Roberto Bautista-Agut

Roberto Bautista-Agut
Image illustrative de l'article Roberto Bautista-Agut
Roberto Bautista-Agut à l'US Open en 2016.
Carrière professionnelle
2006
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (29 ans)
Drapeau : Espagne Castellón de la Plana
Taille / poids 1,83 m (6 0) / 76 kg (167 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneurs Tomás Carbonell
Pepe Vendrell
Gains en tournois 7 430 934 $
Palmarès
En simple
Titres 6
Finales perdues 6
Meilleur classement 13e (17/10/2016)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 169e (03/03/2014)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/8 1/8 1/8
Double 1/32 1/8 1/16 1/16

Roberto Bautista-Agut, né le à Castellón de la Plana, est un joueur de tennis espagnol, professionnel depuis 2006.

Carrière

2009 - 2013. Première finale ATP et premières performances

En 2009, il remporte l'or en simple et le bronze en double aux Jeux méditerranéens à Pescara, en Italie.

Alors 80e mondial, il atteint sa première finale sur le circuit ATP à l'Open de Chennai 2013 après avoir battu notamment, Tomáš Berdych no 6 mondial (7-5, 2-6, 6-3) en quart de finale[1] et Benoît Paire en demi-finale également en trois sets[2]. Mais il perd la finale face à Janko Tipsarević en trois manches (6-3, 1-6, 3-6).

2014. Premiers titres ATP et deux huitièmes en Grand Chelem

Cette saison, il sort Juan Martín del Potro no 5 mondial au second tour de l'Open d'Australie alors mené deux manches à une (4-6, 6-3, 5-7, 6-4, 7-5)[3], avant de perdre en huitième de finale contre Grigor Dimitrov (3-6, 6-3, 2-6, 4-6)[4].

Lors du Masters d'Indian Wells, il bat le no 5 mondial Tomáš Berdych (4-6, 6-2, 6-4), puis Jarkko Nieminen (6-2, 4-6, 7-66), avant de s'incliner contre Ernests Gulbis (60-7, 6-4, 2-6).

Sur terre, au Masters 1000 de Madrid, il vainc ses compatriotes, la tête de série numéro 16, Tommy Robredo (6-4, 6-4) et Fernando Verdasco (2-6, 7-64, 6-1). En huitième, il bat le lucky loser Łukasz Kubot facilement, et en quart de finale le tombeur de Murray, Santiago Giraldo (6-3, 6-4). Il échoue contre Rafael Nadal en deux manches et 1 h 43 de jeu (4-6, 3-6)[5].

Il remporte son premier titre ATP, sur gazon, à l'Open de Bois-le-Duc, où il élimine notamment le tenant du titre Nicolas Mahut (6-3, 4-6, 6-3) et Jürgen Melzer (4-6, 6-2, 7-64) avant de gagner la finale face à Benjamin Becker (2-6, 7-62, 6-4) après un renversement du match[6].

Moins d'un mois plus tard, l'Espagnol remporte son second titre, sur terre battue cette fois, à Stuttgart, en battant Lukáš Rosol (6-3, 4-6, 6-2) en finale[7]. À l'US Open, où il est tête de série no 17, il atteint les huitièmes de finale en Grand Chelem pour la deuxième fois de l'année, où il est éliminé par Roger Federer (4-6, 3-6, 2-6) en 1 h 56. À la suite du Grand Chelem, il devient quinzième mondial, son meilleur classement à ce moment.

À Tokyo, il manque 6 balles de match contre Gilles Simon et doit ensuite abandonner sur blessure. Au Masters 1000 de Shanghai, il bat Alexandr Dolgopolov puis Vasek Pospisil pour atteindre les huitièmes de finale, où il est éliminé par Roger Federer, comme à New York. Au tournoi de Moscou, il bat en demi-finale Ernests Gulbis (6-4, 6-4) mais bute sur le 8e mondial, Marin Čilić en finale (4-6, 4-6)[8]. Cette finale lui permet d'atteindre son meilleur classement, à la quatorzième place. Au Masters 1000 de Parsi-Bercy, il atteint les huitièmes de finales après avoir battu Richard Gasquet (6-4, 6-2), pas au mieux de sa forme. Il est ensuite éliminé (5-7, 67-7) par Milos Raonic, futur finaliste.

Il a atteint le troisième tour au moins dans les quatre Grands Chelems cette année. Il se voit remettre le prix de la meilleure progression : soixante-treizième au début de la saison, il termine à la quinzième place mondiale[9].

2015. Deux finales et deux huitièmes en Grand Chelem

Cette saison, il réalise un début très moyen pour un statut de top 15, avec un bilan de 8 victoires pour 8 défaites pour les trois premiers mois de l'année. Au mois de juillet, il a un bilan de 25 victoires pour 20 défaites, avec 5 confrontations et 5 défaites contre des top 10 et du mal contre d'autres joueurs.

À Wimbledon, il arrive jusqu'en huitièmes en ayant battu Benoît Paire en cinq manches (2-6, 4-6, 6-3, 6-3, 6-3), alors mené deux sets à rien. Mais perd ensuite en trois sets secs (2-6, 2-6, 3-6) face à Roger Federer en 1 h 26[10].

Il revient pour l'US Open où il arrive également jusqu'en huitièmes, en ayant profité au tour précédent de l'abandon du Belge David Goffin alors qu'il revenait à deux manches partout. En huitièmes de finale, il affronte le no 1 mondial Novak Djokovic, contre qui il perd mais a tout de même pris un set (3-6, 6-4, 4-6, 3-6) et montré de bonnes choses après trois heures[11].

En octobre, il atteint coup sur coup deux finales, tout d'abord à Moscou, comme l'année précédente où il perd sur le même score (4-6, 4-6) face au même joueur, à savoir Marin Čilić[12]. Puis la semaine suivante à Valence. Il y bat difficilement au premier tour (7-61, 4-6, 6-4) son compatriote Nicolás Almagro, puis en demi-finale Steve Johnson contre qui il ne passe pas loin de la défaite en écartant des balles de match (4-6, 6-3, 7-68). Cependant, il perd à nouveau en finale face à João Sousa (6-3, 3-6, 4-6) alors qu'il avait remporté le premier set.

2016. Deux titres, deux huitièmes en Grand Chelem, première finale en Masters 1000 à Shanghai et meilleur classement en carrière

Il réalise une très bonne semaine à Auckland, où il parvient jusqu'en finale, après avoir battu le 11e mondial John Isner (7-5, 2-6, 6-3) et le Français 10e mondial Jo-Wilfried Tsonga (3-6, 7-63, 6-4) en ayant écarté une balle de match dans le deuxième set[13]. Pour la finale, il affronte l'Américain Jack Sock, tombeur de David Ferrer, qu'il bat sur abandon[14]. Lors de l'Open d'Australie, il réalise un bon parcours, en se sortant de deux premiers matchs en cinq sets, puis battant le Croate Marin Čilić en trois sets (6-4, 7-65, 7-5), tête de série no 12 en 2 h 38. En huitième, il emmène le 6e mondial Tomáš Berdych dans un cinquième set, mais perd cependant (6-4, 4-6, 3-6, 6-1, 3-6) en 3 h 18[15].

En février, pour les tournois en indoor, il remporte le tournoi de Sofia en battant Adrian Mannarino en quart, Gilles Müller en demi-finale (7-65, 6-4) et Viktor Troicki (6-3, 6-4) en finale sans perdre de set et gagne son 2e titre de la saison[16].

Pour la tournée américaine, d'abord au Masters d'Indian Wells, il perd au troisième tour contre Feliciano López, dans un match dense et à suspense (65-7, 7-610, 4-6) ; puis au Masters de Miami, il atteint les huitièmes en ayant battu Jo-Wilfried Tsonga 9e mondial, (2-6, 6-3, 7-63), dans un match de deux heures et demie avec 33 coups gagnants et 24 fautes directes[17], avant de perdre au tour suivant contre le Japonais Kei Nishikori en deux manches.

À Roland-Garros, il passe assez facilement ses trois premiers tours en battant Dmitri Toursounov, Paul-Henri Mathieu et Borna Ćorić à chaque fois en trois manches. Il affronte ensuite le no 1 mondial Novak Djokovic, dans un match qui se joue sur deux jours à cause de la pluie, où il gagne le premier set, puis perd le deuxième et est interrompu avant la fin. Le lendemain, malgré une résistance dans la quatrième manche, il s'incline (6-3, 4-6, 1-6, 5-7) en 3 h 12 avec les honneurs, poussant le Serbe à mieux jouer[18].

Aux Jeux olympiques, il réalise un bon parcours en bénéficiant de l'abandon de Andrey Kuznetsov, puis battant Paolo Lorenzi et Gilles Müller en deux manches. Il perd en quart face à Juan Martín del Potro (5-7, 64-7), futur finaliste du tournoi olympique. Ensuite à Winston-Salem, il bat Aljaž Bedene et Márcos Baghdatís en trois sets, puis Lu Yen-hsun en quart et à nouveau le Serbe Viktor Troicki, en demi-finale, (7-5, 62-7, 6-2) alors menant 7-5, 5-0 avant de perdre la seconde manche mais se qualifie pour la finale, la 3e de sa saison. Il s'incline en finale au terme d'un match à suspense (7-66, 61-7, 4-6) au bout de 2 h 33 contre son compatriote Pablo Carreño-Busta, qui remporte son premier titre ATP[19].

Pour la tournée asiatique, il réalise un excellent tournoi au Masters de Shanghai. Il profite de l'abandon de Bernard Tomic, puis bat le qualifié Taylor Fritz (6-4, 6-4), et ensuite le tombeur de Nadal, Viktor Troicki (6-3, 6-3) et passe en quart. Il bat à nouveau le Français 13e mondial Jo-Wilfried Tsonga, (6-3, 6-4) et se hisse en demi-finale pour la deuxième fois de sa carrière dans un Masters 1000[20]. Dans un match maîtrisé et de bonne qualité, il réussit à vaincre pour la première fois (6-4, 6-4) en 1 h 50, le no 1 mondial Novak Djokovic, dans un match où le Serbe se montre nerveux et agacé par son niveau de jeu[21]. L'Espagnol signe sa plus belle victoire en carrière, et se qualifie également pour sa première finale de Masters 1000 à 28 ans[22]. Il y affronte le no 2 mondial, Andy Murray qui le bat en deux sets (61-7, 1-6) dans une première manche serré[23]. Il améliore toutefois son meilleur classement en montant à la 13e place mondiale[24].

2017. Deux titres et trois huitièmes en Grand Chelem

Il réalise une semaine tranquille à Chennai pour le premier tournoi de l'année, où il parvient jusqu'en finale en ayant battu qu'un seul top 50 sur son chemin (Benoît Paire en demi-finale : 6-3, 6-3). Il bat facilement le novice 99e mondial, Daniil Medvedev (6-3, 6-4) pour remporter son cinquième titre. Il pointe ainsi à la 13e place mondiale le 9 janvier, égalant son meilleur classement en carrière[25].

À l'Open d'Australie, il passe ses deux premiers tours facilement, avant d'affronter au troisième tour son compatriote David Ferrer, qu'il bat dans un match marathon à suspense et intense (7-5, 66-7, 7-63, 6-4) en un peu plus de quatre heures de jeu, battant également pour la première fois de sa carrière Ferrer[26]. En huitième, il affronte le 3e mondial, Milos Raonic, contre qui il s'incline (66-7, 6-3, 4-6, 1-6) en 2 h 51 dans un match accroché.

En mars au Masters de Miami, Bautista-Agut s'aventure en huitième de finale en battant le qualifié Mikhail Kukushkin et le local Sam Querrey (3-6, 6-2, 6-3) ; avant d'affronter et de donner du fil à retordre au Suisse Roger Federer malgré la défaite (65-7, 64-7) dans un match physique et intense de deux heures de jeu[27].

Pour Roland-Garros, il passe John Millman et Mikhail Kukushkin en quatre sets, puis Jiří Veselý (6-3, 6-4, 6-3). En huitième, il s'incline à nouveau, confirmant ses difficultés à passer le cap, contre Rafael Nadal en 1 h 50 seulement (1-6, 2-6, 2-6) qui réalisera sa décima.

Sur gazon, il réalise un gros match en quart de finale de l'Open de Halle face au local, Alexander Zverev (7-66, 61-7, 1-6). Puis à Wimbledon, il réussit à battre le 9e mondial, Kei Nishikori (6-4, 7-63, 3-6, 6-3)[28], mais s'incline sèchement (2-6, 2-6, 2-6) en 1 h 41 contre le futur finaliste, le 6e mondial Marin Čilić. Échouant à son neuvième huitième de finale en Grand Chelem sans parvenir à passer ce stade[29].

Coupe Davis

Il fait ses débuts dans la compétition en 2014 pour le premier tour du Groupe mondial. Il perd ses deux simples et l'Espagne doit ensuite jouer les barrages où il gagne cette fois 1 simple sur 2. Cela ne suffit pas et les Ibères se retrouvent relégués en seconde division.

Palmarès

Titres en simple messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 16-06-2014 Drapeau : Pays-Bas Topshelf OpenBois-le-Duc ATP 250 426 605 Gazon (ext.) Drapeau : Allemagne Benjamin Becker 2-6, 7-62, 6-4 Parcours
2 07-07-2014 Drapeau : Allemagne MercedesCupStuttgart ATP 250 426 605 Terre (ext.) Drapeau : République tchèque Lukáš Rosol 6-3, 4-6, 6-2 Parcours
3 11-01-2016 Drapeau : Nouvelle-Zélande ASB ClassicAuckland ATP 250 463 520 $ Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Jack Sock 6-1, 1-0, ab. Parcours
4 01-02-2016 Drapeau : Bulgarie Garanti Koza Sofia OpenSofia ATP 250 463 520 $ Dur (int.) Drapeau : Serbie Viktor Troicki 6-3, 6-4 Parcours
5 02-01-2017 Drapeau : Inde Aircel Chennai OpenChennai ATP 250 447 480 $ Dur (ext.) Drapeau : Russie Daniil Medvedev 6-3, 6-4 Parcours
6 20-08-2017 Drapeau : États-Unis Winston-Salem OpenWinston-Salem ATP 250 664 825 $ Dur (ext.) Drapeau : Bosnie-Herzégovine Damir Džumhur 6-4, 6-4 Parcours

Finales en simple messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 31-12-2012 Drapeau : Inde Aircel Chennai OpenChennai ATP 250 385 150 $ Dur (ext.) Drapeau : Serbie Janko Tipsarević 3-6, 6-1, 6-3 Parcours
2 13-10-2014 Drapeau : Russie Kremlin CupMoscou ATP 250 776 620 $ Dur (int.) Drapeau : Croatie Marin Čilić 6-4, 6-4 Parcours
3 19-10-2015 Drapeau : Russie Kremlin Cup by Bank of Moscow, Moscou ATP 250 698 325 $ Dur (int.) Drapeau : Croatie Marin Čilić 6-4, 6-4 Parcours
4 26-10-2015 Drapeau : Espagne Valencia OpenValence ATP 250 537 050 Dur (int.) Drapeau : Portugal João Sousa 3-6, 6-3, 6-4 Parcours
5 21-08-2016 Drapeau : États-Unis Winston-Salem OpenWinston-Salem ATP 250 639 255 $ Dur (ext.) Drapeau : Espagne Pablo Carreño-Busta 66-7, 7-61, 6-4 Parcours
6 10-10-2016 Drapeau : République populaire de Chine Shanghai Rolex MastersShanghai Masters 1000 5 452 985 $ Dur (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 7-61, 6-1 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem

En simple

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2012 1er tour (1/64) Drapeau : Brésil Ricardo Mello
2013 2e tour (1/32) Drapeau : Autriche Jürgen Melzer 2e tour (1/32) Drapeau : France Jérémy Chardy 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne David Ferrer 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne David Ferrer
2014 1/8 de finale Drapeau : Bulgarie Grigor Dimitrov 3e tour (1/16) Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 1/8 de finale Drapeau : Suisse Roger Federer
2015 2e tour (1/32) Drapeau : Luxembourg Gilles Müller 2e tour (1/32) Drapeau : République tchèque Lukáš Rosol 1/8 de finale Drapeau : Suisse Roger Federer 1/8 de finale Drapeau : Serbie Novak Djokovic
2016 1/8 de finale Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 1/8 de finale Drapeau : Serbie Novak Djokovic 3e tour (1/16) Drapeau : Australie Bernard Tomic 3e tour (1/16) Drapeau : France Lucas Pouille
2017 1/8 de finale Drapeau : Canada Milos Raonic 1/8 de finale Drapeau : Espagne Rafael Nadal 1/8 de finale Drapeau : Croatie Marin Čilić 3e tour (1/16) Drapeau : Argentine J.M. del Potro
2018
  • À droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne F. López
Drapeau : Espagne D. Marrero
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1/8 de finale
Drapeau : Espagne D. Gimeno-Traver
Drapeau : Pologne T. Bednarek
Drapeau : Pologne J. Janowicz
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne D. Gimeno-Traver
Drapeau : Philippines T.C. Huey
Drapeau : Royaume-Uni D. Inglot
2e tour (1/16)
Drapeau : Espagne D. Gimeno-Traver
Drapeau : Pakistan A-U-H. Qureshi
Drapeau : Pays-Bas J-J. Rojer
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne D. Gimeno-Traver
Drapeau : Inde Y. Bhambri
Drapeau : Nouvelle-Zélande M. Venus
2e tour (1/16)
Drapeau : Pays-Bas Igor Sijsling
Drapeau : Canada D. Nestor
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
2e tour (1/16)
Drapeau : Pays-Bas Igor Sijsling
Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
  • Sous le résultat, le nom du (de la) partenaire ; à droite, les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2012 2e tour
Drapeau : France G. Simon
1er tour
Drapeau : France P-H. Mathieu
2013 1er tour
Drapeau : États-Unis W. Odesnik
1er tour
Drapeau : Slovénie G. Žemlja
2e tour
Drapeau : Allemagne F. Mayer
2014 1/8 de finale
Drapeau : Lettonie E. Gulbis
3e tour
Drapeau : Italie F. Fognini
2e tour
Drapeau : Italie F. Fognini
1/2 finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1er tour
Drapeau : Russie D. Toursounov
1er tour
Drapeau : Espagne F. López
2e tour
Drapeau : France G. Monfils
1/8 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1/8 de finale
Drapeau : Canada M. Raonic
2015 3e tour
Drapeau : États-Unis Jack Sock
2e tour
Drapeau : Pologne J. Janowicz
1/8 de finale
Drapeau : République tchèque T. Berdych
1/8 de finale
Drapeau : Japon K. Nishikori
2e tour
Drapeau : Brésil T. Bellucci
2e tour
Drapeau : France J-W. Tsonga
2e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
2e tour
Drapeau : Canada M. Raonic
2e tour
Drapeau : France J-W. Tsonga
2016 3e tour
Drapeau : Espagne F. López
1/8 de finale
Drapeau : Japon K. Nishikori
1/8 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : France J. Chardy
1er tour
Drapeau : France N. Mahut
Finale
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
2e tour
Drapeau : France G. Simon
2017 3e tour
Forfait
1/8 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
2e tour
Drapeau : Argentine Schwartzman
1er tour
Drapeau : Croatie I. Karlović
1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1/4 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1er tour
Drapeau : États-Unis J. Donaldson
1er tour
Drapeau : Corée du Sud Chung Hyeon
1/8 de finale
Drapeau : Croatie Marin Čilić
  • Sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Confrontations avec ses principaux adversaires

Confrontations lors des différents tournois ATP et en Coupe Davis avec ses principaux adversaires (5 confrontations minimum et avoir été membre du top 10)[30]. Classement par pourcentage de victoires. Situation au 2 novembre 2017 :

Joueur Meilleur
classement
Confrontations Victoires Défaites Pourcentage
de victoires
Dernière confrontation
Drapeau : Suisse Roger Federer 1 7 0 7 0[31] défaite (4-6, 4-6) au Masters du Canada 2017
Drapeau : Canada Milos Raonic 3 5 0 5 0[32] défaite (66-7, 6-3, 4-6, 1-6) à l'Open d'Australie 2017
Drapeau : Serbie Novak Djokovic 1 7 1 6 14,3[33] défaite (4-6, 4-6) au Masters de Rome 2017
Drapeau : Croatie Marin Čilić 4 5 1 4 20[34] défaite (64-7, 2-6) au Masters de Paris-Bercy 2017
Drapeau : France Gilles Simon 6 5 1 4 20[35] défaite (6-2, 1-6, 66-7) au Masters de Paris-Bercy 2016
Drapeau : Japon Kei Nishikori 4 5 1 4 20[36] victoire (6-4, 7-63, 3-6, 6-3) à Wimbledon 2017
Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 4 6 2 4 33,3[37] défaite (6-4, 4-6, 3-6, 6-1, 3-6) à l'Open d'Australie 2016
Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga 5 5 3 2 60[38] victoire (6-3, 6-4) au Masters de Shanghai 2016

Victoires sur le top 10

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# R.B-A. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 80 Drapeau : Inde Chennai 2013 Dur Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych no 6 1/4 7-5, 2-6, 6-3
2 no 62 Drapeau : Australie Open d'Australie 2014 Dur Drapeau : Argentine Juan Martín del Potro no 5 1/32 4-6, 6-3, 5-7, 6-4, 7-5
3 no 53 Drapeau : États-Unis Indian Wells 2014 Dur Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych no 5 1/32 4-6, 6-2, 6-4
4 no 25 Drapeau : Australie Auckland 2016 Dur Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga no 10 1/2 3-6, 7-63, 6-4
5 no 18 Drapeau : États-Unis Miami 2016 Dur Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga no 9 1/16 2-6, 6-3, 7-63
6 no 19 Drapeau : République populaire de Chine Shanghai 2016 Dur Drapeau : Serbie Novak Djokovic no 1 1/2 6-4, 6-4
7 no 19 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2017 Gazon Drapeau : Japon Kei Nishikori no 9 1/16 6-4, 7-63, 3-6, 6-3

Classements ATP en fin de saison

Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang en simple 1175 en augmentation 870 en diminution 1013 en augmentation 452 en augmentation 381 en augmentation 282 en augmentation 170 en diminution 179 en augmentation 80 en augmentation 59 en augmentation 15 en diminution 25 en augmentation14 en diminution 20

Source : (en) Classements de Roberto Bautista-Agut sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références

