Rajinikanth

(Redirigé depuis Rajnikanth)
Rajinikanth
Description de cette image, également commentée ci-après

Rajinikanth en 2010

Nom de naissance Shivaji Rao Gaekwad
Surnom Superstar
Naissance (67 ans)
Bangalore, Karnataka (Inde)
Nationalité Drapeau de l'Inde indienne
Profession Acteur
Réalisateur
Producteur
Chanteur de play back
Films notables Muthu
Padayappa
Chandramukhi
Sivaji
Endhiran
Site internet fans

Shivaji Rao Gaekwad, dit Rajinikanth (né le 12 décembre 1950 à Bangalore), est un acteur, producteur et chanteur de playback du cinéma indien et plus particulièrement du cinéma tamil.

Depuis le début des années 1990, chacun de ses films est devenu un succès commercial sans précédent à quelques exceptions près tel que Baba. C'est pourquoi la « Superstar », comme le surnomment ses fans, est l’un des acteurs les mieux payés du cinéma asiatique juste après Jackie Chan. Rajinikanth est considéré par beaucoup comme l’un des géants de l’industrie cinématographique tamil, Kollywood.Il fait partie des acteurs les plus populaires de la planète bien qu'il joue que des film Indien et est considéré comme une matinée idol.

Après avoir obtenu ₹ 26 crore (équivalent à ₹ 43 crore ou 6,4 millions de US $ en 2016 ) pour son rôle dans Sivaji (2007 ) , il était l'acteur le mieux payé en Asie après- Jackie Chan à l'époque.


Indépendamment de sa carrière cinématographique, il est également connu pour ses activités philanthropiques à travers le Tamil Nadu. Fervent défenseur des plus démunis, Rajinikanth a souvent dénoncé dans ses films les injustices résultant des dissensions sociales propres à la société tamil.

Biographie

Rajinikanth, né Shivaji Rao Gaekwad, est issu d’une famille marathe de Bangalore, Inde. Il est le quatrième enfant de Rambhai, agent de police, et Ramoji Rao Gaekwad qui meurt alors qu'il n'a que cinq ans.

Rajinikanth étudie à l’école primaire Acharya Paathshala à Basavanagudi (Bangalore) puis au Sangh Balak Vivekananda, une unité de la mission Ramakrishna. Sa langue maternelle est le marâthî même s’il n’a jamais tourné de film dans cette langue.

Rajinikanth a beaucoup souffert pendant son jeune âge en raison de la pauvreté de sa famille. Par la suite, il exerce toutes sortes de petits "boulots" pour vivre. Il travaille notamment comme cascadeur au temple de Rama Hanuman près de chez lui.

Avant de rentrer dans l’industrie du cinéma, il est conducteur de bus pour le service des transports de Bangalore. En remarquant son charisme et son style, les passagers lui suggèrent de se tourner vers le cinéma. Dès lors, il a une gestuelle et une attitude qui feront de lui le roi du cinéma indien par la suite. Durant cette période, il nourrit sa passion pour le théâtre en participant à de nombreuses pièces.

Vie personnelle et familiale

Rajinikanth épouse Latha Rangachari, le 26 février 1981, à l'âge de 31 ans à Tirupati, Andhra Pradesh. Sa femme dirige actuellement une école nommée l'Ashram.

Sa fille aînée Aishwarya Rajinikanth, chanteuse de play-back et réalisatrice, s’est mariée avec l’acteur Dhanush le 18 novembre 2004 et ils ont deux fils, Yathra et Linga. Sa fille cadette, Soundarya Rajinikanth, travaille dans l'industrie du film en tant que réalisatrice, productrice et graphiste.

Carrière d’acteur

Rajinikanth rejoint le Madras Film Institute en 1973. Il a joué dans plus de 200 films, en tamoul, telugu, kannada, malayalam, hindi, anglais et bengali.

Rajinikanth a fait une incursion dans le cinéma Bollywood avec Andha Kanoon mais sans obtenir l'impact qu'il a dans le cinéma tamil, Kollywood. Il apparaît tout de même dans quelques films en hindi tels que Chaalbaaz, Uttar Dakshan, Giraftaar et Hum.

Il a également tenté une percée dans le cinéma américain avec Bloodstone sorti en 1988 mais sans succès. Mais certains de ses films ont été doublés en japonais, Muthu, ou en allemand, Chandramukhi.

Des petits rôles...

1975-1979

Rajinikanth fait ses débuts en 1975 avec un film tamil, Apoorva Raagangal, dans le rôle d’un patient atteint de cancer. Le film est réalisé par Kailasam Balachander, constamment cité par Rajinikanth comme son «gourou» ou mentor. L'année suivante, Rajinikanth joue son premier film en kannada, Katha Sangama, réalisé par Puttanna Kanagal.

Bien que Rajinikanth se réfère à Kailasam Balachander comme son mentor, c’est S.P. Muthuraman qui met en valeur l’image de Rajinikanth. Il lui offre son premier rôle de héros dans Bhuvana Oru Kelvikkuri (1977). Le film Mullum Malarum (1978), réalisé par J. Mahendran, consacre Rajinikanth comme un héros de film dans le paysage du cinéma kollywoodien. Le succès de Bhuvana Oru Kelvikkuri incite alors Muthuraman à faire un mélodrame à l’eau de rose où Rajinikanth sacrifie tout pour ses frères et sœurs dans Aarilirunthu Arubathu Varai (1979). Ces trois films constituent le point tournant de la carrière d’acteur de Rajinikanth. Au cours de ces films, il impose ses mimiques stylisées qui lui permettent de passer d’un statut d’acteur commun à celui de « star ».

