Saad Lamjarred

Saad Lamjarred
Description de cette image, également commentée ci-après
Saad Lamjarred en 2015.
Informations générales
Naissance (33 ans)
Rabat Drapeau du Maroc Maroc
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, acteur
Genre musical Musique marocaine, musique pop
Instruments Piano, voix
Années actives Depuis 2007
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Saad Lamjarred.

Saad Lamjarred (arabe : سعد لمجرد), né le à Rabat, est un chanteur et secondairement un acteur marocain. Il s'est fait connaître grâce à l'émission SuperStar en 2007 et au succès de ses chansons Enty. Lm3allem ou encore Casablanca.

Saad Lamjarred a été entendu par des juges pour des accusations de viol sur quatre femmes, qui auraient été commis entre 2010 et 2018. En septembre 2018, après une campagne sur les réseaux sociaux, certains médias marocains stoppent leur diffusion des titres du chanteur.

Biographie

Enfance et formation

Saad Lamjarred est né le 7 avril 1985 à Rabat[1]. Il a grandi au milieu d'une famille d'artistes marocaine[2] : il est le fils du chanteur Bachir Lamjarred, plus connu sous le nom de Bachir Abdou, et de l'actrice Nezha Regragui. Il choisit donc comme vocation le chant et la musique. Très tôt il apprend à jouer du piano, ce qui le mènera à chanter et à choisir le même métier que son père. Par la suite, Saad Lamjarred devient également acteur tout comme sa mère.

Inscrit au Conservatoire national de musique, le jeune Saad fait de nombreux spectacles avec son père[3].

Carrière

En 2007 Saad Lamjarred participe à la 4e édition de l'émission libanaise SuperStar[4] et atteint la finale, où il se retrouve 2e derrière le chanteur tunisien Marwan Ali. En 2008, il participe au concours de chant libanais Lamin al ghinia il y présente Baheb elly byekrahni, son premier single officiel dont les paroles et la composition sont signées Souhail Fares[5].

Ce n'est qu'en 2009 à la sortie de son single nommé Waadini (Promets-moi) que Saad Lamjarred se fait réellement connaître. Le clip fut alors tourné en Californie.

En 2012, Salina Salina (C'est fini entre nous) est un grand succès et fait partie des chansons les plus écoutées dans le monde arabe.

Le 21 décembre 2012, son nouvel album Wala Aalik (Ne t'en fais pas) voit le jour. Le single Mal Hbibi Malou (Qu'arrive-t-il à mon bien-aimé) est le hit le plus vu du monde arabe avec plus de 110 millions de vues sur YouTube.

Enty en 2014, en featuring avec DJ Van, est très apprécié au Maroc mais aussi au Koweït et dans d'autres pays arabes. Enty atteint 6 millions de vues sur YouTube en 20 jours.

Saad Lamjarred parraine de nouveaux artistes comme Redone Berhil ou Rikia Magha pour les aider à percer dans le milieu de la chanson[réf. nécessaire].

Une de ses chansons fut plagiée par Fouaz La Class[3].

Il a remporté un Murex d'or en 2015 pour son tube Enty.

En 2018, Lm3allem dépasse les 600 millions de vues sur YouTube.

Une opération de nettoyage de faux followers menée par Twitter en juillet 2018 a permis de démasquer des tricheries sur le nombre de followers de Saad Lamjarred. Après ce nettoyage, le nombre de ses followers est passé d'un peu plus de 5 millions à 1 million d'abonnés[6].

Le 31 juillet 2018, Saad Lamjarred sort Casablanca, un titre chanté entièrement en français[7].

Le 17 décembre, il sort le titre Badek eih et le dédie à sa mère à l'occasion de son anniversaire.

Affaires judiciaires

Accusations de viols

Aux États-Unis

Accusé de viol, Saad Lamjarred est poursuivi par la justice des États-Unis et incarcéré en mars 2010[8],[9]. Il est entendu deux fois par la cour[10]. Après avoir payé une caution, il quitte les États-Unis avant son jugement, où il risque jusqu’à 25 ans de prison[8],[9]. La plainte est réactivée en mai 2016[8],[10],[11], la victime présumée ayant reconnu son agresseur en voyant un de ses clips[8]. Finalement, la plaignante accepte un règlement à l'amiable en dehors du tribunal et cesse de facto toute collaboration avec le procureur, qui abandonne les poursuites[12],[13]. Le 23 décembre 2016, l'affaire est classée par un juge de la Cour suprême des États-Unis[13].

