur français Jean Ribault, le 1562, fut mandaté par l’amiral Coligny et reconnut la côte de la Floride. Il remonta ensuite vers le nord jusqu'au fleuve St Johns, près de Jacksonville. On y leva une colonne avec les armoiries de la reine Catherine. Plus au nord, Ribault s'établit sur Parris Island en construisant une habitation qu'il nomma « Charlesfort », en l'honneur du roi Charles IX. En réaction, Pedro Menéndez de Avilés vint expulser les Français de ces terres au nom du roi d'Espagne.

Flagler College

En 1565, lors d'une seconde tentative française de coloniser la Floride, Laudonnière prit la direction d'une expédition constituée de 300 personnes. Ils y construisirent le Fort Caroline sur la rive de la rivière St. Johns, ce qui, à juste titre, peut être considéré comme les origines de Jacksonville. La reprise du lieu par les Espagnols termina la guerre entre la France et l'Espagne pour le contrôle de la Floride. C'est lors de cette année que commença l'implantation définitive des Espagnols à San Agustín.

La ville fut attaquée et incendiée par Francis Drake en 1586. Elle subit les assauts des Anglais en 1702 et en 1740 depuis la Caroline du Sud. En 1763, le traité de Paris met fin à la guerre de Sept Ans et fait passer la Floride dans les mains de la Grande-Bretagne. Saint Augustine devient la capitale de la Floride orientale. Le traité de Paris de 1783 met fin à la guerre d'indépendance et redonne la Floride aux Espagnols, jusqu'en 1821 (traité d'Adams-Onís).

Flagler fait construire un hôtel en 1884, le « Ponce de Leon » décoré par Tiffany. Il fut par la suite transformé en collège, le Flagler College.

De nos jours, Saint Augustine est l'une des destinations les plus appréciées de la Floride.

Démographie

Historique des recensements
Ann. Pop.
1830 1 708
1840 2 450 43,4 %
1850 1 934 -21,1 %
1860 1 914 -1,0 %
1870 1 717 -10,3 %
1880 2 293 33,5 %
1890 4 742 106,8 %
1900 4 272 -9,9 %
1910 5 494 28,6 %
1920 6 192 12,7 %
1930 12 111 95,6 %
1940 12 090 -0,2 %
1950 13 555 12,1 %
1960 14 734 8,7 %
1970 12 352 -16,2 %
1980 11 985 -3,0 %
1990 11 692 -2,4 %
2000 11 592 -0,9 %
2010 12 975 11,9 %

Politique et administration

Administration territoriale

La ville est le siège du comté de Saint Johns.

Administration municipale

La ville est administrée par une commission de cinq membres, qui comprend le maire, élu pour deux ans, et quatre autres membres élus pour quatre ans. Depuis décembre 2014, le maire est Nancy Shaver.

Économie

Une usine aéronautique de Northrop Grumman est situé dans la commune au nord de l'aéroport de la ville produisant les E-2 Hawkeye et employant 800 personnes début 2010[6].

Culture et patrimoine

Lieux et monuments

Références

  1. (en) Estimations du Bureau du recensement
  2. Jean Pictet, L'Épopée des Peaux-Rouges, Éditions Favre 1988, p.74
  3. a et b (en) James J. Hennesey, American Catholics : A History of the Roman Catholic Community in the United States, New York, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-802036-3, lire en ligne), p. 11
  4. (en) National Park Service, « St. Augustine Town Plan Historic District » [archive du ] (consulté le 28 juillet 7)
  5. Hors territoire continental, San JuanPorto Rico, territoire non incorporé et organisé des États-Unis) fut fondé sous le nom Puerto Rico de San Juan Bautista par les Espagnols en 1521 et habité en continu depuis.
  6. (en) Grumman purchases plot for $3M, 8 janvier 2010, St Augustine.com

Voir aussi

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Saint Augustine.

Article connexe

Liens externes