Route nationale 546

Route nationale 546
Cartouche de la route
Historique
Ouverture
Déclassement  D 546 
 D 946 
Caractéristiques
Longueur 72 km
Direction est/ouest
Extrémité est D 4085 à Sisteron
Intersections D542 à Séderon
D108 à Buis-les-Baronnies
D5 à Buis-les-Baronnies
D529 à Vercoiran
D65 à Saint-Auban-sur-l'Ouvèze
D225 à Vers-sur-Méouge
Extrémité ouest Buis-les-Baronnies
Réseau Ancienne route nationale
Infrastructure routière départementale des Alpes-de-Haute-Provence et de la Drôme
Territoire traversé
2 régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Auvergne-Rhône-Alpes
2 départements Alpes-de-Haute-Provence, Drôme
Villes principales Noyers-sur-Jabron, Séderon

La route nationale 546 était une route nationale française reliant Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence, à Buis-les-Baronnies, dans le département de la Drôme.

Historique

La RN 546 a été créée le par transformation des chemins de grande communication GC 3B et GC 3 des Basses-Alpes et du GC 14 de la Drôme (section de Sisteron à Séderon). Elle a été déclassée le en RD 946 dans les Alpes-de-Haute-Provence et le en RD 546 dans la Drôme.

La RN 546 avait un tronc commun de 3 km avec la RN 542 dans la traversée de Séderon, cette section a été déclassée en RD 542. La RN 546 s'arrêtait à Buis-les-Baronnies bien que ce bourg ne soit pas un cul-de-sac et qu'une route (CD 5) continue de suivre la vallée de l'Ouvèze en direction de Vaison-la-Romaine.

Ultérieurement, un court tronçon desservant la zone industrielle de Fos-sur-Mer, reliant les nouvelles RN 544 et RN 545 en longeant le canal de navigation de Fos-sur-Mer à Port-de-Bouc a été classé route nationale 546. Le décret du a entraîné son transfert au Port Autonome de Marseille sous le nom P 546. .

Ancien tracé de Sisteron à Buis-les-Baronnies

La RN 546 était l'une des principales voies de communication des Baronnies. Elle remontait le cours du Jabron, de son confluent avec la Durance près de Sisteron à sa source près du col de la Pigière. Sous le nom de RN 542, elle suivait ensuite la Méouge dans la traversée de la commune de Séderon. Par la vallée du Charuis, elle rejoignait ensuite celle de l'Ouvèze au Pont, à la sortie de Saint-Auban-sur-l'Ouvèze et suivait cette rivière jusqu'à Buis-les-Baronnies.

Les Baronnies sont très enclavées. La RN 546 est un axe est-ouest mais il n'y a pratiquement aucun passage vers le nord ou le sud sauf à Séderon. Au nord du Jabron, le seul passage à travers les crêtes s'étendant de Sisteron à Séderon est le col Saint-Pierre (1 288 m) qu'empruntent un chemin non carrossable et le sentier GR 946. Cette ligne de crête s'élève à 1 615 m à la crête de l'Âne, donc un peu moins haut que la montagne de Lure (1 826 m) qui est son pendant au sud. Celle-ci est pourtant franchie par une unique route (CD 53/CD 113) passant par le pas de la Graille (1 597 m) et grimpant même jusque 1 736 m à l'aplomb du signal de Lure avant de redescendre vers la station de Lure et Saint-Étienne-les-Orgues. Il faut aller au col de la Pigière, à 33 km de Sisteron, pour trouver une autre possibilité de quitter la RN 546. Il s'agit du CD 18 qui se dirige lui aussi vers le sud et rejoint Revest-du-Bion par le col du Négrou (1 242 m). C'est aux alentours de Séderon que la RN 546 croise enfin un axe d'une certaine importance, la RN 542. Un peu au sud de Séderon, cette route permet de rejoindre le plateau d'Albion par le col de Macuègne (1 068 m) et Montbrun-les-Bains. Un peu au nord du bourg, la RN 542 suit la vallée de la Méouge vers Laragne-Montéglin dans une direction est-nord-est peu différente de celle de la RN 546. Il y a davantage d'itinéraires transversaux après Séderon, l'altitude étant moins élevée, mais les seuls qui soient notables sont les CD 64 et 108 qui relient les vallées de l'Ouvèze et de l'Eygues par les cols de Peyruergue (820 m) ou d'Ey (718 m).

De Sisteron à Séderon (D 946, D 546 & D 542)

De Séderon à Buis-les-Baronnies (D 542 & D 546)

Place dans le réseau

La RN 546 avait une place marginale dans le réseau des routes nationales d'avant les années 1970. Du fait de son parcours dans une région enclavée, elle ne croisait que deux autres routes nationales :

Tourisme

La RN 546 avait un tracé pittoresque, en particulier à l'ouest du col de la Pigière. Les principales attractions touristiques situées sur la route ou à très courte distance sont :