En France et au Maroc

Objet d'une plainte pour « agression sexuelle avec violence » par une jeune femme à Paris, Saad Lamjarred est arrêté le mercredi 26 octobre 2016 par la police française et placé en garde à vue[9]. Il est mis en examen pour « viol aggravé » et « violences volontaires aggravées »[14],[15]. Il est écroué par un juge des libertés et de la détention[16], le 28 octobre dans la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis[12],[13]. Sa défense est assurée par Jean-Marc Fédida et Éric Dupond-Moretti[16],[17],[18] et payée par Mohammed VI[14],[19]. Le 13 avril 2017, il est assigné à résidence sous bracelet électronique[18], dans l'attente de son procès[19].

En novembre 2016, une jeune femme porte plainte pour une autre agression sexuelle, qui aurait eu lieu à Casablanca en 2015[20],[21]. Le 14 février 2017, Saad Lamjarred est auditionné par la police judiciaire française[18],[20],[21]. L'enquête continue alors que la victime présumée a retiré sa plainte à cause de « lourdes pressions » de ses proches[19] en décembre 2016[20].

Le 27 août 2018, il est de nouveau mis en garde à vue, car soupçonné de viol durant la nuit du 25 au 26 août à Saint-Tropez dans le Var[22]. Le lendemain, le parquet français demande une mise en examen du chanteur pour viol[23],[24]. Le 18 septembre 2018, il est écroué sur décision de la cour d'appel d'Aix-en-Provence, après que le parquet de Draguignan a fait appel de son placement sous contrôle judiciaire[15],[25].

Conséquences dans les médias

En septembre 2018, après une campagne sur les réseaux sociaux demandant l'arrêt de la diffusion des titres de Saad Lamjarred au Maroc, les médias Hit Radio et Radio 2M décident de stopper leur promotion du chanteur[26]. Par ailleurs, les nominations du chanteur pour les All Africa Music Awards de 2018 sont annulées[27].

Litige financier

En décembre 2017 , le tribunal de commerce de Paris condamne Saad Lamjarred à verser 280 000 euros à la société Cairo by night organisatrice du concert annulé le 29 octobre 2016, prévu au palais des congrès de Paris[28]. La société était en difficulté financière après avoir attendu en vain un remboursement de la part de l'équipe de Saad Lamjarred[28].

Discographie

Singles
  • Waadini (2009) (Promets-moi)
  • Baheb Elly Byekrahni
  • lmima (2012)
  • Salina Salina (2012)[3]
  • Enty (2014)[4],[29],[Note 1]
  • Mal Hbibi Malou (2013)
  • Lm3allem (2015)
  • Ana machi sahel (2016) (je ne suis pas facile)
  • Ghaltana (2016) (Fautive)
  • Let Go (2017)
  • Ghazali (2018)[30]
  • Casablanca (2018)[31]
Featurings
  • Enty : feat. DJ Van
  • Wana Ma'ak : feat. Asmaa Lamnawar
  • Aaziz ou Ghali : feat. Bachir Abdou (son père)
  • Ya Ensan : feat. Saleh Alkurdi
  • Sa'aa Saaida : feat. Sofia Mountassir
Albums
  • Wala Aalik (2013)
    • Mal Hbibi Malou (Qu'arrive-t-il à ma bien-aimé)
    • Chem3a (Bougie, reprise du chanteur algérien Kamel Messaoudi)
    • Wala Alik (Ne t'en fais pas)
    • Lemen Nachki (À qui vais-je me plaindre ?)
    • Jiti Fbali (Tu as traversé mon esprit)
    • Wana Mali (Qu'est ce que j'en ai à faire ?)
    • Katnadini (Elle m'appelle)
    • Lemima (Maman)

Filmographie

Séries

  • 2011 : Saad Lamjarred entame une carrière d'acteur dans la série marocaine Ahlam Nassim[3]. Il y joue le rôle principal de Nassim auprès de l'actrice Farah El Fassi, qui joue le rôle de Ahlam. La série a été diffusée en 2012.

