Sagone (rivière)

Sagone
(ruisseau de Tozzi, ruisseau de Fiuminale)
Caractéristiques
Longueur 21,7 km [1]
Bassin 62 km2 [2]
Bassin collecteur Sagone
Débit moyen 0,66 m3/s (Vico) [2]
Régime pluvial méridional
Cours
Source Capu Sant'Anghiulu (1 273 m)
· Localisation Marignana
· Altitude 1 101 m
· Coordonnées 42° 13′ 27″ N, 8° 49′ 07″ E
Embouchure Mer Méditerranée
· Localisation Vico
· Altitude 0 m
· Coordonnées 42° 06′ 54″ N, 8° 41′ 22″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche 5 ruisseaux dont Juane Rangu
· Rive droite 8 ruisseaux dont Chialza
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Corse-du-Sud
Cantons canton des Deux-Sevi, canton des Deux-Sorru
Régions traversées Corse
Principales localités Vico

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

Le Sagone est une rivière française et un petit fleuve côtier du département Corse-du-Sud de la région Corse qui se jette en mer Méditerranée.

Géographie

D'une longueur de 21,7 kilomètres[1], le Sagone prend sa source sur la commune de Marignana à 1 101 mètres d'altitude[3], près du Capu Sant'Anghiulu (1 273 m)[4]. Dans sa partie haute il s'appelle aussi, pour Géoportail, le ruisseau de Pozzi puis le ruisseau de Fiuminale[4].

Il coule globalement du nord-est vers le sud-ouest.

Il rejoint la mer Méditerranée sur la commune de Vico, à l'altitude 0 mètres, dans l'anse de Sagone, dans le golfe de Sagone[5], entre la plage et le village de Sagone à l'est et le port de Sagone et la tour génoise de Sagone au sud-ouest[4].

Communes et cantons traversés

Dans le seul département de Corse-du-Sud (24), le Sagone traverse trois communes[1] et deux cantons :

Soit en termes de cantons, le Sagone prend source dans le canton des Deux-Sevi, conflue dans le canton des Deux-Sorru.

Affluents

Le Sagone a douze affluents référencés[1] :

  • le ruisseau de Specchiatoghiu (rd), 1,3 km sur la seule commune de Marignana[notes 1].
  • le ruisseau de Conche (rg), 3,1 km sur les deux communes de Marignana et Balogna.
  • le ruisseau de Chialza (rd), 5,2 km sur les deux communes de Marignana et Balogna[notes 2] avec deux affluents :
    • le ruisseau de Madria Chialza (rd), 2,9 km sur les deux communes de Marignana et Balogna
    • le ruisseau de Cristimoduli (rd), 3,3 km sur la seule commune de Balogna[notes 3].
  • le ruisseau de Rinaldu (rg), 1,9 km sur la seule commune de Balogna[notes 3].
  • le ruisseau de Muricce (rd), 3 km sur la seule commune de Balogna[notes 3].
  • le ruisseau de Suale (rd), 1,9 km sur la seule commune de Balogna[notes 3].
  • le ruisseau de Juane Rangu (rg), 6,9 km[6] sur les deux communes de Balogna et Vico[notes 4] avec deux affluents :
    • le ruisseau de Balogna (rd) 4,9 km sur la seule commune de Balogna selon Géoportail.
    • le ruisseau d'Alinu (rg) 2,4 km sur les deux communes de Balogna et Vico.
  • le ruisseau de Petaccia (rd), 2,3 km sur la seule commune de Vico[notes 5].
  • le ruisseau de Pinu (rg), 4,6 km sur la seule commune de Vico[notes 6].
  • le ruisseau de Cammerinu (rd), 1,8 km sur la seule commune de Vico.
  • le ruisseau de Cerasa (rg), 3,6 km sur les deux communes de Vico et Coggia.
  • le ruisseau de Loriani (rd), 1,7 km sur la seule commune de Vico[notes 7].

Géoportail signale encore le ruisseau de Vaccarecciu (rd) 2,7 km environ sur la seule commune de Marignana[4].

Aménagements

Tour de Sagone

Tour de Sagone

La tour génoise de Sagone a été construite au début du XVIIe siècle, à la même époque que les tours d'Omigna, Orchino, Cargèse et Capo Rosso. Cette tour de guet littorale est située à l'ouest de l'anse ou baie de Sagone. Elle est en bon état de conservation.

Le 21 avril 1763, la tour de Sagone qui domine Scala di Savona (port de Sagone), gardée par les Génois pour protéger le transport des bois d'Aitone, est attaquée par les Corses. Après un premier échec, leur entreprise est couronnée de succès quelques jours après.

La tour de Sagone est inscrite Monument historique[7].

Hydrologie

La station Y8005210 a fonctionné de 1978 à 1989 à Vico au pont de Ficaghiola pour un bassin versant de 62,3 km2, à 23 mètres d'altitude pour un débit moyen de 0,66 m3/s en 1987 dernière année d'observation validée[2].

Écologie

Voir aussi

Notes et références

Notes
  1. le SANDRE 2012 rajoute -?- la commune de Ota (Corse-du-Sud)
  2. le SANDRE 2012 rajoute -?- les deux communes de Ota (Corse-du-Sud) et Vico (Corse-du-Sud)
  3. a, b, c et d le SANDRE 2012 rajoute -?- les deux communes de Marignana et Vico (Corse-du-Sud)
  4. le SANDRE 2012 rajoute -?- deux communes : Marignana et Renno
  5. le SANDRE 2012 rajoute -?- une commune : Marignana
  6. le SANDRE 2012 rajoute -?- une commune : Arbori
  7. le SANDRE 2012 rajoute -?- une commune : Coggia
Références