Ray Milland

Ray Milland
Description de cette image, également commentée ci-après
Ray Milland en 1959
Nom de naissance Reginald Alfred John Truscott-Jones
Naissance [1]
Neath, Pays de Galles
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 79 ans)
Torrance, Californie, États-Unis
Profession Acteur, réalisateur et producteur
Films notables Les Naufrageurs des mers du sud
Le Poison
Le crime était presque parfait

Ray Milland, nom d'artiste de Reginald Truscott-Jones, est un acteur, réalisateur et producteur britannique, né le à Neath (Royaume-Uni), et mort le à Torrance (Californie).

Il est le premier acteur à recevoir, au premier festival de Cannes (1946), le prix d'interprétation masculine pour son rôle de l'écrivain alcoolique Don Birnam dans le film Le Poison de Billy Wilder, sorti en 1945.

Biographie et carrière

Ray Milland fait ses études au King's College de Londres et sert dans la Household Cavalry. C'est l'actrice américaine Estelle Brody qui l'amène à changer de voie.

Sa première apparition comme acteur est dans le film Piccadilly (1929) où figure Anna May Wong, puis sur scène, brièvement, dans The Woman in Room 13. Il débute à Hollywood dès 1930, dans des rôles modestes; sous contrat avec la MGM, il côtoie des stars comme John Gilbert, Wallace Beery, Kay Francis, Marion Davies, Norma Shearer, Robert Montgomery, Charles Laughton...

En 1933, il tourne quelques films en Angleterre. Pris sous contrat par Paramount en 1934, il enchaîne les participations, souvent dans des rôles d'aristocrates (Aller et Retour, Trois jeunes filles à la page...), parfois sous le nom de Raymond Milland, et accède aux premiers rôles dans Hula, fille de la brousse avec la débutante Dorothy Lamour et en jouant le détective britannique Bulldog Drummond, succédant en cela à Rod La Rocque et son compatriote Ronald Colman notamment. Il incarne le héros romantique de films d'aventures face à Frances Farmer, Miriam Hopkins, Isa Miranda, et surtout Lamour, qu'il retrouve à plusieurs reprises, ou dans des comédies (Le docteur se marie d'Alexander Hall avec Loretta Young, Arise, My Love de Mitchell Leisen avec Claudette Colbert), s'essayant au film musical dans Irene au côté d'Anna Neagle. Il acquiert encore une reconnaissance supérieure lorsqu'il partage la vedette de Beau Geste, réalisé par William Wellman, avec Gary Cooper, en 1939.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Milland travaille comme instructeur dans l'armée de l'air, continuant de tourner (Espionne aux enchères avec Paulette Goddard, Les Naufrageurs des mers du sud de Cecil B. DeMille avec John Wayne, Uniformes et jupons courts de Billy Wilder avec Ginger Rogers). À partir de 1944, il trouve ses meilleurs rôles dans le registre noir, dans Espions sur la Tamise de Fritz Lang et surtout Le Poison de Wilder, drame sur l'alcoolisme qui lui vaut un Oscar et un prix d'interprétation à Cannes.

L'acteur travaille régulièrement avec Leisen (Les Anneaux d'or au côté de Marlene Dietrich) ainsi qu'avec John Farrow (le thriller La Grande Horloge où il retrouve son compatriote Charles Laughton, les westerns Californie terre promise et Terre damnée avec respectivement Barbara Stanwyck et Hedy Lamarr). Il s'illustre aussi dans le mélodrame Ma vie à moi de George Cukor, avec Lana Turner en vedette, et dans le film noir L'enquête est close de Jacques Tourneur au début des années 1950. Dans Something to Live For de George Stevens, il incarne un alcoolique repenti, dans Le crime était presque parfait d'Alfred Hitchcock le mari assassin de Grace Kelly, dans La Fille sur la balançoire de Richard Fleischer le mentor d'Evelyn Nesbit (Joan Collins).

Il débute ensuite dans la réalisation, signant L'Homme de Lisbonne (1956), film criminel avec Maureen O'Hara et Claude Rains, et le film de science-fiction Panic in Year Zero! (1962) avec Jean Hagen, entre autres. Entretemps, il apparaît dans Le Bord de la rivière d'Allan Dwan dont il partage l'affiche avec Anthony Quinn et Debra Paget.

Milland demeure très actif jusque dans les années 1980 : il joue dans plusieurs films de Roger Corman (L'Enterré vivant d'après Edgar Allan Poe, L'Horrible Cas du Dr X), figurant au générique de plusieurs films d'horreur, de Love Story en 1970 et Le Dernier Nabab d'Elia Kazan en 1976. À la télévision il est tout aussi actif, comme réalisateur et acteur, participant à deux épisodes de Columbo , récompensé pour sa prestation dans Le Riche et le Pauvre, jouant le père de Stefanie Powers dans Pour l'amour du risque; le public le voit aussi dans The Alfred Hitchcock Hour, La croisière s'amuse, Drôles de dames... Il fut la vedette des séries Meet Mr McNutley (1953-1954) et Markham (1959-1960, 60 épisodes)[2].

Ray Milland a été marié à Muriel Weber (1908-1992)[3] de 1932 jusqu'à sa mort. Il a écrit son autobiographie Wide-Eyed in Babylon en 1974.

Filmographie

Acteur

Cinéma

Ray Milland et Paulette Goddard dans Les Naufrageurs des mers du sud, 1942
Ray Milland dans Ma vie à moi, 1950
De g. à d. : Ray Milland, Robert Cummings et John Williams dans Le crime était presque parfait, 1954

Télévision

  • 1953 - 1955 : Meet Mr. McNutley (série télé) : Ray McNulty
  • 1956 : Le Choix de... (Screen Directors Playhouse) (série télé) : Markheim
  • 1956 : The Ford Television Theatre (série télé) : Peter Sloan
  • 1956 - 1958 : General Electric Theater (série télé) : Russel Kent / Woodward / John / Caradoc Williams
  • 1957 : Schlitz Playhouse of Stars (série télé) : Harry Carstairs
  • 1958 : Suspicion (série télé) : Roy Markham
  • 1958 : Decision (série télé) : Markham
  • 1959 : Goodyear Theatre (série télé) : Binyon
  • 1959 : Markham : Roy Markham
  • 1959 - 1960 : Markham (série télé) : Roy Markham
  • 1963 : The Silver Burro (téléfilm)
  • 1963 : Suspicion (série télé) : Dr Howard Fennick
  • 1969 : Daughter of the Mind (téléfilm) : Professor Samuel Constable
  • 1970 : Company of Killers (téléfilm) : George DeSalles
  • 1969 : Bracken's World (série télé) : Cameo
  • 1970 : Les Règles du jeu (The Name of the Game) (série télé) : Jonathan Booker
  • 1971 : Night Gallery (série télé) : Dr Archibald Ravadon
  • 1971 : River of Gold (téléfilm) : Evelyn Rose
  • 1971 : Columbo : Faux témoin (Death Lends a Hand) (série télé) : Arthur Kennicut
  • 1971 : Black Noon (téléfilm) : Caleb Hobbs
  • 1972 : Columbo : Dites-le avec des fleurs (The Greenhouse Jungle) (série télé) : Jarvis Goodland
  • 1975 : The Dead Don't Die (téléfilm) : Jim Moss / Varrick
  • 1975 : Ellery Queen (téléfilm) : Carson McKell
  • 1976 : Le Riche et le Pauvre (Rich Man, Poor Man) (feuilleton télé) : Duncan Calderwood
  • 1976 : Qu'est-il arrivé au bébé de Rosemary ? (Look What's Happened to Rosemary's Baby) (téléfilm) : Roman Castevet
  • 1976 : Panique en plein ciel (Mayday at 40,000 Feet!) (téléfilm) : Dr Joseph Mannheim
  • 1977 : Seventh Avenue (feuilleton télé) : Douglas Fredericks
  • 1977 : Testimony of Two Men (feuilleton télé) : Jonas Witherby
  • 1978 : Cruise Into Terror (téléfilm) : Dr Isiah Bakkun
  • 1978 : Galactica: La bataille de l'espace (Battlestar Galactica) (téléfilm) : Sire Uri
  • 1979 : The Darker Side of Terror (téléfilm) : Prof. Meredith
  • 1979 : Drôles de dames, saison 4, épisode 25 (série TV) : Oliver Barrows
  • 1980 : The Dream Merchants (téléfilm) : Lawrence Radford
  • 1981 : L'Impitoyable organisation (Our Family Business) (téléfilm) : Tony
  • 1982 : The Royal Romance of Charles and Diana (téléfilm) : Mr. Griffiths
  • 1982 - 1983 : Pour l'amour du risque (Hart to Hart) (série télé) : Stephen Harrison Edwards / Professeur Timothy Wallace
  • 1983 : Starflight: The Plane That Couldn't Land (téléfilm) : Q. T. Thornwell
  • 1983 : Cave-In! (téléfilm) : Professeur Harrison Soames
  • 1984 : Les Masques de la mort (The Masks of Death) (téléfilm) : le ministre de l'Intérieur

Réalisateur

Producteur

Récompenses et nominations

Références

  1. Ray Milland sur bnf.fr.
  2. Jean-Pierre Coursodon et Bertrand Tavernier : Cinquante ans de cinéma américain. 1991
  3. Photo de Muriel Weber et Ray Milland

Liens externes