Durant cette période, il donne souvent la réplique à des acteurs tels que Kamal Haasan, autre figure emblématique de Kollywood.

1980-1989

Au cours de cette phase de sa carrière, Rajinikanth choisit brusquement de quitter la scène mais il est rapidement rattrapé par son succès. Sa prestation dans Billa, le remake d’un blockbuster bollywoodien Don, transforme Rajinikanth en un acteur accompli. Il est désormais capable de tenir la tête d’affiche et de remplir les salles de cinéma.

Durant cette période, il enchaine les blockbusters notamment Murattu Kaalai, Pokkiri Raja, Thanikattu Raja, Naan Mahaan Alla, Pudukavithai et Moondru Mugam. Netrikan de K. Balachandran se révèle être un autre point marquant de sa carrière. Dans Anbulla Rajinikanth (1984), il joue aux côtés de Meena Durairaj, alors enfant, actrice connu par la suite sous le nom de scène Meena. D’autres succès jalonnent les années 1980 tels que Padikkathavan, Thee, Velaikaran ou encore Dharmathin Thalaivan.

...à la tête d’affiche

1989-1999

Les films sortis au cours des années quatre-vingt dix incluent Thalapathy, Mannan, Annamalai, Uzhaippali, Veera, Bacha, Muthu, Arunachalam et Padayappa. Ces films sont des succès sans précédents en Inde. Certains deviennent des blockbusters à l’étranger tel que Muthu, premier film tamoul traduit en japonais et grand succès au Pays du soleil levant. Après la sortie de Padayappa (1999), Rajinikanth se retire du cinéma durant trois années.

En 2002, l’acteur revient avec Baba, une autoproduction et autoréalisation. Mais le film est loin du succès commercial escompté et Rajinikanth doit donc rembourser les distributeurs.

Depuis 2005

En 2005, Rajinikanth apparait dans le nouveau film de P. Vasu, Chandramukhi un remake tamil d’un film malayalam Manichitrathazhu. Ce film constitue l’une de ses grandes réussites commerciales et celui resté le plus de temps à l’affiche.

En 2007, Rajinikanth est en tête d’affiche du nouveau film de S. Shankar, Sivaji : The Boss. Ce nouveau film pulvérise de nombreux records, devient l’un des films majeurs du cinéma indien et entre dans le top 10 des box offices du Royaume-Uni et de l’Afrique du Sud.

En 2008, l’acteur joue de nouveau dans un film de P. Vasu, Kusulan, un remake du film malayalam Kadha Parayumbol. Il y interprète le rôle d’une vedette de cinéma et ami du personnage principal.

La popularité de Rajinikanth dépasse désormais les frontières de l'Inde, et c'est ainsi que l'on retrouve des fans clubs partout en Asie (Chine, Japon et Malaisie notamment), et les sorties de films sont plus que jamais vécues comme des fêtes nationales pour ses fans.

En octobre 2010 sort Enthiran dans lequel il joue aux côtés d'Aishwarya Rai. Film indien futuriste réalisé par Shankar, et distribué par Sun Pictures, ce film est sans conteste le film le plus attendu de l'histoire du cinéma indien. Jamais un film asiatique n'a connu un tel engouement médiatique. Au moment de sa sortie, c'est le plus gros succès au box office d'un film indien, le plus gros budget pour un film indien, un des plus prestigieux castings et la musique composée par le double vainqueur aux Oscars, A.R. Rahman, rend ce film encore plus remarquable.

Les projets

Des problèmes de santé survenus lors du tournage de Rana, réalisé par sa fille Soundarya Rajinikanth, ont tenu Rajinikanth éloigné des plateaux pendant l'année 2011. Il apparaît cependant pour un cameo dans Ra.One.

Filmographie sélective

Article détaillé : Filmographie de Rajinikanth.

Distinctions et récompenses

Rajinikanth a été désigné comme l’un des hommes le plus influents de l’Asie du Sud par Asiaweek. Il a remporté le Filmfare Award du Meilleur acteur, équivalent des oscars pour le cinéma de l’Inde du Sud, successivement pour Nallavanuku Nallavan (1984) et Muthu (1994).

Il a également été récompensé à de nombreuses reprises comme Meilleur Acteur pour sa prestation dans les films tels que Sivaji, Chandramukhi, Padayappa, Peddarayudu, Baasha, Muthu, Annamalai, Thalapathy, Velaikaran, Sri Raghavendra, Nallavanuku Nallavan, Moondru Mugam, Enkeyo Ketta Kural, Aarilirunthu Arubathu Varai, Mullum Malarum et 16 Vayathinile.

En 2005, il a reçu le Tamil Nadu State Film Award du Meilleur acteur pour son rôle dans Chandramukhi. Plus récemment, il a été choisi comme Indian Entertainer de l’année 2007 par NDTV parmi d’autres acteurs comme Shahrukh Khan.

Son travail est reconnu par le gouvernement indien. Il recoit donc en 2000 le Padma Bhushan, qui est la 3e plus haute distinction du pays, puis en 2016 le Padma Vibhushan, qui est la 2e plus haute distinction du pays[1].

Notes et références

Liens externes