Renault Trucks Defense

Renault Trucks Defense
Image illustrative de l'article Renault Trucks Defense

Dates clés 2001 : intégration au groupe Volvo
2006 : fusion avec le constructeur ACMAT
Fondateurs Louis Renault (1877-1944)
Siège social Drapeau de la France Versailles (France)
Direction Emmanuel Levacher
Actionnaires Renault Trucks
Activité Armement terrestre
Produits Véhicule de l'avant blindé
Gamme Sherpa
Société mère Renault Trucks
Filiales Panhard Defense
ACMAT
Effectif 1 300 (2016)
Site web www.renault-trucks-defense.com

Renault Trucks Defense est une branche de Renault Trucks spécialisée dans les véhicules militaires.

Structure

L'entreprise a son siège social à Versailles, dans le pôle technologique Paris-Saclay.

En 2016, elle emploie 1 300 salariés, compte trois marques en France (RTD, Acmat, Panhard), 5 usines de production (Limoges, Fourchambault, Saint-Nazaire, Marolles-en-Hurepoix et Saint-Germain-Laval), et 2 centres dédiés à la Recherche et développement (Versailles et Lyon.).

Histoire

Lors de la Première guerre mondiale, la production de véhicules chez Renault se concentra sur les équipements militaires, avec des chars légers Renault FT, des munitions et des moteurs d'avions. Aussi, il construisit un tracteur d'artillerie à quatre roues directrices et motrices pour l'armée française. Ensuite six cents taxis (voir les taxis de la Marne) ont transporté des troupes lors de la bataille de la Marne. En tout ce sont 9 230 véhicules qui furent livrés pour l'effort de guerre.

En 2001, Renault vend RTD au groupe Volvo[1].

En mars 2006, Renault Trucks Defense (RTD) a racheté l'entreprise ACMAT, spécialiste des véhicules tactiques légers (VLRA et ALTV).

En novembre 2012, Renault Trucks Defense acquiert l'entreprise française Panhard Defense[2].

En novembre 2016, le groupe Volvo annonce vouloir céder Volvo Group Governement Sales, la partie défense de Volvo [3] qui comprend Renault Trucks Defense, ACMAT, Panhard Defense, Mack Defense LLC et VGGS Oceania. À cette date, 90% des véhicules de l’armée de terre française est produit par RTD[4].

En , Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense annonce la victoire de Renault Trucks Defense sur un contrat pour 3.700 véhicules légers tout-terrain, remplaçants de la Peugeot P4. Un moyen d’ancrer le groupe, mis en vente par le suédois Volvo, sur le territoire français. Ce contrat intervient juste après un autre de 270 millions d’euros avec le Koweït décroché pour 300 véhicules lourds [5]. Le véhicule choisi est un Ford Everest militarisé par Renault Trucks Defense[6].

Produits

Véhicules blindés

Véhicule de l’Avant Blindé.
VAB Mark III
  • Véhicule de l'avant blindé (VAB) : blindé médian d'environ 15 tonnes disponible en configurations quatre roues motrices (4x4) et six roues motrices (6x6). Il existe une trentaine de variantes différentes : poste de commandement, observation d'artillerie, ambulance, génie, reconnaissance NBC, porteur de systèmes d'armes (missiles, mortiers, tourelles), maintien de l'ordre (VBMO), etc. Entrée en service en 1975.
  • MRAP : combinant le camion tactique 6x6 Sherpa Medium 10 avec une caisse blindée en « V », le MRAP de 20 tonnes de Renault Trucks Defense a été dévoilé au salon Eurosatory 2008.
  • Armoured Multirol Carrier : concept de blindé médian 6x6 de jusqu'à 22 tonnes dévoilé à Eurosatory 2008.

Sherpa

Véhicule d'assaut Sherpa APC du GIGN

La gamme Sherpa Light comprend 6 versions de 7,9 à 11 tonnes :

  • Sherpa Light Scout, (ex-Sherpa 2, blindé ou non, pour les missions de reconnaissance et patrouille (4-5 hommes) ;
  • Sherpa Light Haute Intensité très protégé (4-5 hommes) ;
  • Sherpa Light Carrier (ex-Sherpa 3), blindé ou non, avec plateau arrière pour les missions logistiques ;
  • Sherpa Light APC (Armoured Personnel Carrier) blindé (ex-Sherpa 3A « Grand Volume ») pour le transport de troupes (10 hommes) ;
  • Sherpa Light FS pour les forces spéciales (caisse ouverte pour 4-5 hommes) ;
  • Sherpa Light Station Wagon blindé pour le transport de systèmes d'armes comme le MPCV antiaérien de MBDA.

Le Sherpa Light a été commandé par l'OTAN[7], la France[8] et d'autres pays comme l'Égypte[9] ou le Chili pour sa version Échelle d'assault.[10]

Camions

MIDS
HIGUARD

La gamme de camions tactiques 6x6 et 4x4 comprend les Sherpa 5 et Sherpa 10 de 6 à 12 tonnes de charge utile. Ils se caractérisent par une mobilité tout-terrain. Le Sherpa Medium est aérotransportable en C-130 et peut recevoir une cabine blindée. Les Sherpa 15 et Sherpa 20 plus lourds ne sont plus commercialisés.

Le Sherpa 5 est en service dans l'armée française comme châssis du système d'artillerie CAESAR de 155 mm et comme véhicule de transport de munitions.

La gamme de camions logistiques est dérivée du Kerax civil qui a été militarisé. Elle comprend des porteurs et des tracteurs. Les variantes militarisées se déclinent principalement en configurations 4x4, 6x6, 8x4 et 8x8. Le Kerax est en service dans l'armée française et un grand nombre d'autres pays dont le Tchad.

Le tracteur TRM 700-100 a été conçu pour transporter le char Leclerc.

Références

  1. Thomas Schumacher, « Volvo compte bien se séparer de Renault Trucks Defense », sur http://www.paxaquitania.fr/, (consulté le 10 novembre 2016).
  2. http://www.opex360.com/2012/07/26/renault-trucks-defense-va-acquerir-panhard/
  3. « RTD est à vendre - FOB - Forces Operations Blog », FOB - Forces Operations Blog,‎ (lire en ligne)
  4. Laurent Lagneau, « M. Le Drian « veille à ce que la vente de Renault Trucks Defense ne se fasse pas au détriment de nos intérêts » », sur 10 novembre 2016, http://www.opex360.com (consulté le 10 novembre 2016).
  5. Comment Le Drian ancre Renault Trucks Défense en France, Challenges, 8 décembre 2016
  6. Le futur 4X4 de l’armée française sera un Ford Ranger militarisé
  7. Jean Guisnel, « Renault Trucks remporte un contrat Otan »,
  8. « Renault (RTD) Sherpa Light: le gros contrat « français » dont personne ne parle ! », sur http://boitierrouge.com/, (consulté le 10 novembre 2016).
  9. « Renault Trucks Defense a cartonné à l'exportation en 2015 », La Tribune, (lire en ligne)
  10. « Chile - Carabineros adquiere modernos Blindados », , (lire en ligne)

Bibliographie

  • Camions de l'extrême, éditions De Lodi, EDL.

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe