Robert Dziekanski

Robert Dziekanski

Robert Dziekański un Polonais de 40 ans, est mort après avoir reçu au moins 2 décharges électriques avec un pistolet taser.

L'incident

Dziekański, un travailleur Polonais de la construction, en procédure d'imigration pour aller vivre avec sa mère : Zofia Cisowski à Kamloops en Colombie-Britanique. Son vol avait 2 heures de retard et il arriva à l'aréoport vers 15h15, le 13 Octobre 2007. Selon les sources officielles, Dziekański avait besoin de compléter des formalitées, les employés de l'aréoport auraient aussi remarquer sont teint pâle et qu'il suait abondamment. Après avoir complété les procédures d'imigration initiales, Dziekański a dû compléter une seconde procédure d'immigration. Ce qui s'est passé entre 16h00 et 22h45 n'est pas très claire, malgré que plusieurs personnes l'aurraient apperçu près tapis à bagages. La mère de Dziekański, Madame Cisowski, lui avait dit de l'attendre dans la zone des bagages mais c'était une zone sécurisé où elle n'avait pas le droit d'aller. Par la suite, à 22h45 on lui a demandé de quitter la douane, et on lui a dit que son visa d'immigration n'avait pas encore été traité. La documentation manquante est retrouvée dans ses sacs vers 23h15 et ses procédures d'immigrations sont complétées vers 00h15 le 14 Octobre. Après avoir attendu pendant 30 minutes dans la salle d'attente de la zone d'immigration, on lui a dit qu'il était libre de partir. Sa mère, avait demandé des renseignements aux employés de l'aréoport tôt dans l'après midi, et les employés lui ont dit que son fils n'était pas à l'aréoport. Elle est donc partie à 22h00, croyant que son fils avait manqué son vol.

Quand Dziekański a quitté la douane, il est devenu visiblement agité. Les gardiens de sécurités ainsi que les gens autour, ne pouvais communiquer avec lui, car il ne parlais que le polonais. Ils n'ont même pas utilisé le service de traduction par téléphone de l'aréoport. Dziekański commença alors à mettre des chaises entre les portes coulissantes, reliant la douane et la salle d'attente, pour que celles-ci demeurent ouvertes et à un momment donné, il lança un ordinateur et une petite table contre le sol avant l'arrivée des policiers.

Quatre policiers de la GRC arrivèrent et entrèrent dans la douane où Dziekański attendais. Ils lui ont apparament demander de se tenir contre le mur, ce donc fît Dziekański, mais pendant en s'éxécutant, il pris une agrafeuse. Les policiers lui ont envoyé une décharge électrique avec un pistolet Taser, malgré le fait qu'il était redevenu calme, ses mains le long du corps. Son corps à été la proie de convulsions et il a été "tasé" une deuxième fois après s'être écrasé contre le sol, où les quatre policiers le maîtrisaient solidement tout en le menottant. Un témoin qui avait enregistré la scène avec son téléphone cellulaire, mentionna au réseau de nouvelles CBC, que Dziekański avait reçu au moins quatre décharges électriques. "La troisième et la quatrième ont été lancées en même temps" une par l'officier à sa droite et l'autre par celui situé à sa gauche, juste après que Dziekański tomba. Celui-ci se tordait et criait de douleur avant d'arrêter de bouger. Les policiers de la GRC ont pris son poul, mais son coeur été arrêté. Dziekański n'a pas reçu le RCR avant que les équipe paramédic arrivent sur les lieux, 15 minutes plus tard. Malheureusement, ils n'ont pas été capable de le réanimer et ils ont dû constater sa mort.

Cet article « Robert Dziekanski » est issu de Wikimonde Plus.