Re Lear

Re Lear
Description de cette image, également commentée ci-après
Le roi Lear dans la tempête (1778)
Benjamin West (pour la galerie de John Boydell)
Genre Livret d'opéra
Nbre d'actes 4
Musique Giuseppe Verdi n'en aura finalement jamais écrit la musique.
Livret Commandé initialement à Salvatore Cammarano et écrit par Antonio Somma.
Langue
originale
Italien
Sources
littéraires
Le Roi Lear, tragédie
de William Shakespeare
Dates de
composition
Demeuré à l'état de livret inachevé, le projet s'étale entre 1843 et 1867.

Re Lear (prononcé : [re lˈlir] Le Roi Lear) est un livret d'opéra en italien et en 4 actes écrit par Salvatore Cammarano et Antonio Somma pour Giuseppe Verdi d'après la tragédie de William Shakespeare Le Roi Lear, sur lequel Verdi reviendra à plusieurs reprises au fil des ans mais qui demeurera inachevé.

Une genèse inaboutie

Le projet du Re Lear est considéré comme paradigmatique de la complexe et constante fascination de Verdi pour Shakespeare[1],[2],[3].

Antonio Somma

Verdi commande initialement le projet à Salvatore Cammarano qui meurt en 1852 sans l'avoir exécuté[4], mais en laissant toutefois une esquisse détaillée. Par la suite, Somma, sous la surveillance étroite de Verdi, comme on peut le voir dans leur abondante correspondance, complète les deux versions encore existantes du livret, respectivement en 1853 et en 1855 [5].

Le projet du Re Lear aura hanté Verdi jusqu'à la fin de sa vie. En 1896, il a offert le matériau de son Lear à Pietro Mascagni qui lui demanda : « Maestro, pourquoi ne l'avez-vous pas mis en musique ? » Selon Mascagni, il répondit lentement et dans un souffle : « La scène dans laquelle Lear se retrouve dans la lande m'a épouvanté. »[6],[7].

Annexes

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Re Lear » (voir la liste des auteurs) Dans sa version du 27 août 2007]

  1. « Je préfère Shakespeare à tous les dramaturges, les tragiques grecs y compris. » Lettre de Verdi à Somma, 22 avril 1853.
  2. « À première vue, Lear est si vaste, si tortueux, qu'il semble impossible d'en tirer un opéra. Toutefois, après l'avoir examiné attentivement, il me semble que les difficultés, bien qu'indubitablement nombreuses, ne sont pas insurmontables. Tu sais que nous n'avons pas besoin de faire de Lear un drame dans le genre de ceux que l'on a pris l'habitude de faire maintenant. Nous devons le traiter d'une manière tout à fait nouvelle, sans aucune considération pour les conventions. » Lettre de Verdi à Cammarano, 28 février 1850.
  3. Lettres citées par Gilles de Van, Verdi un théâtre en musique p. 147 à 149
  4. Dans sa dernière lettre à Cammarano, du 19 juin 1852, Verdi écrit : « Courage, Cammarano, nous avons à faire au Re Lear qui doit devenir notre chef-d'œuvre. »
  5. Istituto nazionale di studi verdiani, Carteggio Verdi-Somma.
  6. Relation de la rencontre entre Pietro Mascagni et Giuseppe Verdi sur le site pietromascagni.com (it).
  7. G.A. Mendelsohn, Verdi the Man and Verdi the Dramatist (II) 19th-Century Music, Vol. 2, No. 3 (Mar., 1979), pp. 214-230 (en)

Bibliographie

  • Mary Jane Phillips-Matz (trad. de l'anglais par Gérard Gefen, préf. Gérard Gefen), Giuseppe Verdi [« Verdi, a biography »], Paris, Fayard, coll. « Bibliothèque des grands musiciens », , 1034 p. (ISBN 2-213-59659-X, OCLC 911343033, notice BnF no FRBNF35817007)
  • Gilles de Van, Verdi, un théâtre en musique, Fayard, Paris, 2001, 470 p. (ISBN 2-213-02895-8)
  • Pierre Milza, Verdi et son temps, Perrin, Paris, 2001, 559 p. (ISBN 2262016194)
  • (it) Simonetta Ricciardi, Carteggio Verdi-Somma, Istituto nazionale di studi verdiani, Parme, 2003 (ISBN 88-85065-24-4)
  • (de) Christian Springer, Re Lear - Shakespeare bei Verdi, dans Verdi-Studien, 2005, Praesens Verlag (ISBN 3-7069-0292-3).

Articles connexes

Liens externes