Sagaie

Pointes de sagaies.
de gauche à droite : sagaie à base biseautée (Le Placard), sagaie à base biseautée (Brassempouy), deux doubles pointes en bois de renne (Laugerie-Basse), sagaie à base évidée en bois de renne (Laugerie-Basse)

La sagaie (de l'arabe az-zaġāyah, dérivé du berbère Zagaya) est une arme de jet, plus courte que la lance elle-même mais plus lourde que le javelot, la lame est plus développée. Elle est largement répandue parmi les peuples d'Afrique.

Description

Généralement composite, elle peut comporter une hampe en bois et une pointe effilée en matériau plus résistant.

Préhistoire

La pointe ou tête de sagaie est souvent la seule partie que l'on retrouve pour les sagaies préhistoriques; os, silex (microlithes).

Les types d'aménagement destinés à fixer la pointe de sagaie sur sa hampe ont beaucoup varié et sont caractéristiques des différents technocomplexes du Paléolithique supérieur :

  • pointe de sagaie à base fendue ou pointe d'Aurignac, caractéristique de l'Aurignacien ancien ;
  • pointe de sagaie losangique, caractéristique de l'Aurignacien ancien ;
  • pointe de sagaie à méplat, caractéristique du Solutréen ou du Magdalénien supérieur ;
  • pointe de sagaie à rainure, caractéristique du Magdalénien moyen ;
  • pointe de sagaie à base fourchue, caractéristique du Magdalénien moyen et supérieur.

Période historique

Les sagaies sont largement répandu dans le continent africain.

Iklwa

Au XIXe siècle, Chaka Zulu modifie la sagaie : en raccourcissant la hampe et élargissant la lame, il crée une arme d'hast efficace[1]. L'iklwa ou ixwa fut utilisée avec succès par les Zoulous et les Ndébélés.

Notes et références

  1. Draken, « Le Napoléon noir », sur histoiredelafrique.fr, (consulté le 8 juillet 2012)


Voir aussi

Bibliographie

  • Anne Bertrand, Les armatures de sagaies magdaléniennes en matière dure animale dans les Pyrénées, J. and E. Hedges, Oxford : Hadrian Books (distrin.), 1999, 138 p. (ISBN 0-86054-999-2) (texte remanié d'une thèse de doctorat d'Histoire, Paris 1, 1995)
  • René Debrosse, « Les sagaies magdaléniennes de la Croze (Ain) », in Le Bugey (Belley), 1966, 58e année, 53e fascicule, p. 22-30
  • Henri Delporte (et al.), Fiches typologiques de l'industrie osseuse préhistorique, Cahier I, Sagaies, Université de Provence, Aix-en-Provence, 1988 (ISBN 2-85399-192-X)
  • Eugène-Jean Duval, La révolte des sagaies : Madagascar 1947, L'Harmattan, Paris, etc., 2002, 363 p. (ISBN 2-7475-2336-5)
  • Anne-Laure Jaumouillé, Entre sagaïes et médailles : processus colonial de reconnaissance des chefs kanak en Nouvelle-Calédonie (1878-1946), Université de La Rochelle, 2007, 4 vol., 753 p. (thèse de doctorat d'Histoire contemporaine)
  • Alain Ricard, « Le bœuf chez les Zoulous, c'est la sagaie : des armes et des chants en Afrique australe », in Chasseurs et guerriers, Musée Dapper, Paris, 1998, p. 211-241, 248 (ISBN 9782906067400)
  • Cristina San Juan-Foucher et Carole Vercoutere, « Transformation et utilisation préhistoriques des matières osseuses : Les "sagaies d'Isturitz" des niveaux gravettiens de Gargas (Hautes-Pyrénées) et de Pataud (Dordogne) : Un exemple d'approche pluridisciplinaire et complémentaire de l'industrie osseuse », in Préhistoire et anthropologie méditerranéennes, 2003, vol. 12, p. 75-94

Filmographie

  • (en) Children throw toy assegais, film ethnographique de John Marshall, 1974, 4 min, sonore, couleur (montage d'images filmées dans la région de Nyae-Nyae au Kalahari au cours d'une expédition en 1957-58 : de jeunes garçons !Kung apprennent l'art de la chasse traditionnelle à l'aide de sagaies-jouets)

Articles connexes

* Lance

Liens externes