Roberta Vinci

Roberta Vinci
Image illustrative de l'article Roberta Vinci
Roberta Vinci au tournoi de Wimbledon en 2015.
Carrière professionnelle
1999
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (34 ans)
Drapeau : Italie Tarente
Taille / poids 1,63 m (5 4) / 60 kg (132 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à une main
Gains en tournois 11 683 842 $
Palmarès
En simple
Titres 10
Finales perdues 5
Meilleur classement 7e (09/05/2016)
En double
Titres 25
Finales perdues 18
Meilleur classement 1re (15/10/2012)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/8 1/8 F (1)
Double V (2) V (1) V (1) V (1)
Mixte 1/2 1/4 1/8
Titres par équipe nationale
Fed Cup 4 (2006, 2009, 2010, 2013)

Roberta Vinci, née le 18 février 1983 à Tarente, est une joueuse de tennis professionnelle italienne, professionnelle depuis 1999 sur le circuit WTA, gagnante du Grand Chelem en carrière.

Elle a remporté 35 tournois WTA (25 en double et 10 en simple) et fait partie des rares joueuses à avoir remporté un titre WTA en simple sur toutes les surfaces (terre battue, gazon, dur, indoor).

Roberta Vinci a accédé à la première place mondiale en double le 15 octobre 2012, qu'elle conservera pendant 110 semaines, succédant ainsi à sa compatriote et partenaire Sara Errani[1]. Ensemble, elles ont notamment atteint la finale de l'Open d'Australie en 2012 et remporté cinq tournois du Grand Chelem : Roland-Garros 2012, l'US Open 2012, l'Open d'Australie 2013 et 2014, et Wimbledon 2014. Grâce à cette dernière victoire, elle fait le Grand Chelem en double en carrière avec sa compatriote Sara Errani.

En 2006, elle a contribué à la première victoire italienne en Fed Cup en apportant le point de la victoire en double aux côtés de Francesca Schiavone lors de la finale à Charleroi contre la Belgique menée par Justine Henin.

En 2015, elle accède à la finale de l'US Open en battant notamment la numéro un mondiale Serena Williams. Elle participe alors à la première finale du Grand Chelem 100 % italienne, qu'elle perd contre Flavia Pennetta.

Carrière tennistique

En 1999, elle soulève le trophée du double filles junior à Roland Garros associée à Flavia Pennetta. Devenue professionnelle la même année, elle ne parvient pas à se qualifier dans un tableau final d'une épreuve WTA pendant ses premières saisons, mais obtient tout de même des résultats réguliers sur le circuit ITF.

Ce n'est qu'en 2001 qu'elle parvient à se qualifier pour la première fois dans un tableau final en simple à l'occasion de l'US Open, où elle chute au premier tour face à Martina Suchá. Néanmoins, c'est en double qu'elle va obtenir ses meilleurs résultats associée à la française Sandrine Testud. Ensemble, elles se qualifient pour les Masters en fin de saison, après avoir notamment atteint les quarts de finale à Roland Garros et les demi-finales à l'US Open lors de la saison 2001.

Elle intègre le top 100 en simple pour la première fois le 2 août 2004, à l'âge de 21 ans, mais ce n'est qu'en 2005 que sa carrière en simple franchit un cap. Cette année-là, elle sort des qualifications du tournoi d'Eastbourne et élimine Karolina Šprem (no 28), Vera Zvonareva (no 12) et Anastasia Myskina (no 10) pour atteindre les demi finales. La semaine suivante elle confirme en atteignant pour la première fois le troisième tour à Wimbledon, où elle est sortie par Kim Clijsters.

En septembre 2006, elle fait partie de la campagne victorieuse de l'équipe d'Italie, qui crée la surprise en arrachant la Fed Cup à la Belgique favorite emmenée par Justine Henin. Elle remporte le trophée à trois autres reprises, en 2009, 2010 et 2013, aux côtés de Flavia Pennetta, Francesca Schiavone et Sara Errani.

En 2007, Roberta Vinci remporte son premier titre WTA en simple sur la terre battue de Bogotá face à sa compatriote et tête de série no 1 du tournoi, Tathiana Garbin. En 2009, elle remporte son deuxième trophée WTA en disposant de la russe Maria Kirilenko en finale du tournoi de Barcelone.

En 2010, l'Italienne termine la saison dans le top 40 pour la première fois de sa carrière, avec notamment une finale perdue à Barcelone contre sa compatriote Francesca Schiavone et surtout un troisième titre à son palmarès au tournoi de Luxembourg grâce à une victoire sur Julia Görges en finale.

Saison 2011

Roberta Vinci à Budapest en 2011.

À 28 ans, Roberta Vinci confirme son ascension tardive en remportant trois titres WTA : sur terre battue à Barcelone et Budapest et sur gazon à Bois-le-Duc. Elle devient ainsi la première joueuse italienne de l'histoire à remporter trois tournois WTA dans la même saison. Elle atteint également le troisième tour à Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open.

Lors du tournoi de Toronto, elle bat Ana Ivanović (no 16) et Yanina Wickmayer (no 19), avant d'obtenir l'une des plus belles victoires de sa carrière en éliminant la numéro un mondiale, Caroline Wozniacki. Battue en quarts de finale par Samantha Stosur, elle intègre le top 20 pour la première fois de sa carrière la semaine suivante.

Saison 2012. Victoire à Roland-Garros, l'US Open et numéro 1 en double

Roberta Vinci à l'US Open 2012

Roberta Vinci débute sa saison par des éliminations prématurées lors de la tournée australienne. Par la suite, elle atteint les quarts de finale à l'Open GDF Suez où elle chute face à Marion Bartoli au tie break du troisième set. Elle subit également deux défaites sèches face à Maria Sharapova (6-2, 6-1) en huitième de finale à Indian Wells et face à Serena Williams (6-2, 6-1) au troisième tour du tournoi de Miami.

La saison sur terre battue de l'Italienne n'est pas aussi prolifique que la saison passée, mais elle parvient cependant à se hisser en demi-finale à Acapulco et Estoril. Après une défaite au premier tour à Roland-Garros, Roberta Vinci relance sa saison à Wimbledon où elle atteint pour la première fois les huitièmes de finale dans un tournoi du Grand Chelem.

Sortie au premier tour des Jeux olympiques de Londres par Kim Clijsters, Roberta Vinci réalise par la suite une excellente tournée américaine. À l'Open du Canada, elle atteint les quarts de finale en éliminant notamment Ana Ivanović sur le score de 6-0, 6-0 et la numéro sept mondiale Angelique Kerber, mais elle chute sur la Tchèque Lucie Šafářová. La semaine suivante, elle remporte son septième titre en simple au Tournoi de Dallas en battant Jelena Janković en finale.

À l'US Open, Roberta Vinci élimine Dominika Cibulková au troisième tour, avant de sortir la numéro deux mondiale Agnieszka Radwańska en huitième de finale. En quart de finale, sa meilleure performance en Grand Chelem, elle est battue par sa partenaire de double, Sara Errani.

En double, Roberta Vinci réalise la meilleure saison de sa carrière, avec notamment huit titres remportés, dont deux tournois du Grand Chelem avec Sara Errani à Roland-Garros et à l'US Open, ainsi qu'une finale à l'Open d'Australie. Le 15 octobre 2012, elle est devenue la trentième joueuse à atteindre la place de numéro un mondiale en double.

Saison 2013. Victoire à l'Open d'Australie en double et succès continue

Saison 2014. Le Grand Chelem en double

Saison 2015. Finale historique à l'US Open

En mai, elle atteint la finale à Nuremberg mais perd contre sa compatriote Karin Knapp (7-65, 4-6, 6-1).

Fin août, alors qu'elle n'est pas tête de série (43e mondiale au début du tournoi), elle crée la surprise en atteignant la finale de l'US Open, sa toute première finale de Grand Chelem en simple, en battant en trois sets (2-6, 6-4, 6-4) la no 1 mondiale Serena Williams en tout juste 2 heures de jeu. Mais son parcours était jusqu'à présent laborieux, en battant Vania King au premier tour, Denisa Allertová en trois sets au deuxième tour, au match suivant face à Mariana Duque Mariño également en trois sets avant de bénéficier du forfait d'Eugenie Bouchard en huitième. Se qualifiant pour son troisième quart en Grand Chelem, tous à l'US Open, elle vaincra au bout d'un match éprouvant et profitant des fautes de Kristina Mladenovic (6-3, 5-7, 6-4)[2]. Grâce à sa victoire en demi-finale, elle éteint les espoirs de la no 1 mondiale de réaliser le Grand Chelem calendaire, un exploit inédit depuis Steffi Graf en 1988. Cette demi-finale historique est considérée comme l'une des plus grandes surprises de l'histoire du tennis[3], qui pour elle, cette instant restera « un moment magique »[4]. En finale, elle s'incline face à Flavia Pennetta (7-64, 6-2) en un peu plus d'une heure et demie, lors de la toute première finale de Grand Chelem de l'histoire confrontant deux joueuses Italiennes[5].

Fin septembre, elle s'engage à Wuhan pour sa tournée asiatique. Elle bat au premier tour la qualifiée difficilement Danka Kovinić (5-7, 6-1, 6-3), puis déroulant plus facilement face à Irina-Camelia Begu. Au troisième tour, elle réussit la bonne performance de vaincre la no 4 mondiale Petra Kvitová, tenante du titre (7-63, 6-2)[6]. Elle continue ses bonnes performances grâce à sa confiance de l'US Open en battant en quart de finale Karolína Plíšková, 12e mondiale (7-62, 6-3) et affrontant au tour suivant Venus Williams (24e mondiale) pour une place en finale. Cependant elle perdra la partie 5-7, 6-2, 7-64 au terme d'un match tendu et crispé alors qu'elle mené 4-1 dans l'ultime manche[7]. Et sur la balle de match, l'Italienne reprochera à l'Américaine de prendre trop de temps entre ses deux services en disant « Bordel, tu veux un thé ou un café peut-être ? »[8].

Elle annonce en novembre, après sa défaite sèche en demi-finale du masters bis contre Venus Williams, qu'elle mettra un terme à sa carrière à l'issue de la fin saison 2016[9].

Saison 2016. Titre Premier en carrière et entrée dans le top 10

En février, au tournoi Premier de Saint-Pétersbourg en tant que tête de série no 2. Elle s'avance doucement pour le premier tour contre Yanina Wickmayer l'a battant en deux manches, puis avec bien plus de difficultés face à Tímea Babos, au terme d'un match éprouvant (7-63, 4-6, 7-64) où son adversaire a servis pour le match[10]. En demi-finale, elle bat Ana Ivanović (7-5, 6-4), avant de vaincre plutôt facilement la 11e mondiale Belinda Bencic en deux manches en 1h19 lors de la finale pour s'adjuger le titre le plus prestigieux de sa carrière, le 10e au total[11].

La semaine suivante, elle intègre pour la première fois de sa carrière, le top 10 à la 10e place, malgré sa défaite au premier tour à Dubaï. Elle enchaîne avec Doha et réussi à se qualifier pour les quarts de finales, en ayant éprouvée seulement au deuxième tour quelques difficultés contre Daria Kasatkina. Le reste de la saison, elle ne réalise pas de grosse performances, passant à côté de certain tournoi, comme sur la tournée de terre battue, mais améliore le 9 mai son meilleur classement avec une 7e place.

Pour la défense de sa finale de l'US Open, elle arrive sans avoir réalisée de gros tournoi d'été, mais se dépasse à Flushing Meadows. Elle passe ses deux premiers matchs contre Anna-Lena Friedsam et Christina McHale facilement, avant d'éprouver plus de mal face à Carina Witthöft, en l'emportant (6-0, 5-7, 6-3) alors qu'elle menée 6-0, 5-3 ce qui lui fait perdre du temps pour la suite du tournoi.

Style de jeu

Roberta Vinci est une joueuse atypique. Elle est l'une des dernières joueuses frappant son revers à une main presque systématiquement slicé. Coup solide, elle réussit à trouver des angles avec ce coup chopé. Mais son coup droit reste meilleur que son revers, elle peut varier sur ce coup et frapper des balles longues ou croisées qui lui ouvrent le court. Manquant de puissance, l'Italienne est une bonne défenseuse avec un bonne vitesse de déplacement, aidée par sa petite taille (1,63 m). Cependant, pour finir les points, il est courant de la voir monter à la volée, de très bonne qualité comme en atteste sa première place au classement de double WTA de 2012 à 2014. Sa première balle souvent à plat est plutôt efficace, bien que peu puissante. Sa seconde balle est quant à elle un peu faible bien qu'elle n'hésite pas à prendre des risques dessus.

Palmarès

En simple dames

En double dames

Parcours en Grand Chelem

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters

Parcours aux Jeux olympiques

Parcours en Fed Cup

Classements WTA en fin de saison

Notes et références

  1. http://www.wtatennis.com/doublesnews/20121015/vinci-becomes-30th-world-no1-in-doubles_2256567_2948892
  2. « Kristina Mladenovic éliminée en quarts de finale contre Roberta Vinci (6-3, 5-7, 6-4) », L'Équipe, (consulté le 8 septembre 2015)
  3. « L'impensable s'est produit : Serena Williams sortie par Roberta Vinci », Eurosport, (consulté le 11 septembre 2015)
  4. « Roberta Vinci: «Juste un moment magique» », L'Équipe, (consulté le 11 septembre 2015)
  5. « Vainqueur de Vinci en finale, Flavia Pennetta s'offre son premier titre du Grand Chelem à New York », Eurosport, (consulté le 12 septembre 2015)
  6. « Wuhan: pas de quarts de finale pour Petra Kvitova, battue par Roberta Vinci », L'Équipe, (consulté le 30 septembre 2015)
  7. « Venus Williams accède à la finale à Wuhan », La Presse, (consulté le 2 octobre 2015)
  8. « Roberta Vinci à Venus Williams : « Bordel, tu veux un thé ou un café peut-être ? » (Wuhan 2015) », tennislegend.fr, (consulté le 14 octobre 2015)
  9. « WTA - Vinci arrêtera sa carrière après la saison 2016 », tennisactu.net, (consulté le 7 novembre 2015)
  10. « Roberta Vinci défait Timea Babos au Trophée des Dames de Saint-Pétersbourg », RDS, (consulté le 12 février 2016)
  11. « Saint-Pétersbourg: Roberta Vinci remporte son 10e titre », francetvsport.fr, (consulté le 14 février 2016)

Voir aussi

Liens externes

Navigation