Saint-Inglevert

Saint-Inglevert
L'église Saint-Barnabé.
L'église Saint-Barnabé.
Blason de Saint-Inglevert
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Desvres
Intercommunalité Communauté de communes de la Terre des Deux Caps
Maire
Mandat
Francis Bouclet
2014-2020
Code postal 62250
Code commune 62751
Démographie
Population
municipale
753 hab. (2015 en augmentation de 3,72 % par rapport à 2010)
Densité 114 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 52′ 33″ nord, 1° 44′ 37″ est
Altitude Min. 85 m
Max. 163 m
Superficie 6,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saint-Inglevert

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saint-Inglevert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Inglevert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Inglevert

Saint-Inglevert est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie

Communes limitrophes

Toponymie

Attestée sous les formes Sontingeveld en 1140 puis Santingheveld en 1245[1]. Quand le nom ne fut plus compris, une interprétation populaire de la première syllabe, ainsi qu'une mauvaise coupure "sant-ingheveld" en ont fait un saint, saint Inglevert, inconnu du calendrier[1].

Il s'agit d'un toponyme germanique, voire néerlandais : Sando-inga-veld.
Veld signifie "champ", -inga- est un suffixe pour indiquer un groupe de personnes, Sando est un prénom.
Ainsi le sens est « le champ des gens de Sando »[1].

Santingeveld en flamand[2].

Histoire

Politique et administration

Saint-Inglevert dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 en cours
(au 25 février 2015)
Francis Bouclet DVD Agent de l’Éducation nationale
Président de la CC de la terre des 2 caps (2014[3] → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5]

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2015, la commune comptait 753 habitants[Note 1], en augmentation de 3,72 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
349 320 395 465 498 496 510 505 508
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
510 533 537 507 518 424 393 368 324
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
358 358 368 393 412 400 385 353 398
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
405 433 450 420 502 539 671 691 733
2015 - - - - - - - -
753 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,5 %, 15 à 29 ans = 14 %, 30 à 44 ans = 32,8 %, 45 à 59 ans = 16,7 %, plus de 60 ans = 10,9 %) ;
  • 52,4 % de femmes (0 à 14 ans = 26 %, 15 à 29 ans = 17,1 %, 30 à 44 ans = 27,1 %, 45 à 59 ans = 15,2 %, plus de 60 ans = 14,7 %).
Pyramide des âges à Saint-Inglevert en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,6 
1,8 
75 à 89 ans
3,3 
9,1 
60 à 74 ans
10,8 
16,7 
45 à 59 ans
15,2 
32,8 
30 à 44 ans
27,1 
14,0 
15 à 29 ans
17,1 
25,5 
0 à 14 ans
26,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Le chœur d'une ancienne abbaye est inscrit à l'inventaire des monuments historiques depuis le 10 juin 1926[12].

On peut également citer l'église Saint-Barnabé et l'aérodrome de Saint-Inglevert - Les deux caps en fonction depuis 1920, utilisé par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale et pour la plaisance depuis.

Personnalités liées à la commune

Les chevaliers Boucicaut, Renaud de Roye et Jean de Sempy s'illustrent à Saint-Inglevert en 1390, en tenant des joutes équestres contre des combattants du camp anglais. Ces joutes se déroulent dans un contexte de "détente" puisqu'une trêve a été signée avec les Anglais quelque temps auparavant. Le religieux de Saint-Denis écrit dans sa chronique qu'il s'agit d'une occasion de "débattre de la supériorité des uns sur les autres, sans passer par la guerre"[13].

Héraldique

Blason Saint-Inglevert.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

de sinople aux deux lances de tournoi d’argent passées en sautoir, cantonnées en chef d’une tente de gueules, aux flancs et en pointe de trois molettes d’argent, au chef d’or chargée d’une clé de gueules posée en fasce. * Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives (gueules sur sinople).

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. a, b et c Sources : Poulet 1997, TGF, DENLF
  2. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  3. M.-C. Debaene, « Francis Bouclet élu président de la communauté de communes de la Terre des Deux-Caps : Sans surprise et sans fracas, Francis Bouclet, maire de Saint-Inglevert et vice-président de la communauté de communes de la Terre des 2 Caps (CCT2C) depuis treize ans, a été élu, mercredi soir, lors de l’installation du nouveau conseil », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Saint-Inglevert: Francis Bouclet attaque son cinquième (et dernier) mandat : Il l’affirme : Francis Bouclet, qui est ravi d’avoir été réélu au poste de maire de Saint-Inglevert, s’arrêtera dans six ans ! », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 21 février 2015).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Évolution et structure de la population à Saint-Inglevert en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  12. Bases de données Ministère de la culture
  13. Sébastien Nadot, Rompez Les lances ! Chevaliers et tournois au Moyen Âge, éditions Autrement, Paris, 2010, p. 109-110