SMUR en Belgique

VIM du service SMUR de l'Hôpital de la Citadelle de Liège, en intervention lors d'un incendie avec les pompiers de Liège.

En Belgique, le service SMUR (pour service mobile d'urgence et de réanimation; MUG en néerlandais, pour mobiele urgentiegroep), est un service d'urgence hospitalier consistant en un ou plusieurs véhicules (destinés à apporter les soins d'aide médicale urgente en dehors de l'hôpital).

On parlera des équipes SMUR lorsque les véhicules sont composés au moins d'un « VIM » (pour véhicule d'intervention médicalisé) et dans la plupart des cas, une ambulance agréée AMU (ou 112), c'est-à-dire des pompiers ou de la Croix-Rouge. Les « PIT » ne peuvent pas être considérés comme des SMUR puisqu'ils n'ont pas de médecin dans l'équipage. Il s'agit tout au plus d'une alternative pour décharger les SMUR des missions ne nécessitant pas un médecin.

En Belgique, il n'existe pas de SAMU ni de régulation médicale.

Histoire

Le SMUR est apparu en Belgique dans les années 1970. Jusque-là, la réponse à un appel d’urgence consistait essentiellement en l’envoi d’une ambulance pour transporter le blessé ou le malade vers l'hôpital le plus proche. Ce n’est qu’au début des années 1980 que sont apparus les premiers véhicules légers d’intervention rapide transportant à leur bord une équipe médicale composée d’un médecin et d’un infirmier. Il faudra encore attendre 1995 pour que les SMUR bénéficient d’un cadre légal: définition, normes d’agrément, critères de programmation et répartition territoriale. On attend encore des précisions sur la régulation médicale de ce système.

Composition d'un SMUR en Belgique

Un SMUR est un service réunissant différents acteurs (véhicules) dont au moins un VIM ou un PIT. Si une ambulance AMU se joint à l'un de ces deux véhicules alors elle sera considérée, uniquement dans ce cas-là, comme faisant partie de l'équipe SMUR.

Les VIM

L'hélicoptère médicalisé de Bruges (saint Jean) ainsi que celui du Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne.

Les VIM (pour véhicule d'intervention médicalisé) sont armés par un médecin urgentiste et un infirmier SISU (pour soins intensifs et soins d'urgences) (ce qui signifie que ce dernier a fait une année de spécialisation dite « SIAMU » (pour soins intensifs et aide médicale urgente qui est une 4e année des études d'infirmier en Belgique). Dans certains cas, un chauffeur (ambulancier diplômé AMU, souvent pompier ou personnel de l'hôpital) vient compléter l'équipe. Ils peuvent être accompagnés par un stagiaire médecin, infirmier ou sapeur-pompier. Ils se déplacent généralement dans une voiture bien que deux hélicoptères soient actuellement qualifiés de SMUR dans le pays (l'un à Bruges (province de Flandre-Occidentale) et l'autre à Bra-sur-Lienne (le Centre Médical Héliporté)[1] (province de Liège).

Les PIT

Article détaillé : Paramedical Intervention Team.

Les PIT (pour Paramedical Intervention Team) est une nouvelle version de l'aide médicale urgente (AMU) extra hospitalière en Belgique qui est actuellement en phase de test. C'est exactement le même principe qu'un SMUR sauf qu'il n'y a pas de médecin urgentiste à bord du véhicule, seulement un infirmier SISU ainsi qu'un ou plusieurs ambulanciers badgés AMU

Les ambulances AMU

Une ambulance AMU de la Croix-Rouge de Belgique
Article détaillé : Services d'ambulance en Belgique.

En Belgique, une ambulance AMU, ou « ambulance urgente », est une ambulance agréée par le service public fédéral Santé publique pour les missions d'aide médicale urgente (AMU). Elles sont sous la responsabilité soit des pompiers soit de la Croix-Rouge ou d'un service privé d'ambulance qui a signé une convention avec l’État belge. Elles ne peuvent être déclenchées que par une centrale 112. Elles embarquent au moins deux ambulanciers détenteurs d'un diplôme d'aide médicale urgente.

Elles ne sont pas à confondre avec les ambulances privée (non-agrée 112), qui, elles, ne peuvent pas intervenir lors d'une mission urgente déclenchées par le 112. Ce type d'ambulance opère principalement des transports sanitaires secondaires non urgents avec, à son bord, deux ambulanciers détenteurs d'un diplôme en transport médico-sanitaire (TMS).

Équipements

Les véhicules répondent à des normes fédérales en matière d'équipement (standardisation des équipements).

Au niveau télécommunication, chaque véhicule est pourvu de deux radio du système A.S.T.R.I.D.: l'une fixe et l'autre portable. Les VIM et les PIT disposent également d’un GSM. Cela permet à l'équipe de garder un contact permanent avec les centrales 112, l'hôpital et les autres intervenants.

Organisation

Organisation générale

Les SMUR belges dépendent du service public fédéral Santé publique et ne prennent leurs missions que d'une des centrales d'appel 112 (le centre de traitement des appels « pompiers » et « ambulances urgentes »). Ils interviennent généralement avec les ambulances des pompiers ou de la Croix-Rouge de Belgique soit directement sur le lieu d'intervention, soit en opérant une jonction sur le parcours vers l'hôpital. La réunion d'un VIM et/ou d'un PIT avec une ambulance agréée fait devenir cette ambulance partie intégrante du service SMUR pendant l'intervention. Les véhicules ne se quittant théoriquement plus jusqu'à l'arrivée à l'hôpital.

Déclenchement d'un SMUR

Une des quatre ambulances des pompiers de Marche-en-Famenne (zone de secours Luxembourg), dans son garage, prête à partir.

Lorsque l'intervention d'un SMUR est nécessaire, c'est obligatoirement l'une des centrales provinciales d'appel 112 qui l'ordonne en réquisitionnant le VIM (ou le PIT) ainsi que l'ambulance agréée, depuis leurs bases respectives.

L'équipe VIM du SMUR peut être envoyée en renfort d'une ambulance de plusieurs manières. Ainsi, elle peut être dépêchée sur les lieux :

  • À la demande des ambulanciers AMU lorsque ceux-ci jugent que le renfort d'un médecin (via un VIM) ou d'un infirmier (via un PIT dans les zones concernées) est nécessaire lors de l'intervention.
  • Dès l'appel à la centrale 100/112 lorsque l'opérateur estime que la présence d'un médecin lui semble requise. Il fonde son jugement sur le type d'intervention et les informations qu'il reçoit de l'appelant et sur des protocoles établis au niveau du service public fédéral Santé publique[2].
  • À la demande du médecin généraliste, mais via la centrale 112.

Dans les cas de grandes catastrophes, une fois le plan catastrophe (aussi appelé Plan provincial médical d'urgence, PPMU) déclenché, les secours peuvent être renforcés par l'appui de l'armée belge qui dispose d'hélicoptères Sikorsky S-61 « Sea King » (SAR de la composante aérienne, 40e escadrille, basés à Coxyde) et Agusta A.109 Medevacs (Composante Air - Unité : Wing Heli, basés à Beauvechain).

Les hôpitaux

En Belgique, le service public fédéral Santé publique a agréé certains hôpitaux comme étant des hôpitaux « 100 ». Ces hôpitaux, s'ils en ont les moyens financiers et humains, peuvent demander l'autorisation de s'équiper d'une SMUR. L'autorisation dépendra essentiellement de leur localisation (pour éviter d'avoir trop de SMUR sur une région où le nombre d'interventions ne requiert pas la présence d'une unité supplémentaire) et des capacités d'accueil des victimes.

Hiérarchie et régulation

En Belgique, le SMUR et les équipes VIM s'auto-régulent au niveau thérapeutique (c'est-à-dire prennent les décisions médicales seuls, sans en référer à quiconque) car il n'y pas de médecin régulateur, comme c'est par exemple le cas en France, néanmoins le choix de l'hôpital revient aux préposés de la centrale 112 (voir Loi de 1964 sur l'AMU).

Il n'existe pas de hiérarchie officielle et légale en la matière, cependant une « hiérarchie naturelle » veut que le médecin urgentiste soit l'autorité la plus haute, suivi par l'infirmier SIAMU puis l'ambulancier AMU. Les autres intervenants (stagiaires, personnes non brevetées etc.) ne prenant, normalement, pas part aux décisions médicales.

Cette hiérarchie vaut uniquement pour l'aspect médical du traitement. Lors d'un intervention conjointe avec les pompiers ou la Police, chaque chef de mission est responsable de sa partie de l'intervention (l'officier de pompiers pour la partie sauvetage et sécurisation, le chef de police pour la partie sécurité de cette dernière). Bien entendu les différents responsables s'entendent entre eux et collaborent afin de mener à bien l'intervention dans les meilleures conditions.

Missions

Selon l’arrêté royal du , la fonction SMUR en Belgique comprend:

  • le fait de se rendre immédiatement à l’endroit indiqué par le préposé du centre d’appel 112[3].
  • les actes médicaux et infirmiers urgents.
  • la surveillance et les soins au patient lors de son transfert vers l’hôpital que le médecin choisit avec l'aide de son service de base.

Les SMUR peuvent également effectuer des transports médicalisés entre hôpitaux lorsqu'un patient nécessite des soins ou une surveillance médicale intensifs pendant son trajet.

Les différents services SMUR en Belgique

Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers

Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand

  • 2 VIM au Centre Hospitalier Universitaire de Louvain
  • 1 VIM à la clinique du Sacré-Cœur de Tirlemont
  • 1 VIM au centre hospitalier de Diest
  • 1 VIM au centre hospitalier de Halle
  • 1 VIM au centre hospitalier de Vilvorde
  • 2 PIT au CHU de Louvain
  • 1 PIT á la Onze-Lieve-Vrouw Ziekenhuis de Asse

Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon

  • 1 VIM à la Clinique Saint-Pierre d'Ottignies
  • 1 VIM au Centre Hospitalier de Nivelles
  • 1 VIM au Centre Hospitalier de Tubize (fin de la fonction le 1er Juin 2017)
  • 1 VIM au CHIREC Braine-l'Alleud
  • 1 PIT au Centre Hospitalier de Tubize (début de la fonction le 15 décembre 2017)

Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale

Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale

Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale

Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut

  • 1 PIT au Centre Hospitalier EPICURA, à Saint-Ghislain
  • 1 PIT au Grand Hôpital de Charleroi (site Saint-Joseph), à Charleroi
  • 1 VIM au Centre de Santé des Fagnes, à Chimay
  • 1 VIM au Centre Hospitalier EPICURA, à Ath
  • 1 VIM au Centre Hospitalier EPICURA, à Boussu
  • 1 VIM au Centre Hospitalier de Jolimont, à La Louvière
  • 1 VIM au Centre Hospitalier de Lobbes à Lobbes
  • 1 VIM au Centre Hospitalier de Mouscron, à Mouscron
  • 1 VIM au Centre Hospitalier de Wallonie Picarde, à Tournai
  • 1 VIM au Centre Hospitalier Régional Mons-Hainaut (site Saint Joseph), à Mons
  • 1 VIM au Centre Hospitalier Régional Mons-Hainaut (site Warquignies), à Boussu
  • 1 VIM au Centre Hospitalier Régional de la Haute-Senne, à Soignies
  • 1 VIM au Centre Hospitalier Universaitaire Ambroise Paré, à Mons
  • 1 VIM au Centre Hospitalier Universitaire de Charleroi (site André Vésale), à Montigny-le-Tilleul
  • 1 VIM au Centre Hospitalier Universitaire de Charleroi (site Marie Curie), à Charleroi
  • 1 VIM au Centre Hospitalier Universitaire Tivoli, à La Louvière
  • 1 VIM à la Clinique Notre-Dame de Grâce de Gosselies, à Charleroi
  • 1 VIM au Grand Hôpital de Charleroi (site Notre-Dame), à Charleroi

Drapeau de la province de Liège Province de Liège

VIM du service SMUR du Centre Hospitalier du Bois de l'Abbaye (CHBA) sur châssis BMW X5.
  • 1 PIT à la clinique Reine Astrid de Malmedy
  • 1 PIT à la clinique André Renard d'Herstal
  • 1 PIT au Centre Hospitalier Régional de la Citadelle de Liège
  • 1 PIT au Centre hospitalier Peltzer-La-Tourelle de Verviers

Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg

Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg

Drapeau de la province de Namur Province de Namur

  • 1 VIM Centre hospitalier régional de Namur
  • 1 VIM Centre hospialier Val de Sambre à Auvelais
  • 1 VIM Centre hospitalier universitaire UCL Namur (UCLouvain) à Mont-Godinne
  • 1 VIM Centre hospitalier de Dinant
  • 1 PIT Centre hospitalier régional de Namur

Notes et références

  1. [1]
  2. Il existe un protocole pour ces personnels qui sont pratiquement en position de réquisition des effecteurs...
  3. C'est une sorte de réquisition, une simple répartition, même si elle est fondée sur des protocoles...

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

Liens externes