Rivalité entre l'Algérie et l'Égypte en football

Rivalité entre
Algérie et Égypte
Généralités
Sport Football
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Drapeau de l'Égypte Égypte
Statistiques
Alg. nuls Égy. Total
CDM (Qual. CDM) 0 (2) 0 (2) 0 (3) 0 (7)
CAN (Qual. CAN) 3 (1) 1 (2) 1 (1) 5 (4)
Autres 2 4 1 7

Total 8 9 6 23
Situation actuelle
Équipes nationales Algérie, Égypte
Localisation des clubs
Géolocalisation sur la carte : Afrique

Cet article présente les confrontations entre l'équipe d'Égypte de football et l'équipe d'Algérie de football.

Rivalité

Le chapitre de la rivalité entre les deux footballs pourrais prendre racine en 1958 lors de la tournée de l'équipe FLN Algérien au Moyen-Orient. Par solidarité pour la cause Algérienne, les pays du bloc de l'Est et les pays Arabes bravaient l'interdiction de la FIFA de jouer avec cette équipe clandestine. Cependant, les autorités égyptiennes soucieuses de ne pas froisser la FIFA dans un contexte délicat avec la création en 1957 de la Confédération Africaine de Football au Caire, refusent de jouer des matchs d'exhibition[1]. La génération de l'équipe FLN reste marquée par cet épisode.

Après l'indépendance de l'Algérie, les deux pays ne se sont jamais affrontés en Coupe du monde. L'Algérie participe aux éditions 1982, 1986 et 2010 et 2014 l'Égypte aux éditions 1934 et 1990. Pour autant, les deux nations se rencontrent lors des phases qualificatives des Coupes du monde 1990, 2002 et 2010; les trois fois lors de matchs à enjeux avec la qualification pour le vainqueur.

Pour le "mondiale" Italien, l'Algérie termine première du groupe A en étant invaincue et l'Égypte termine première du groupe B. Un tour final est organisé entre les quatre vainqueurs de groupe afin de déterminer les deux nations participantes à la Coupe du monde. Le , l'équipe égyptienne obtient le match nul 0-0 en Algérie lors du match aller puis elle gagne sur un score de 1-0 en Égypte le . La nation se qualifie donc pour la compétition en compagnie du Cameroun, vainqueur de la Tunisie. La qualification de l’Égypte est entachée par des heurts dans les vestiaires entre joueurs et staff algérien et leurs hôtes égyptiens. Lakhdar Belloumi, alors le meneur des fennecs est accusé par les autorités égyptiennes d'avoir « aveuglé » le médecin des pharaons à la suite d'un jet de verre. Il sera poursuivi de longues années par la justice égyptienne, condamné, et poursuivi par Interpol.

En 2001, l'Algérie éliminée de la course pour le mondial asiatique, joue le dernier match des éliminatoires contre l’Égypte à Annaba. Au match aller les Égyptiens écrasent les Algériens 5-2 au Caire. Cette victoire historique met l’Égypte sur les bons rails. Elle est célébrée par les Égyptiens comme étant le plus grand succès contre les rivaux maghrébins qui perdent à ce moment toute chance de qualification. Le match retour s'annonce donc décisif pour les pharaons, en concurrence avec le Sénégal. Cependant, dans l'autre match joué en simultané à Windhoek le Sénégal explose la Namibie par 5-0.

Les éliminatoires de 2010, le sort sera favorable au fennecs lors d'une triple confrontation aboutissant à la qualification de l'Algérie.

Les nations s'affrontent également dans le cadre de la Coupe d'Afrique des nations de football. Deux phases qualificatives les mettent aux prises en 1970 et 1996. La phase 1970 les oppose dans un match aller-retour qui qualifie le vainqueur et l'Égypte gagne sur un score cumulé de 2-1. La phase 1996 les place dans le groupe 4, une certaine "détente" caractérise les relations entre les deux football pendant les années 1990, les équipes terminent première et deuxième de la poule et se qualifient pour la compétition.

