Route nationale 42 (France)

Route nationale 42
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Route nationale 42 (France)
En rouge, la RN 42 actuelle. En jaune, l'itinéraire de 1973 à 2006. En vert, l'itinéraire avant 1973.
Caractéristiques
Longueur avant 1 973 : 124 km
1 973-2 006 : 89 km
depuis 2 006 : 41 km
Direction ouest/est
Extrémité ouest Boulogne-sur-Mer
Intersections A16 à Saint-Martin-Boulogne
A26 à Setques
A25 à Méteren (avant 2006)
Extrémité est Lille (avant 1973)
Bailleul (1973-2006)
Saint-Omer (depuis 2006)
Réseau Route nationale
Territoire traversé
Régions Hauts-de-France
Départements Pas-de-Calais, Nord
Villes principales Boulogne-sur-Mer
Saint-Omer
Hazebrouck (1973-2006)
Cassel (avant 1973)
Bailleul (avant 2006)
Armentières (avant 1973)
Lille (avant 1973)
Exploitation
Gestionnaire DIR Nord

La route nationale 42 (RN 42 ou N 42) est une route nationale du nord de la France, reliant à l'origine Boulogne-sur-Mer à Lille via Saint-Omer et Bailleul, sur une longueur de 124 km.

Aujourd'hui, il ne reste officiellement en tant que « route nationale 42 » que la portion située entre Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer ; celle entre Saint-Omer et Bailleul ayant été déclassée en départementale en 2006, et celle entre Bailleul et Lille ayant été déclassée en 1973 et remplacée par l'autoroute A25. Un projet vise à mettre aux normes autoroutières la partie entre Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer et la transformer en A260.

L'axe entre Boulogne et Bailleul est fréquenté par 10 000 à 20 000 véhicules par jour selon les endroits. Malgré l'ouverture de l'A16 en 1993, rendant le trajet Boulogne-Lille plus rapide de quelques minutes via Calais et Dunkerque, cet axe reste toujours un itinéraire très emprunté par les automobilistes entre la ville portuaire et la capitale régionale.

Historique

Ouverture de la RN 42

Plaque indiquant le passage de l'ancienne RN 42 à Lille, photographiée en 2014.

La RN 42 succède en 1824 à la route impériale no 55, créée en 1811. De cette date à la réforme de 1972, elle reliait Lille à Boulogne-sur-Mer, via Armentières, Bailleul, Saint-Sylvestre-Cappel, Cassel et Saint-Omer.

La RN 42 de 1973 à 2006

En 1973, elle est déclassée en RD 933 entre Saint-Omer et Lille.

La route entre Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer est conservée tandis qu'un nouveau tronçon fait son apparition dans le tracé de la RN 42 entre Saint-Omer et Bailleul. Cette route passe un peu plus au sud que l'ancien tracé, par Hazebrouck, reprenant le parcours de l'ancienne RN 344. Entre Bailleul et Lille, l'autoroute A25 supplante l'ancienne RN 42. Dès lors, l'ancien itinéraire entre Saint-Omer et Lille, devenu RD 933, n'est emprunté plus que pour des déplacements locaux, sur de courtes distances.

Entre 1983 et 2000, la RN 42 est déviée pour ne plus traverser le centre de l'agglomération de Saint-Omer. La « rocade de Saint-Omer » est alors créé, contournant l'ouest et le sud de la ville sur presque 10 km entre Saint-Martin-au-Laërt et Arques.

Dans le même objectif, une nouvelle section contournant la ville d'Hazebrouck par le nord ouvre en 1994.

La RN 42 depuis 2006

Contournement de Borre, près d'Hazebrouck.

La section entre l'autoroute A26 (près de Saint-Omer) et Bailleul est déclassée dans la voirie départementale le . Elle est renommée RD 942 pour sa partie située dans le Pas-de-Calais, et RD 642 dans le Nord. Subsiste aujourd'hui officiellement sous l’appellation RN 42 uniquement la partie située entre Boulogne-sur-Mer (A16) et Saint-Omer (A26).

La route est vouée à passer en 2x2 voies sur toute sa longueur, aussi bien entre Boulogne et Saint-Omer qu'entre Saint-Omer et Bailleul. En 2011, le contournement de Wizernes et Tatinghem (à l'ouest de Saint-Omer) en 2x2 voies est opérationnel, reliant ainsi l'est de l'actuelle RN 42 à la rocade de Saint-Omer, déjà toutes les deux en 2x2 voies. En 2014, il en est de même pour le contournement de Borre et Pradelles (à l'est d'Hazebrouck), réclamé pendant plus de 40 ans à cause du fort trafic passant par les deux villages (17 000 véhicules par jour) et des nombreux accidents graves (dont la mort du maire de Pradelles en 2006)[1].

La RN 42 entre Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer devrait être transformée en une autoroute gratuite (initialement prévu pour le début des années 2010, mais le projet est toujours d'actualité). En 2017, sur les 41 km qui la composent, il ne reste plus qu'un tronçon de 9 km entre Nabringhen et Quesques à passer en 2x2 voies. De nouveaux échangeurs devraient également être construits d'ici 2021 à Saint-Martin-Boulogne (A16) et à Setques (A26) pour lier directement ces autoroutes à la RN 42 sans passer par des giratoires intermédiaires[2],[3].

Article détaillé : Autoroute A260 (France).

Parcours actuel

De Boulogne-sur-Mer à Saint-Omer

La route nationale 42 à hauteur d'Escœuilles.

Rocade de Saint-Omer

Parcours déclassé

D'Arques à Lille (RN 42 avant 1972, RD 933 depuis 1973)

D'Arques à Bailleul (RN 42 entre 1973 et 2005, RD 642 depuis 2006)

Trafic journalier

Dans l'ensemble, le trafic est fluide sur la RN 42 entre Boulogne-sur-Mer et Bailleul. Des difficultés peuvent néanmoins se présenter en direction de Boulogne-sur-Mer, au niveau de la liaison avec l'A16.

Section Nombre de véhicules par jour Part des poids lourds Année Référence
Agglomération de Boulogne 15 000 à 20 000 ? 2016 [3]
Boulogne - Saint-Omer 9 000[Passage à actualiser] 8 % 2001 [4]
Rocade de Saint-Omer 10 800[Passage à actualiser] 25 % 2001 [4]
Arques - Hazebrouck 15 000 16 % 2014 [5]
Hazebrouck - Strazeele 17 000 17 % 2013 [1]

Notes et références

Liens externes