Rameau (biologie)

En taxonomie, le rameau (en latin ramus, ou en anglais branch) est un rang non obligatoire de la classification hiérarchique du vivant, immédiatement inférieur au sous-règne et immédiatement supérieur à l'infra-règne. Rarement utilisé, ce niveau a cependant été proposé pour deux taxons (Protostomia et Deuterostomia) dans la classification de Thomas Cavalier-Smith[1].

En phylogénie, une branche désigne une ramification d'un arbre phylogénétique. Le code de nomenclature phylogénétique (PhyloCode) propose l'usage de la branche comme repère (par rapport à un groupe frère connu) pour définir un taxon par l'ensemble de tous les descendants d'un point donné dans l'arbre phylogénétique considéré[2],[3].

Origine

Le terme anglais « branch » est utilisé en 1877 par Lankester pour qualifier un sous-embranchement ou une sous-classe, selon le rang requis, au sein de la classification du règne animal[4].

Autres rangs taxonomiques

Les rangs taxonomiques[a] utilisés en systématique pour la classification hiérarchique du monde vivant sont les suivants (par ordre décroissant) :

Notes et références

Notes

  1. En gras les 7 rangs principaux (RECOFGE, sigle mnémotechnique pour Règne/Embranchement/Classe/Ordre/Famille/Genre/Espèce), en maigre les rangs secondaires, en romaine les noms vulgaires, en italique les noms latins.
  2. Un embranchement en zoologie, ou division en botanique, est traditionnellement caractérisé par une description schématique appelée « plan d'organisation ».
  3. a, b et c Les taxons aux rangs de race et de sous-race (animaux domestiques principalement) n'ont pas de noms scientifiques. Ils ne sont pas régis par le Code international de nomenclature zoologique (CINZ).

Références

  1. (en) Thomas Cavalier-Smith : « A revised six-kingdom system of life », Biological reviews vol. 73, 1998, p. 203-266
  2. Fredrik Pleijel  & Benoît Dayrat, « De l'évolution dans la nomenclature ? », La Recherche, N°333, Juillet-Août 2000, p.48-50.
  3. Michel Laurin, « La nomenclature biologique aujourd'hui : que reste-t-il de Linné ? », p.1-16, dans Christophe Roche (dir.), Terminologie & Ontologie : Théories et Applications, Actes de la conférence TOTh 2009, Annecy - 4 & 5 juin 2009, Institut Porphyre, Savoir et Connaissance (ISBN 978-2-9536168-0-4).
  4. (en) Edwin Ray Lankester, « Notes on the Embryology and Classification of the Animal Kingdom : comprising a Revision of Speculations relative to the Origin and Significance of the Germ-layers », The Quarterly Journal of Microscopical Science, 2e série, vol. 17, no 68,‎ , p. 399-454 (ISSN 0021-9533, lire en ligne [PDF]).

Voir aussi