Resours-O1

Description de cette image, également commentée ci-après
Resours-O1-4
Données générales
Organisation Drapeau de l'URSSDrapeau de la Russie NPO Planeta
Constructeur Drapeau de l'URSSDrapeau de la Russie VNIIEM
Domaine Gestion et surveillance des ressources naturelles et agricoles
Nombre d'exemplaires 4
Statut mission achevée
Lancement 1985-1998
Lanceur Vostok-2M/Zenit-2
Durée 2 ans
Caractéristiques techniques
Masse au lancement ~1900 kg
Plateforme SP-1/SP-2
Contrôle d'attitude stabilisé 3 axes
Source d'énergie panneaux solaires
Puissance électrique 1200 Watts (pic)
Orbite héliosynchrone
Altitude ~670 km / 816 km (n°4)
Inclinaison 98°
Principaux instruments
MSU Scanner haute résolution
MSU-S Radiomètre

Resours-O1 est une famille de satellites d'observation de la Terre russo-soviétiques déployée en orbite entre 1985 et 1998. Ces satellites avaient pour objectif de gérer et surveiller les ressources naturelles et agricoles du pays à l'image du programme Landsat américain. Les satellites avaient une masse d'environ 1,9 tonnes dont environ 500 kg étaient consacrés à l'instrumentation. Celle-ci était constituée d'un scanner haute résolution (environ 40 mètres) et d'un radiomètre fonctionnant dans plusieurs bandes spectrales.

Contexte

Le programme Resours-O1 est lancé par le ministre de la Défense soviétique en 1977 en réaction au succès rencontré par le programme Landsat américain qui constitue le premier exemple d'utilisation d'un satellite pour la surveillance des ressources naturelles et agricoles (premier satellite Landsat : 1972). La gestion du programme soviétique est prise en charge par ROSHYDROMET puis par NPO Planeta, un institut rattaché à ROSHYDROMET. Le premier satellite (O1-N1) est mis en orbite en 1985. Il a notamment pour objectif de suivre l'état des cultures, de déterminer les conditions hydrologiques, de surveilles les feux de forêts et des toundras et de détecter les pollutions. Le développement des satellites Resours-O1 a été confié à la société russe VNIIEM, fabricant des satellites météorologiques Meteor. Quatre exemplaires sont lancés dont le dernier en 1998. Une nouvelle version, O2, caractérisée par l'ajout d'un radar en bande L, devais prendre la suite. Mais la dégradation de la situation économique en Russie donne un coût d'arrêt à la série. Le successeur des Resours-O1 sera le Monitor-E, un satellite beaucoup plus modeste (750 kg), dont un seul exemplaire sera lancé en 2005[1].

Caractéristiques techniques

Resours-O1 est un satellite d'observation de la Terre d'une masse d'environ 1 900 kg dont 500 kg d'instrumentation. Il est stabilisé 3 axes avec une précision de pointage de 6 minutes d'arc dans la direction de progression du satellite sur son orbite. La plateforme, qui a la forme d'un cylindre de 1,4 mètres de diamètre, est identique à celle utilisée par les satellites météorologiques Meteor développés par le même constructeur. Elle comporte deux panneaux solaires d'une envergure de 10 mètres une fois déployés en orbite. Ceux-ci fournissent en moyenne 500 Watts et en pic 1 200 Watts. La durée de vie du satellite est de 2 ans par construction) avec un objectif de fonctionnement de 3 ans. Les données sont transmises en bande UHF avec un débit de 7,68 à 61 mégabits/s selon les versions. Le satellite circule sur une orbite héliosynchrone (inclinaison orbitale 98,7°) à une altitude de 650 km (835 km pour le dernier satellite)[1].

Charge utile

La charge utile de Resours-O1 comprend un nombre variable d'instruments dont deux sont présents sur tous les satellites[1] :

  • MSU-E est un scanner à pushbroom qui effectue des prises d'images dans trois longueurs d'ondes : 0,5 - 0,6 µm, 0,6 - 0,7 µm et 0,8 - 0,9. Sa résolution spatiale est de 45 x 33 km et sa fauchée (largeur de la prise de vue) est de 90 km par combinaison de deux instruments identiques. L'instrument peut être dépointé latéralement de 32° ce qui permet de couvrir une largeur de 600 km. Sur le dernier exemplaire la fauchée passe de 90 à 105 km
  • MSU-S est un radiomètre à moyenne résolution effectuant des observations dans 5 bandes spectrales : 0,5-0,6, 0,6-0,7, 0,7-0,8, 0,8-1,1 et 10,4 - 12,6 µm. La résolution spatiale est de 170 mètres en lumière visible et de 600 mètres en infrarouge thermique. La fauchée est de 600 km.

Les instruments, embarqués uniquement sur le dernier exemplaire de la série, sont[1] :

Historique des lancements

Satellites mis en orbite[2],[3],[4].
Satellite Autre désignation Date lancement Lanceur Identifiant COSPAR Note
Resurs-O1 N1 Cosmos 1689 3 octobre 1985 Vostok-2M 2012-039A
Resurs-O1 N2 Cosmos 1939 20 avril 1988 Vostok-2M 1988-032A
Resurs-O1 N3 4 novembre 1994 Zenit-2 1994-074A
Resurs-O1 N4 10 juillet 1998 Zenit-2 1998-043A Altitude 816 km, emporte les instruments NINA, ScaRaB-2, NINA

Notes et références

  1. a, b, c et d (en) « Resurs-O1 », EO Portal (ESA) (consulté le 23 janvier 2018)
  2. (en) Gunter Krebs, « Resurs-O1 N1, 2 (11F697) », sur Gunter's Space Page (consulté le 23 janvier 2018)
  3. (en) Gunter Krebs, « Resurs-O1 N3 (11F697) », sur Gunter's Space Page (consulté le 23 janvier 2018)
  4. (en) Gunter Krebs, « Resurs-O1 N4 (11F697) », sur Gunter's Space Page (consulté le 23 janvier 2018)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes