Saint-Laurent-la-Conche

Saint-Laurent-la-Conche
Image illustrative de l'article Saint-Laurent-la-Conche
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Feurs
Intercommunalité Communauté de communes Forez-Est
Maire
Mandat
Jean-Luc Poyade
2014-2020
Code postal 42210
Code commune 42251
Démographie
Population
municipale
619 hab. (2015 en augmentation de 4,21 % par rapport à 2010)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 05″ nord, 4° 12′ 43″ est
Altitude Min. 326 m
Max. 366 m
Superficie 15,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Saint-Laurent-la-Conche

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Saint-Laurent-la-Conche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Laurent-la-Conche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Laurent-la-Conche
L'église
Pont du D 115 sur la Toranche

Saint-Laurent-la-Conche est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie

Saint-Laurent-la-Conche fait partie du Forez et dépend de la communauté de commune de Feurs en Forez.

Le village est bordé par la Loire.

Histoire

Les Romains auraient gagné une bataille sur la commune face à Vercingétorix[1].

Blasonnement

Blason ville fr Saint-Laurent-la-Conche (Loire).svg

Les armoiries de Saint-Laurent-la-Conche se blasonnent ainsi :

Coupé ondé : au 1er d'or à la rame et à la gaffe de batelier d'azur, renversées et passées en sautoir, au 2e d’azur à la conche [cuve taillée dans la pierre] d’argent surmontée d'un besant d'or.
Création de la Conférence Permanente d'Héraldique de la Loire.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours Jean-Luc Poyade[2]    

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 619 habitants[Note 1], en augmentation de 4,21 % par rapport à 2010 (Loire : +1,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
442 348 354 393 365 385 418 444 425
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
424 448 494 480 508 514 532 572 562
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
501 447 410 344 333 321 330 297 286
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
245 244 262 316 430 480 544 592 615
2015 - - - - - - - -
619 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

L'église, qui date du Xe siècle, a subi plusieurs modifications depuis sa construction.

Commerces

Le village étant très petit, il n'y a pas vraiment de centre, on note plutôt la présence de maisons indépendantes réparties sur la commune dans des lotissements. On relève cependant un commerce réunissant les habitants du lundi au dimanche (excepté le mercredi) :

  • Le restaurant L'Auberge'in (cuisine traditionnelle) qui fait également office de bistrot, dépôt de journaux et de pain le week-end[7],[8].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. http://www.saintlaurentlaconche.com/pages/au-fil-du-temps/a.html
  2. Saint-Laurent-la-Conche sur le site de l'association des maires de France, consulté le 30 juin 2015.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. http://www.leprogres.fr/loire/2011/01/28/de-nouveaux-gerants-a-l-auberge-in
  8. http://www.foreztourisme.fr/hotel-loire-forez/detail-forez.asp?idoi=sitraRES760591&cat=auberge

Liens externes

  • Saint-Laurent-la-Conche sur le site de l'Institut géographique national