Sébastien Rhéal

Sébastien Rhéal
Sébastien Rhéal
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Sébastien Gayet de Césena, dit Sébastien Rhéal, né à Beaujeu (Rhône) en 1815 et mort en 1863, est un poète français.

Il écrivit d'abord dans la presse départementale, vint à Paris et fit recevoir au Théâtre de la Gaîté un drame, La Vendetta (1835), qui ne put être représenté. Il entreprit, en 1846, avec le secours d'allocations du gouvernement la traduction des œuvres complètes du Dante ; ce travail considérable, accompagné d'une introduction et de remarques détaillées, comprend la Vie nouvelle, la Divine Comédie, les Poésies amoureuses, et le Banquet, commentaire philosophique traduit pour la première fois un sixième volume est destiné au Glossaire universel de Dante.

On a encore de lui les Chants du Psalmiste (1839-1840, 2 vol. in-8), les Divines féeries de l'Orient et du Nord (1842, in-8, avec dessins de Mme F. Rhéal), traditions mythologiques de tous les peuples, le Martyre des religieuses polonaises (1846), la Roumanie renaissante (1850), quelques pièces de vers, telles que les Funérailles de Napoléon (1840) et la Vision de Faustus à l'Exposition universelle (1855), enfin une tragédie grecque, Hippolyle Stéphanophore (1854). Il ajouta à son pseudonyme celui de son frère aîné, M. Amédée Gayet, dit de Césena.

Bibliographie

  • La Tribune indépendante. Un salut à Molière... Prophéties d'un fou. Hymne à la mémoire de Gilbert, d'André Chénier, d'Hégésippe Moreau, d'Aloysius Bertrand et de Louis Berthaud. Le Procès du prince des critiques et du tribun. Les Écrivains devant le jury. Le Ministre et le poète. Une simple histoire assassinat et suicide par amour. Appel aux écrivains. Ed. Pourreau, 1844; 36 pages.

Sources