Les deux pays se jouent également à cinq reprises lors de la phase finale : en 1980, l'Algérie se qualifie pour la finale; en 1984, l'Algérie gagne la petite finale et se classe 3e; en 1990 faisant suite aux tensions suscités par l’élimination de l'Algérie en qualifications du Mondiale 1990, l’Égypte refusant jusqu'au dernier moment d'envoyer une équipe, une équipe B sera finalement envoyé. En 2004, l'Algérie s'impose à la surprise générale et en jouant à 10 contre 11 à la suite de l'expulsion de Mamouni en phase de poule, grâce à un raid solitaire de 70 mètres signé Hocine Achiou. Puis en 2010, l'Égypte s'impose en demi-finale 4-0, pour la première fois en phase finale et surtout hors du stade International du Caire. Un match entaché par 3 expulsions algériennes et dans un climat très lourd suivant les éliminatoires de la coupe du monde 2010.

Outre cette rivalité entre les deux équipes A, elle s'étend dans le football entre les équipes mineures. Citons les bagarres générales lors du dernier tour de qualification des J.O. de Los Angeles en 1984 au Caire, qui a vu la qualification de l'Égypte. Celle suivant la victoire de l'Algérie en finale de Coupe du monde Militaire en 2011 au Brésil. Par extension, les matchs entre les clubs des deux pays lors des joutes africaines et arabes sont très animés[2]. Enfin dans d'autres sports populaires comme au Handball lors des Championnats d'Afrique.

Matchs notables

Éliminatoires de la Coupe du monde 1990

Considérée comme la première grande crise entre les deux équipes. Les deux équipes se rencontrent lors du dernier tour des qualifications de la coupe du monde 1990. Il se déroule en deux manches la première à Constantine en Algérie et le retour au Caire. L'Algérie est sur la fin d'un cycle de joueur (Belloumi, Madjer) qualifiée deux fois de suite en coupe du monde. L’Égypte quant à elle reconduit une équipe déjà championne d'Afrique en lors de la CAN 1986 à domicile, renforcée par des jeunes prometteurs (les frères Hassan, Hany Ramzy, Ahmed El Kass). Le premier match se solde par un score vierge, au retour chaque équipe doit marquer. Les égyptiens devant un stade archi-comble, ouvre le score dans les premières minutes en jouant un jeu assez rude et violent et simulant . Les algériens contestent le but pour une charge sur le gardien, tente de revenir au score mais n'y parvienne pas. L'ambiance est lourde et dégénère dans les vestiaires, les deux fédérations se rejettent les fautes. Les égyptiens portent plainte contre Lakhdar Belloumi pour avoir jeté un verre qui a aveuglé le médecin de l'équipe[3]. Conséquence de ce match, une crise footballistique secoue les relations entre les deux pays. Lakhdar Belloumi sera poursuivi par un mandat d'arrêt international via Interpol pendant une vingtaine d'années[4]. Cette affaire pousse Belloumi, alors meneur de l'équipe Algérienne, à prendre sa retraite internationale 3 mois avant la CAN 1990 en Algérie. Cette même CAN sera menacée par un boycott égyptien pour des raisons de sécurité, sachant que les deux équipes étaient versées dans le même groupe. Finalement une solution intermédiaire sera choisie, avec l'envoi d'une équipe B. L'Algérie sera finalement championne d'Afrique, clôturant ainsi une décennie faste du football algérien.

Éliminatoires de la Coupe du monde 2010

Lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2010, le bus de l'équipe algérienne est caillassé par des supporters égyptiens. La situation est tendue car il s'agit du dernier match des éliminatoires et que chacune des deux équipes a la possibilité de se qualifier. Après la victoire de l'Égypte deux buts à zéro, les deux équipes doivent jouer un match d'appui au Soudan, car une égalité parfaite est observée entre elles (Points, différence de buts, buts pour et buts contre). L'Algérie s'impose finalement un but à zéro et se qualifie pour la Coupe du monde 2010. Deux mois plus tard, les deux équipes se retrouvent en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations 2010 (CAN 2010).

Détails des Confrontations

La première rencontre a eu lieu en 1963 et s'acheva par un match nul. Les deux équipes se retrouvent la dernière fois en demi-finale de la CAN 2010.




























Bilan

  • Matchs joués : 26.
  • Victoire de l'Algérie : 10.
  • Matchs nuls : 9.
  • Victoire de l’Égypte : 7.

Liens externes

Références