Séisme de 2017 dans l'État de Puebla

Séisme de 2017 dans l'État de Puebla
Image illustrative de l'article Séisme de 2017 dans l'État de Puebla
Opérations de secours après le tremblement de terre du 19 septembre.

Date à 13 h 14 local (18 h 14 UTC)
Magnitude 7.1 (magnitude de moment)
Intensité maximale VIII
Épicentre 18° 34′ 45″ nord, 98° 23′ 56″ ouest
Profondeur 51 km
Régions affectées Puebla, Morelos, Zone métropolitaine de la vallée de Mexico (Mexique)
Victimes 369 morts[1], 6 011 blessés

Géolocalisation sur la carte : Puebla

(Voir situation sur carte : Puebla)
Séisme de 2017 dans l'État de Puebla

Géolocalisation sur la carte : Mexique

(Voir situation sur carte : Mexique)
Séisme de 2017 dans l'État de Puebla
Earthquake 5 km ENE of Raboso, Mexico, 2017.jpg

Le séisme de 2017 dans l'État de Puebla est survenu le à 13 h 14, heure locale (18 h 14 UTC). Sa magnitude de 7,1 est plus faible que celle du précédent tremblement de terre, qui avait touché le Mexique 12 jours plus tôt, mais le bilan des victimes, dont au moins 369 morts, est plus lourd. Il s'agit d'une des catastrophes environnementales de l'été 2017.

Séisme de 2017 dans l'État de Puebla

Sommaire

Contexte

Le séisme survient 32 ans jour pour jour après le séisme de 1985 à Mexico[2], et 12 jours après celui du Chiapas. Les premières vibrations se déclenchent deux heures après la fin des commémorations du séisme de 1985[3],[4]. Il a lieu quelques heures après des exercices antisismiques qui se sont déroulés partout dans le Mexique[5].

Contrairement au séisme de 1985 à Mexico qui correspond à l'interface de subduction entre la plaque de Cocos et la plaque Caraïbe, ce séisme dans l'État de Puebla est intraplaque[6].

Bilan

Immeuble effondré à Mexico le 19 septembre.

Selon les déclarations du directeur de la Protection civile, Luis Felipe Puente, le bilan des victimes, au soir du 20 septembre, est d'au moins 230 morts et plus de 800 blessés. Une trentaine d'enfants sont portés disparus suite à l'effondrement d'une école[7], l'école Enrique Rebsamen ; 19 seront retrouvés morts et les autres vivants. La ville de Mexico est la zone la plus touchée, avec au moins 100 morts. Il y a également des morts dans les États de Morelos, Puebla, Mexico (en différenciant la ville de Mexico de l’État éponyme), Guerrero et au moins un dans celui d'Oaxaca.

Le 26 septembre, le gouvernement déclare qu'il n'y a plus d'espoir de retrouver de survivants, et annonce un bilan de 331 décès, considérant les 43 personnes encore disparues comme présumées mortes. Le secteur de la Santé a annoncé avoir pris en charge 5 404 blessés, parmi lesquels 56 restaient dans un état grave.

Au 1er octobre, on dénombre à présent 361 morts, et des personnes sont encore portées disparues[8]. Le nombre de morts culmine à 369 le 4 octobre[1],[9],[10].

Conséquences

L'aéroport international de Mexico est fermé le temps d'évaluer les dégâts. De ce fait, l'avion présidentiel transportant le président mexicain Enrique Peña Nieto est dérouté vers la base aérienne nº 1 de Santa Lucía [11].

Enrique Peña Nieto ordonne l'évacuation des hôpitaux endommagés et le transfert des patients[7].

Le séisme provoque de nombreuses fuites de gaz dans toute la ville de Mexico[7]. L'une d'elles aboutit à une forte explosion dans un bâtiment[5].

L'Université autonome de Mexico suspend ses cours le temps d'inspecter les bâtiments[5]. Toutes les écoles, des niveaux maternelle à lycée inclus, privées et publiques, de la ville de Mexico et des états de Mexico, Puebla et Veracruz sont fermées par décision de ministère de l'éducation[12],[5].

Une enquête est ouverte sur les bâtiments construits après 1985 qui ne respectaient pas les normes de construction anti-sismiques, notamment pour les écoles[13].

Environ 11 000 bâtiments ont été endommagés, dont 1500 doivent être totalement rasés[13].

Références

  1. a et b (es) Luis Felipe Puente (@LUISFELIPE_P), « #Actualización », sur Twitter, (consulté le 17 octobre 2017) .
  2. « Mexique : un séisme fait au moins 49 morts à Mexico », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. (en) « Powerful Earthquake Roils Central Mexico, Leaving Dozens Of People Dead », NPR.org,‎ (lire en ligne)
  4. (de) tagesschau.de, « Starkes Erdbeben erschüttert Mexiko », sur tagesschau.de (consulté le 19 septembre 2017)
  5. a, b, c et d « Ce que l'on sait du violent séisme qui a secoué le centre du Mexique », sur francetvinfo.fr, (consulté le 20 septembre 2017)
  6. (en) « Deadly earthquake in the Puebla region, Mexico - at least 273 fatalities - September 19, 2017 », sur earthquake-report.com, .
  7. a, b et c « Séisme au Mexique: les secouristes à la recherche des souffles de vie », sur news.yahoo.fr, AFP, (consulté le 21 septembre 2017)
  8. (es) « Aún buscan a ocho personas en Álvaro Obregón; van 361 muertos por sismo - Proceso », Proceso,‎ (lire en ligne)
  9. (es) « Recuperan cuerpo de última víctima del terremoto en México », AP News, (lire en ligne)
  10. (es) « Sur de México despide simbólicamente a sus muertos 40 días después del sismo », sur elcomercio.com (consulté le 17 octobre 2017)
  11. (en) « Dozens dead as powerful 7.1 earthquake rocks Mexico City », New York Daily News,‎ (lire en ligne)
  12. (es) Milenio Digital, « Suspenden clases en Puebla, Edomex y CdMx tras sismo », Milenio,‎ (lire en ligne)
  13. a et b « Le Mexique ne pense plus retrouver de survivants du séisme », sur europe1.fr, (consulté le 26 septembre 2017)

Articles connexes