Retenue collinaire

Une petite retenue collinaire

Les retenues collinaires sont des ouvrages de stockage de l'eau qui sont remplies par les eaux de surface, les eaux de ruissellement. Au niveau réglementaire, elles sont considérées comme des barrages.

Description

L'ouvrage, constitué d'une digue en terre ou maçonnée permet de retenir l'eau dans un talweg, une combe, un ravin, un vallon et de stocker une part des écoulements d'eaux. Ces eaux sont utilisées ensuite dans les domaines de l'irrigation agricole, les prélèvements des industries, la protection incendie, les loisirs, la pisciculture et l’eau potable.

Certaines retenues collinaires sont appelées « bassines », c'est-à-dire qu'elles sont composées de quatre remblais formant une bassine avec une bâche pour étancher la retenue. Elles sont remplies par pompage dans les nappes en période de hautes eaux.

Ces barrages permettent d’accroître les ressources en eau disponibles au cours de l'année. Il existe de nombreux petits barrages, mais le volume d'eau stocké peut atteindre plusieurs millions de mètres cubes et la longueur du barrage peut faire plusieurs centaines de mètres : c'est le cas du barrage de la Gimone, localisé entre les départements du Gers et de la Haute-Garonne.

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie