Sâne Vive

la Sâne Vive
(Sâne)
Illustration
La Sâne Vive et le moulin de La Chapelle-Thècle.
Caractéristiques
Longueur 46,8 km [S 1]
Bassin 293 km2 [S 1]
Bassin collecteur Rhône
Nombre de Strahler 4
Cours
Source Ruisseau de la Sâne Vive
· Localisation Lescheroux
· Altitude 217 m
· Coordonnées 46° 23′ 55″ N, 5° 09′ 05″ E
Confluence Seille
· Localisation Brienne et La Genête
· Altitude 174 m
· Coordonnées 46° 32′ 25″ N, 5° 00′ 53″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Voye, Souchon, Ruisseau des Fatys
· Rive droite Sâne Morte
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ain, Saône-et-Loire
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté
Principales localités Lescheroux, Montpont-en-Bresse, La Chapelle-Thècle

Sources : SANDRE:« U3470500 », Géoportail

La Sâne Vive (ou Sâne)[note 1] est une rivière bressane de l'est de la France et un affluent de la Seille, donc un sous-affluent du Rhône par la Saône.

Géographie

La Sâne Vive prend sa source à Lescheroux dans l'Ain, au lieu-dit les Platières, à 217 mètres d'altitude[1] et se jette dans la Seille à la limite des communes de La Genête et de Brienne à une altitude de 174 mètres[1]. Sa longueur totale est de 46,8 kilomètres[S 1]. Elle est appelée simplement « Sâne » après sa confluence avec la Sâne Morte.

Elle circule d'abord vers le nord, puis vers l'ouest et enfin vers le sud-ouest.

Départements et communes traversés

la Sâne Vive à Montpont-en-Bresse.
La Sâne Vive
à Montpont-en-Bresse.

La rivière traverse dix communes dans deux départements différents[S 1],[note 2] :

Bassin versant

Le bassin versant des Sânes a une superficie de 293 km2[S 1], dont 127 km2 pour la Sâne Vive[dr 1] juste avant sa conflue avec la Sâne Morte. Il comprend notamment la commune de Montpont-en-Bresse tout entière.

Organisme gestionnaire

Affluents

La Sâne Vive a cinq affluents référencés[S 1] :

Donc son rang de Strahler est de quatre.

Hydrologie

Aménagements et écologie

Le bassin des Sânes a été fortement aménagé durant les années 1970 et 1980[dr 2], notamment en coupant des méandres ou en arasant la végétation. Le but recherché était une désaturation plus rapide des sols après inondation, mais ceci a causé une accélération des débits des cours d'eau du bassin et une érosion accélérée de leurs berges[dr 2].

Bibliographie

  • Dominique Rivière (dir.) et al., Guide découverte de la Maison de l'eau - Moulin de Montjay à Ménetreuil, Pierre-de-Bresse, Écomusée de la Bresse bourguignonne, , 1re éd., 116 p. (ISSN 0989-4861), chap. II (« L'eau »)

Voir aussi

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

Notes

  1. La graphie «Sane Vive», sans accent circonflexe, existe également.
  2. Le Sandre y ajoute les communes de Foissiat et de Cuisery qui ne sont pourtant pas traversées par la Sâne Vive.

Références

  • Dominique Rivière 2011
  1. a et b (Dominique Rivière 2011, p. 56).
  2. a et b (Dominique Rivière 2011, p. 57).
  • Autres
  1. a et b Géoportail, « Visualiser » (consulté le 20 décembre 2011)..

Ressources relatives à la géographie : GeoNames • Sandre