Séverine Chavrier

Séverine Chavrier (née en 1974 à Lyon[1]) est une musicienne, comédienne et metteuse en scène. Elle dirige le CDN Orléans / Centre-Val de Loire depuis janvier 2017.

Biographie

Formation

Séverine Chavrier est diplômée du Conservatoire de Genève en piano où elle a reçu une médaille d’or ainsi qu’un premier prix d’analyse musicale. Elle se forme au théâtre au cours Florent auprès de Michel Fau et à travers différents stages à la Comédie de Reims, au Nouveau théâtre d'Angers ou encore à la Comédie de Caen. Elle a également suivi des études de lettres et de philosophie[2],[3].

Carrière

Séverine Chavrier fonde sa propre compagnie La Sérénade interrompue et collabore notamment avec Rodolphe Burger, Jean-Louis Martinelli et François Verret en tant que musicienne et comédienne.

En 2009, sa première pièce, Épousailles et représailles, librement inspirée de nouvelles d'Hanokh Levin, est programmée au théâtre Nanterre-Amandiers puis au Centquatre-Paris dans le cadre du Festival Impatience 2011[4].

Inspirée par l'oeuvre de J. G. Ballard, elle crée Série B – Ballard J. G. dans le cadre du Festival Temps d'images en 2011, puis Plage ultime au Festival d'Avignon en 2012[5].

Entre 2014 et 2016, elle met en scène deux spectacles au Théâtre Vidy-Lausanne : Les Palmiers sauvages, d’après le roman de William Faulkner, et Nous sommes repus mais pas repentis (Déjeuner chez Wittgenstein), une adaptation de Thomas Bernhard. Ces deux pièces sont programmées ensuite au Théâtre de l'Odéon en 2016[6],[7].

En 2016 et 2017, elle crée les deux volets de Après coups, Projet Un-Femme au Théâtre de la Bastille réunissant des femmes artistes venant d'univers artistiques et de pays différents[8].

Sa nouvelle création, Aria da capo, sera présentée au Théâtre de la Ville au printemps 2020[9].

Théâtre

Notes et références

  1. « Séverine Chavrier », sur Théâtre de la ville de Paris (consulté le 15 juin 2019)
  2. « CDNO », sur www.cdn-orleans.com (consulté le 13 juin 2019)
  3. « Séverine Chavrier : biographie, actualités et émissions France Culture », sur France Culture (consulté le 13 juin 2019)
  4. Sophie Joubert, « « Epousailles et représailles » de Hanokh Levin, mis en scène par Séverine Chavrier au Cent Quatre », sur France Culture (consulté le 15 juin 2019)
  5. René Solis, « Sous la «Plage ultime», les pavés », sur Libération.fr, (consulté le 15 juin 2019)
  6. Fabienne Darge, « Théâtre : Séverine Chavrier et Thomas Bernhard cassent la baraque », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 15 juin 2019)
  7. Philippe Chevilley, « Chavirés par Séverine Chavrier », sur m.lesechos.fr (consulté le 15 juin 2019)
  8. Marie-José Sirach, « Chorégraphie. Elles dansent au féminin pluriel et singulier », sur L'Humanité, (consulté le 15 juin 2019)
  9. « Aria da capo », sur Théâtre de la ville de Paris (consulté le 15 juin 2019)

Liens externes