  1. « Chennai: Berdych éliminé par le 80e mondial, Paire en demie », sur Eurosport,
  2. « Tennis à Chennai: Roberto Bautista Agut rejoint Janko Tipsarevic en finale », sur lepoint.fr,
  3. « Open d'Australie: Del Potro mord déjà la poussière », sur lematin.ch,
  4. « Open d'Australie 2014 : Grigor Dimitrov en quarts de finale pour la première fois », sur Eurosport,
  5. « Masters Madrid : Rafael Nadal bat Roberto Bautista 6-4, 6-3 et se qualifie pour la finale », sur Eurosport,
  6. « Un premier sacre pour Coco Vandeweghe », sur rds.ca,
  7. « Bautista Agut l'emporte à Stuttgart », sur francetvsport.fr,
  8. (en)« Moscow 2014 Final Highlights Cilic Bautista Agut », sur atpworldtour.com,
  9. Federer, Bautista Agut et Murray récompensés, sur lequipe.fr
  10. (en)« Wimbledon 2015: Roger Federer too hot for Roberto Bautista Agut to handle », sur theguardian.com,
  11. « Novak Djokovic sans vraiment trembler, mais sans convaincre non plus contre Bautista Agut », sur Eurosport,
  12. « Moscou : Marin Cilic conserve son titre face à Roberto Bautista Agut », sur Eurosport,
  13. « Jo-Wilfried Tsonga battu en demi-finale par Roberto Bautista Agut (3-6, 7-6, 6-4) », sur Eurosport,
  14. « Auckland : Roberto Bautista-Agut l'emporte après l'abandon de Jack Sock », sur L'Équipe,
  15. « Tomas Berdych bat Roberto Bautista Agut en cinq manches en 8es de finale », sur L'Équipe,
  16. « Deuxième titre de l'année pour Roberto Bautista Agut, vainqueur à Sofia », sur L'Équipe,
  17. « Masters 1000 Miami : Tsonga sorti par Bautista Agut au 3e tour, Mannarino tombe contre Kuznetsov », sur Eurosport,
  18. « Roland-Garros - 8e : Novak Djokovic bat Roberto Bautista Agut en quatre sets et file en quarts », sur Eurosport,
  19. « Winston-Salem : Pablo Carreno-Busta titré », sur L'Équipe,
  20. « Jo-Wilfried Tsonga battu en deux sets par Bautista Agut », sur Eurosport,
  21. « Roberto Bautista Agut crée l'exploit et sort Novak Djokovic en demie (et en deux petits sets) ! », sur Eurosport,
  22. « ATP - Shanghaï - Bautista Agut : "Je n'ai pas les mots" », sur tennisactu.net,
  23. « Murray domine Bautista Agut et remporte son 13e Masters 1000 au terme d'une tournée parfaite », sur Eurosport,
  24. « ATP - Bautista Agut : "Pas évident de gérer les émotions" », sur tennisactu.net,
  25. « Roberto Bautista Agut s'offre son premier titre à Chennai », sur Eurosport,
  26. « Roberto Bautista-Agut domine David Ferrer au 3e tour de l'Open d'Australie », sur l’Équipe,
  27. « Roger Federer accroché par Roberto Bautista-Agut en 8es de finale à Miami », sur l’Équipe,
  28. « Wimbledon : Kei Nishikori éliminé au troisième tour par Roberto Bautista Agut », sur l’Équipe,
  29. « Wimbledon : Marin Cilic se hisse en quarts de finale après sa victoire facile face à Roberto Bautista-Agut », sur l’Équipe,
  30. (en) « ATP World tour : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs. », sur ATP World Tour,
  31. (en) Confrontations Bautista-Agut vs. Federer sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  32. (en) Confrontations Bautista-Agut vs. Raonic sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  33. (en) Confrontations Bautista-Agut vs. Djokovic sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  34. (en) Confrontations Bautista-Agut vs. Čilić sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  35. (en) Confrontations Bautista-Agut vs. Simon sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  36. (en) Confrontations Bautista-Agut vs. Nishikori sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  37. (en) Confrontations Bautista-Agut vs. Berdych sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels
  38. (en) Confrontations Bautista-Agut vs. Tsonga sur le site officiel de l'Association des joueurs de tennis professionnels

Voir aussi

Liens externes