Robert Herzog

Robert Herzog
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père

Robert Herzog (né le à Prague, Bohème, Empire austro-hongrois, aujourd'hui République tchèque et mort en 1943 à Sobibor-Majdanek) est un journaliste français, fils du rabbin David Herzog, professeur d'université, et de Fred Herzog, un futur juge aux États-Unis. Il est déporté par le convoi n° 51, en date du , de Drancy vers Sobibor-Majdanek, où il est assassiné, à l'âge de 40 ans.

Biographie

Robert Herzog est né le à Prague, alors en Bohème, Empire austro-hongrois. Il est le fils du rabbin David Herzog (né le à Trnava, Slovaquie et mort le , à Oxford, Royaume-Uni[1])[2],[3] et de Anna Herzog (née Reich) (née le à Dukla, Pologne et morte le à Chicago, Illinois, États-Unis[4]).

Il a un frère cadet, Fred (Friedrich) Herzog (né le à Prague, alors en Bohème, Empire Austro-Hongrois et mort le , à Chicago, Illinois, États-Unis[5]), un juge.

La famille va s'établir à Graz en Autriche, où son père devient le Grand-rabbin de la ville et de la région (Styrie)[6].

Dans la nuit du ., la Nuit de Cristal, l'unique Synagogue de Graz, construite en 1892, est détruite par les nazis. Le rabbin David Herzog, âgé de 70 ans, est traîné de chez lui, battu, et jeté dans la rivière Mur[7]. Il est sauvé et s'échappe à Oxford, au Royaume-Uni[8].

Paris

Robert Herzog immigre en France, dans les années 1930[9].

Il étudie à la Sorbonne.

Il devient un journaliste[10].

Arrestation et déportation

Robert Herzog est réfugié à Saint Amand Montrond dans le Cher. Il est arrêté à Douadic (Indre). Il est déporté du Camp de Drancy vers Sobibor-Majdanek par le convoi n° 51, en date du [11] et assassiné.

Sa famille apprend son destin qu'après la guerre[6].

Bibliographie

  • (en) Kai Bird. Crossing Mandelbaum Gate: Coming of Age Between the Arabs and Israelis, 1956-1978. Simon and Schuster, 2010. (ISBN 1439171602), (ISBN 9781439171608)

Mémoire

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes