Robert Détroyat

Robert Détroyat
Naissance
Tours
Décès
Syrie
Allégeance Drapeau de la France France
Drapeau de la France France libre
Grade Capitaine de corvette
Années de service 1929-1941
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Compagnon de la Libération

Robert Détroyat est un officier de marine et compagnon de la Libération né à Tours le 8 janvier 1911 et mort en Syrie en juin 1941.

Carrière

Fils du général André Détroyat, il suit ses études à Paris, à Rome, à Sainte-Croix de Neuilly, puis à Sainte-Geneviève de Versailles.

Il entre à l'École navale en 1929 et en sort en 1931 avec le grade d'enseigne de vaisseau.

Il sert dans les Forces navales du Levant, puis aux Fusiliers marins. Il est promu lieutenant de vaisseau en 1939.

Rentré en France en février 1940, il est nommé commandant du Chasseur 5 à Cherbourg.

En juillet 1940, à la suite de l'appel du 18 juin, il rejoint les Forces navales françaises libres.

Il lui est confié la mission de former une unité de Fusiliers marins par l'amiral Muselier. Commandant du 1er Bataillon de Fusiliers marins (1er BFM), il est promu capitaine de corvette et s'embarque à bord du Westernland vers Dakar au mois d'août 1940. Il prend part aux opérations du Gabon, puis se trouve vers le canal de Suez et en Syrie. Il avance vers Damas à la tête de ses troupes le 21 juin 1941 et s'arrête à Mezze. Il est mortement blessé par une rafale de mitraillette en allant rejoindre son adjoint Jean des Moutis.

Il est inhumé à Saint-Pierre-d'Irube.

il est le cousin de l'aviateur français Michel Détroyat.

Hommage

L'aviso Détroyat fut baptisé en son honneur.

Décorations

Annexes

  • Ordre de la Libération
  • Hubert Granier, « Histoire des marins français: la 2e Guerre mondiale et les premières révoltes dans l'Empire, 1940-1945 » (2008)
  • Pierre de Longuemar, « Mémorial 1939-1945: l'engagement des membres de la noblesse et de leurs alliés » (2001)
  • Georges-Marc Benamou, « Les rebelles de l'an 40 » (2010)
  • Remy, « Une Épopée de la Résistance ...: En France, en Belgique et au Grand-duché de Luxembourg » (1981)
  • Henri Darrieus, Jean Quéguiner, « Historique de la Marine française: 1922-1942 » (1996)
  • « En ce temps-là, de Gaulle, Volume 1 » (1971)

Références