E10 (carburant)

(Redirigé depuis SP95-E10)

L'E10, anciennement SP95-E10 (sans plomb 95 contenant environ 10 % d'agroéthanol[1]), est un type de carburant sans plomb distribué dans l'Union européenne. Il est distribué en France depuis le . Il a été autorisé par l'arrêté ministériel du [2].

En Belgique, l'E10 est disponible dans les stations-services depuis le [3].

Description

Avertissement typiquement placé sur l'entrée du réservoir d'essence des véhicules des États-Unis en rapport à la capacité d'utilisation de carburant jusqu'à l'E10 et avertissement contre l'utilisation de l'E20 à l'E85.

L'essence-éthanol E10 est commercialisée dans tous les États de l'Union européenne depuis le , alors qu’auparavant elle n'était commercialisée que dans certains d'entre eux, comme la France, depuis 2009[4].

Il devrait pouvoir remplacer le SP95 traditionnel (E5, sans plomb 95 à 5 % d'éthanol) pour tous les véhicules fabriqués à cet effet[5].

L'E10 bénéficie d'avantages fiscaux par rapport à l'E5 : une TGAP plus faible et, depuis le , un allègement de deux centimes d'euro de TICPE. Cumulés, ces deux avantages aboutissent à un prix à la pompe inférieur d'environ cinq centimes.

Selon le règlement (UE) 582/2011 de la commission du , l'essence E10 dispose d'un indice d'octane RON entre 95 et 97 % et MON entre 84 et 86 %, montre une masse volumique entre 743 et 756 kg/m3. La quantité d'éthanol est comprise entre 9,5 et 10 % du volume[6].

Selon le règlement UE 136/2014 de la commission du , l'essence E10 dispose d'un indice d'octane RON entre 95 et 98 % et MON entre 85 et 89 %, montre une masse volumique entre 743 et 756 kg/m3[7].

La quantité d'éthanol est comprise entre 9 et 10 % du volume[7].

Parmi les différents polluants contenus dans l'E10, le benzène est limité à 1 % du volume, le soufre à 10 mg/kg et le plomb à 5 mg/L[7].

Véhicules compatibles

En France, la plupart des véhicules à essence mis en circulation après 2000 sont compatibles avec l'E10, mais pour plus de sécurité il vaut mieux consulter la liste officielle des véhicules compatibles, qui a été diffusée le au Journal officiel du [8]. Cette liste a été mise à jour le , étendant la liste des véhicules compatibles[9]. Si la compatibilité est valable pour de nombreux véhicules, l'utilisation est néanmoins déconseillée pour les véhicules construits avant 2009 car les bougies utilisées sont chaudes alors que le carburant E10 nécessite des « bougies froides » et il peut en résulter des problèmes avec les injecteurs[pourquoi ?].

Usages

L'E10 présente l'intérêt de contenir 10 % d'énergie renouvelable.

En France 
L'E10 représentait 35 % de part de marché des carburants de type essence au premier trimestre 2016 et était distribué dans plus de 5 222 stations[10]. En , sa part de marché atteint 42,7 % contre 32,3 % pour le SP-95[11].
En Allemagne 
L'E10 est distribué dans 14 400 stations en février 2016. Il représente 14 % de part de marché des carburants de type essence[10].

Controverses

Article détaillé : Bioéthanol#Controverse.
  • L'utilisation de l'E10 entraînerait une surconsommation de l’ordre de 1 à 2 % du fait de la teneur énergétique inférieure de l’éthanol par rapport au sans-plomb[12].
  • L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a déconseillé son utilisation en 2009[13].
  • Certains constructeurs (tels que PSA) ont affiché leur soutien à ce carburant[14].

Recherches

En 2012, une équipe des laboratoires d'Exxon découvre que les plantations d'agaves, plantes notamment utilisées dans la tequila et en complément du rhum, sont viables économiquement à exploiter, car elles contiennent de l’éthanol, composant annexe des carburants SP95.

Notes et références

  1. Jusqu'à 10 % d'éthanol pur, ou jusqu'à 15 % sous forme d'éther éthyle tertiobutyle.
  2. « Arrêté ministériel du 26 janvier 2009 », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 6 octobre 2009)
  3. Le 1er janvier 2017, les stations-services belges pourront distribuer la SP95-E10, sur moniteurautomobile.be, 4 octobre 2017
  4. (en) Vehicle compatibility with new (E10/B7) fuel standards, sur acea.be, (consulté le 15 novembre 2018)
  5. Test des véhicules prévus pour le E95-E10, sur bioethanolcarburant.com (consulté le )
  6. Règlement (UE) no 582/2011 de la commission du [PDF], sur europa.eu (consulté le 15 novembre 2018)
  7. a b et c Règlement (UE) no 136/2014 de la commission du 11 février 2014, sur eur-lex.europa.eu (consulté le 17 novembre 2018)
  8. JORF no 0243, , p. 18665, sur legifrance.gouv.fr (consulté le 9 mai 2012)
  9. Décision du 4 octobre 2012 fixant la liste des engins à moteurs essence compatibles avec le supercarburant sans plomb 95-E10 (SP95-E10), sur legifrance.gouv.fr
  10. a et b Europe : l’E10 passe la vitesse supérieure, sur bioethanolcarburant.com, 2 mai 2016 (consulté le 15 novembre 2018)
  11. « Le SP95-E10 poursuit son ascension : 10 points de part de marché de plus que le SP95 », sur bioethanolcarburant.com, (consulté le 17 novembre 2018).
  12. « SP95 E10 : le point sur le nouveau carburant distribué en France », sur moto-net.com (consulté le 6 octobre 2009)
  13. UFC-Que Choisir, « E10 Le carburant de trop », sur quechoisir.org (consulté le 3 avril 2009)
  14. « PSA Peugeot Citroën satisfait du carburant SP95-E10 », sur caradisiac.com, (consulté le 17 juin 2016)

Articles connexes