Renée Neher-Bernheim

Renée Neher-Bernheim
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Conjoint

Renée (Rina) Bernheim, connue comme Renée Neher-Bernheim (, Paris - , Jérusalem, Israël) est une historienne juive française qui publie des ouvrages avec son mari, le philosophe André Neher.

Éléments biographiques

Renée Bernheim est née le 4 avril[1] 1922 à Paris. Elle est la fille du docteur André Bernheim[2].

Elle fait ses études secondaires au Lycée Racine, 8e arrondissement de Paris. Après son baccalauréat, elle fait des études de français, latin, grec.

Seconde Guerre mondiale

En 1940, la famille Bernheim quitte Paris pour Lyon.

Elle cesse ses études universitaires en 1942.

Résistance juive

Elle rejoint la résistance juive. Son rôle : trouver des « planques » pour des enfants juifs. Durant l'été de 1942, pendant trois jours, elle s'occupe d'une centaine d'enfants juifs sauvés de la déportation et cachés dans un hangar à Lyon[2]..

Strasbourg

Renée Bernheim épouse André Neher à la fin de 1947. Il vient de soutenir sa thèse de doctorat d'Etat.

En 1948, elle fait partie de la première équipe de professeurs de l'École Aquiba. Elle y enseigne les lettres classiques[2].

Jérusalem

Après la guerre des six jours, les Neher font leur Aliyah en Israël et s'installent à Jérusalem.

Renée Neher enseigne à l'Université hébraïque de Jérusalem[2].

Œuvres

  • Histoire biblique du peuple d'Israël (Avec André Neher) 3e éd. rev. et corr. Édition : Paris : Librairie d'Amérique et d'Orient , 1988[3]
  • La vie juive en Terre sainte 1517-1918. Calmann-Lévy[4].
  • Jérusalem. Trois millénaires d'histoire, Du roi David à nos jours. Collection Présences du Judaïsme. Albin Michel[5]

Bibliographie

  • (en) Jonathan Judaken. Jean-Paul Sartre and the Jewish Question: Anti-antisemitism and the Politics of the French Intellectual. University of Nebraska Press, 2006. (ISBN 0803205635), (ISBN 9780803205635)

[6]

Notes et références

Articles connexes