Robert Namias

Robert Namias
Naissance (73 ans)
Paris
Profession Journaliste
Années d'activité Depuis 1968
Distinctions honorifiques Cf. titres et décorations
Médias
Média principal Télévision,
Radio Presse
Pays Drapeau de la France France

Robert Lionel Namias est un journaliste français né le dans le 9e arrondissement de Paris.

Biographie

Études

Petit-fils d'un marchand de tissus juif de Salonique, Robert Namias n'a pas voulu reprendre le magasin familial.
Il est titulaire d'une licence de lettres et d'un diplôme d'études supérieures en philosophie obtenu à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Carrière

Après avoir enseigné la philosophie, il obtient un poste en 1968 à RTL comme rédacteur et reporter. En 1969, il rejoint Europe 1 comme chroniqueur. Il devient, l'année suivante, présentateur de journaux, puis intègre le service politique en 1971. De 1978 à 1982, il est chef du service société et rédacteur en chef.

En 1984, Robert Namias quitte Europe 1 et devient journaliste pour un programme médical et une émission politique (Face à la 3) sur FR3. En parallèle, de 1983 à 1987, il fonde avec Benoît Clair et Alexandre Marcellin (via le concours d'une filiale d'Europe N.1), la radio parisienne 95,2 FM. En 1986, il intègre TF1. Il y est d'abord journaliste pour l'émission Médecines à la une, avant de devenir coproducteur de Santé à la une jusqu'en 1994. Il est également rédacteur en chef de d'Une première en 1987.

Il rejoint la rédaction de TF1 en 1990 comme chef du service économie, vie moderne, arts et spectacles. Il devient ensuite rédacteur en chef du journal télévisé de 20 heures (1991-1996) et directeur adjoint de la rédaction. Il est promu directeur de la rédaction fin 1992, puis en juin 1996, directeur de l'information. En 1994, il assume également la présidence de la commission interministérielle consacrée à la vitesse et à la sécurité routière qui donne lieu à un rapport publié en décembre 1994. Il devient en président du conseil national de la sécurité routière (CNSR).

Le , Robert Namias est nommé directeur général adjoint chargé de l'information de TF1.

Robert Namias a également produit de très nombreuses émissions médicales et politiques. Il quitte la direction de l'information de TF1 le , à l'âge de 64 ans. Il sera remplacé par Jean-Claude Dassier, directeur général de LCI. Il quitte ainsi la chaine au moment où Patrick Poivre d'Arvor est évincé de la présentation du 20 Heures de TF1[1].

En , il rejoint Publicis Groupe en qualité de conseiller du président et vice-président de Publicis Consultants. Il démissionne de Publicis en . Il s'est associé avec la chaine d'information continue i>Télé pour créer une nouvelle radio d'infos en septembre 2009 qui est diffusée avec les moyens techniques de Goom Radio. Depuis , il participe à l'émission Les grandes voix d'Europe 1. Il a été également éditorialiste sur i>Télé en 2009 et 2010. Il participe depuis 2011 à la matinale de LCP [réf. nécessaire].

En , il prend la direction de l'hebdomadaire politique L'Hémicycle. Journal d'actualité, L'Hémicycle est également un journal de débat pluraliste et ouvert à tous les courants politiques. Parmi les signatures, celles de Michèle Cotta, de Brice Teinturier, d'Éric Fottorino, de Philippe Tesson, de Bruno Jeudy, de Paul Lefebvre[pas clair]. Robert Namias anime un cycle de conférences à l'université de Montréal. Il a été en outre professeur au CFJ de 1976 à 1983 et vice-président de cette école de journalisme pendant 4 ans.

Le , il est nommé président du directoire et directeur des rédactions du groupe Nice-Matin [2]. Son mandat et implication au sein de Nice-Matin connaît son terme en septembre 2015.

Vie privée

Dans son enfance, il fait partie de la troupe des Eclaireurs unionistes (scouts) de la paroisse protestante de l'Oratoire du Louvre. Chef de la patroullle des chamois, il a pour totem Mérinos. Il est marié avec la productrice de télévision Anne Barrère. Il a deux enfants d'un premier mariage : Fabien, ancien rédacteur en chef des services politique et économie de la rédaction de France 2 et directeur général d'Europe 1 jusqu'au 12 décembre 2016, et Nicolas (ENA 2004) directeur de la stratégie de Natixis.

Titres et décorations

Notes et références

http://www.liberation.fr/portrait/0101199799-robert-namias-52-ans-directeur-de-l-information-est-mis-en-avant-pour-tenter-d-edulcorer-l-image-de-tf1-vendeur-de-sens

  1. TF1 confirme l'arrivée de Ferrari et de Dassier, Le Figaro, 13 juin 2008
  2. Chloé Woitier, « Robert Namias secoue Nice-Matin », sur lefigaro.fr, (consulté le 27 décembre 2014)