Rassemblement-UMP (groupe parlementaire)

Rassemblement-UMP
Chambre Assemblée nationale
Législature(s) XIVe
Partis membres UMP
Divers droite
Président François Fillon
Député de Paris (2e)
Représentation
73 / 577
L'Assemblée nationale du 28 novembre 2012 au 15 janvier 2013.

Le Rassemblement-UMP (R-UMP) est un groupe parlementaire français éphémère dissident, issu de l'UMP, créé le 27 novembre 2012 et dissous le 16 janvier 2013.

Histoire

Formé à l'initiative de François Fillon, qui conteste les résultats du congrès de l'UMP de 2012 donnant Jean-François Copé vainqueur face à lui-même, le groupe parlementaire compte, lors du dépôt de sa constitution, 67 membres et un apparenté[1],[2]. Il est ensuite rejoint par d'autres députés et comporte 70 membres et 3 apparentés[3]. Il est ainsi le troisième groupe le plus important de l'Assemblée, après le groupe socialiste (296 députés) et le groupe UMP (121 députés).

Le groupe est dissous le 16 janvier 2013[4], à la suite d'un accord sur la tenue d'un nouveau vote et de la formation d'une équipe dirigeante paritaire du parti[5].

Membres

Liste des membres initiaux du groupe parlementaire[2] :

Liste des autres membres :

Notes et références

  1. « RUMP : un nouveau groupe parlementaire », Le Figaro, 27 novembre 2012.
  2. a et b Journal officiel de la République française du 28 novembre 2012, texte 101 sur 138 intitulé « Groupes politiques » : voir le fichier PDF accessible depuis cette section.
  3. a et b « 3 députés rejoignent le groupe filloniste », Le Figaro, 29 novembre 2012.
  4. « Le groupe RUMP dissous à l'Assemblée nationale », Le Figaro, 15 janvier 2013.
  5. « UMP : Copé et Fillon se partagent les postes », Le Figaro, 14 janvier 2013.
  6. http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/grouperump.pdf
  7. a et b Rodolphe Geisler, « La stratégie “ouverte mais ferme” de Fillon », Le Figaro, 28 novembre 2012.
  8. « Le groupe filloniste compte un membre de plus », Le Figaro, 30 novembre 2012.

Annexes

Articles connexes

Liens externes