Saint-Clair-de-Halouze

Saint-Clair-de-Halouze
Saint-Clair-de-Halouze
L'église Saint-Clair.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Flers-1
Intercommunalité Flers Agglo
Maire
Mandat
Joëlle Serais
2014-2020
Code postal 61490
Code commune 61376
Démographie
Gentilé Halouzien
Population
municipale
865 hab. (2016 en diminution de 0,8 % par rapport à 2011)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 45″ nord, 0° 37′ 31″ ouest
Altitude Min. 187 m
Max. 306 m
Superficie 11,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Clair-de-Halouze

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Clair-de-Halouze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Clair-de-Halouze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Clair-de-Halouze

Saint-Clair-de-Halouze est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 865 habitants[Note 1].

Géographie

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous la forme apus Sanctum Clarum en 1207[2].

La paroisse était dédiée à Clair du Beauvaisis, ermite dans le Bocage normand au IXe siècle avant de trouver refuge dans le Vexin.
La Halouze est un affluent de la Varenne bordant le sud de la commune.

Histoire

Le puits no 1 des mines de fer.

En 1795-1796, le chef royaliste Louis de Frotté installa son quartier général dans la forêt d'Halouze, où il avait rassemblé plus de 1500 Chouans.

De 1884 (date de la première découverte de gisement de fer à Saint-Clair-de-Halouze) jusqu'en 1979, une importante exploitation de fer a eu lieu sur la commune, sous la direction de la Compagnie des forges de Châtillon-Commentry et Neuves-Maisons[3], employant à son maximum (dans les années 1950) plus de 500 mineurs et employés venus de toute l'Europe et même au-delà, sur près de 1 473 hectares. L'exploitation ne résistera pas à la crise de la sidérurgie et surtout à la concurrence du minerai de fer étranger, principalement mauritanien, plus riche en fer et bénéficiant de coûts de transport moindre.

Lors de la bataille de Normandie, Saint-Clair-de-Halouze est libéré le par la 30e division américaine[4].

Politique et administration

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? juin 1995 Marcel Delaunay    
juin 1995 mars 2008 Guy Jaglin   Enseignant
mars 2008[5] En cours Joëlle Serais[6] SE Cadre administratif
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[6].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2016, la commune comptait 865 habitants[Note 2], en diminution de 0,8 % par rapport à 2011 (Orne : -1,92 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8348749789419529659921 0501 042
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0721 1281 0651 0011 003918896720701
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5205721 2747118061 0627718781 025
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 0871 050934794866845865872865
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Lieux et monuments

  • Église Saint-Clair.
  • Forêt de Halouze.
  • Dolmen de la Chambre à la Dame.

Activité et manifestations

Sports

Le Racing Club de Halouze fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[11].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  • Altitudes, coordonnées, superficie : répertoire géographique des communes 2014 (site de l'IGN, téléchargement du 1er mars 2015)
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1536.
  3. Université Inter-âges de Basse-Normandie - Antenne de Caen, Les Mines de fer Normandes, Cabourg, Cahiers du Temps, , 176 p. (ISBN 2-911855-22-1, notice BnF no FRBNF37184372), p 168-169
  4. « Saint-Clair de Halouze (61 Orne) La Libération », sur normandie44lamemoire.com, 1944 la bataille de Normandie, la mémoire (consulté le 27 février 2016)
  5. « Joëlle Serais, maire, fait l'unanimité », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 octobre 2015)
  6. a et b Réélection 2014 : « Saint-Clair-de-Halouze (61490) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 mai 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « R. C. Halouze », sur Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie (consulté le 27 février 2016)

Liens externes

  • Résumé statistique de Saint-Clair-de-Halouze sur le site de l'Insee