Films

  • 2014 : Il tourne dans Esprit, un film d'horreur signé Ibrahim Chkiri, où apparaîtront également AbdelHafid Douzi et Hicham Bahloul. La date de sa sortie n'a pas encore été dévoilée.
  • 2016-2017 : Sans pour autant révéler trop de détails, Saad Lamjarred parle d'un long-métrage maroco-égyptien[32] dans lequel il jouera un personnage marocain.

Distinctions

  • 2014 : Sélectionné pour le MTV Europe Music Award dans la catégorie « meilleure chanson arabe »[33].
  • 2014 : Méditel Morocco Music Awards 2014 , « meilleure chanson » pour Enty[34].
  • 2015 : Murex d'or, dans la catégorie « Best Arabic Song » (meilleure chanson arabe), pour Enty[35].
  • 2015 : DearGuest Award, « meilleure chanson » pour Lm3allem[36].
  • 2016 : Sélectionné pour le Murex d'or.
  • 2016 : Sélectionné pour les Big Apple Music Awards.
  • 2016 : Sélectionné pour le MTV Africa Music Award dans la catégorie « Listener's Choice »
  • 2017 : le Prix Anghami : Saad Lamjarred a récolté plus de 100 millions de « plays »[37].
  • 2017 : ANMA : Arab Nation Music Awards « meilleure chanson » pour Ghaltana
  • 2017 : ANMA : Arab Nation Music Awards « meilleure Video-ِClip sur Youtube » pour Ana Machi Sahel
  • 2017 : ANMA : Arab Nation Music Awards « La chanson de l'année 2016 » pour Ghaltana[38].
  • 2017 : Murex d'or, dans la catégorie « Best Arabic Song » (meilleure chanson arabe), pour Ghaltana
  • 2017 : Murex d'or, « The People's Choice Award 2017 »[39]
  • 2017 : DAF BAMA MUSIC AWARDS, « Best Song 2017 » pour la chanson Let Go[40]
  • 2017 : Saad Lamjarred a été nominé pour HAPA Music Awards, dans la catégorie les légendes de la musique du continent africain[41]

Notes et références

Notes

  1. Cette chanson a été reprise par un enfant [1], et reprise également en espagnol [2].

Références

  1. Sanae Yacoubi, « Saad Lamjarred : La rockstar made in Morocco », Telquel, Casablanca, no 717,‎ 13-19 mai 2016, p. 44.
  2. Hayat Kamal Idrissi, « Lamjarred en mega show à Casablanca », sur lobservateurdumaroc.info, (consulté le 18 octobre 2016).
  3. a b c et d (en) « Life through sunglasses: The career of Moroccan pop star Saad Lamjarred », sur english.alarabiya.net, .
  4. a et b « Concert de Saad Lamjarred à La Coupole d'Alger », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 18 février 2015).
  5. « Saad Lamjarred », sur music.me (consulté le 12 mars 2015).
  6. Saad Lamjarred démasqué par Twitter.
  7. « Saad Lamjarred : une chanson en français, Casablanca », sur arabicmood.fr (consulté le 12 août 2018).
  8. a b c et d Julia Küntzle, « La superstar marocaine Saad Lamjarred passible de 25 ans de prison aux Etats-Unis pour viol », le Monde,‎ (lire en ligne).
  9. a b et c Joan Tilouine, « Le chanteur marocain Saad Lamjarred en garde à vue à Paris pour agression sexuelle », sur lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 27 octobre 2016).
  10. a et b (en) Emily Saul, « Singer who hit it big after fleeing rape charge in US sued by accuser », sur nypost.com, (consulté le 3 mai 2018).
  11. (en) Christina Carrega-Woodby, « Moroccan singer Saad Lamjarred faces arrest if he returns to U.S. for fleeing country after posting bail on sex assault charges », sur site du New York Daily News, (consulté le 5 octobre 2016).
  12. a et b Salma Khouja, « Les poursuites contre Saad Lamjarred abandonnées aux Etats-Unis », sur huffpostmaghreb.com, HuffPost, (consulté le 3 mai 2018).
  13. a b et c Basma El Hijri, « Saad Lamjarred n'est plus poursuivi aux Etats-Unis », sur 2M, (consulté le 27 décembre 2016).
  14. a et b « Le roi du Maroc va payer la défense du chanteur Saad Lamjarred, accusé de viol en France », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2016).
  15. a et b « Saad Lamjarred : les 4 affaires de viol dans lesquelles la star marocaine est impliquée », sur lejdd.fr, (consulté le 19 octobre 2018).
  16. a et b AFP, « Soupçonné de viol, la star marocaine Saad Lamjarred reste en prison », sur le site de RTL Info (RTL-TVI), (consulté le 3 mai 2018).
  17. « Soupçonné de viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred reste en prison - France 24 », France 24,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2016).
  18. a b et c « Le chanteur de pop marocain Saad Lamjarred, accusé de viol, remis en liberté », sur le site de RTL Info (RTL-TVI), (consulté le 20 mars 2018).
  19. a b et c (en) Aida Alaminov, « She Accused a Moroccan Pop Star of Rape. Online, She Was Vilified. », sur nytimes.com, (consulté le 3 mai 2018).
  20. a b et c Stéphane Sellami, « Le chanteur marocain Saad Lamjarred entendu dans une autre affaire de viol », sur leparisien.fr, (consulté le 3 mai 2018).
  21. a et b AFP, « La star marocaine Saad Lamjarred entendue dans une autre affaire de viol », sur le site de RTL Info (RTL-TVI), (consulté le 3 mai 2018).
  22. V.G. avec AFP, « Le chanteur marocain Saad Lamjarred, soupçonné de viol, est en garde à vue. », sur leparisien.fr, .
  23. « Saad Lamjarred: Le parquet français requiert une mise en examen pour viol », Al HuffPost Maghreb,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2018).
  24. « Saad Lamjarred: le parquet requiert sa mise en examen pour viol », France 24,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2018).
  25. « Mis en examen pour viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred écroué », sur lemonde.fr, (consulté le 19 septembre 2018).
  26. « Maroc: campagne pour bannir des ondes le chanteur Saad Lamjarred, inculpé pour viol », sur lepoint.fr, (consulté le 19 octobre 2018).
  27. Ludivine Trichot, « Le chanteur Saad Lamjarred, écroué en France, banni des radios marocaines », sur lefigaro.fr, (consulté le 6 février 2019).
  28. a et b Salma Khouja, « Saad Lamjarred contraint par la justice française de rembourser la société organisatrice de son concert parisien », sur huffpostmaghreb.com, HuffPost, (consulté le 20 mars 2018).
  29. « SAAD LAMJARRED : Le chanteur marocain nominé au MTV Music Awards (vidéo) », .
  30. Nasser Bouchara, « Saad Lamjarred : son nouveau single Ghazali », sur arabicmood.fr, (consulté le 10 mars 2018).
  31. Nasser Bouchara, « Saad Lamjarred : une chanson en français, "Casablanca" », sur arabicmood.fr, (consulté le 10 novembre 2018).
  32. M.O, « Bientôt une plongée dans le cinéma pour Saâd Lamjarred », sur Libération.fr (consulté le 10 mars 2016).
  33. http://fr.allafrica.com/stories/201409230862.html.
  34. « http://www.mmma.ma/nouveautes_2014 »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?).
  35. « Saad Lamjarred remporte un Murex d'or », sur Al Huffington Post (consulté le 23 décembre 2016).
  36. http://www.dgfest.com/.
  37. « Saad Lamjarred remporte le prix de Anghami », sur mediapart (consulté le 11 avril 2017).
  38. « Saad Lamjarred remporte ANMA », sur Al Huffington Post Arab (consulté le 23 avril 2017).
  39. « Saad Lamjarred remporte The People's Choice Award 2017 », sur Murex d'or (consulté le 13 mai 2017).
  40. « Saad Lamjarred remporte daf BAMA MUSIC AWARDS 2017 », sur Murex d'or (consulté le 13 mai 2017).
  41. « Saad Lamjarred est nominé pour HAPA Music Awards 2017 », sur Africannzws (consulté le 13 avril 2018).

Liens externes

  • Site officiel
  • Entrevue