Rafael Márquez

Rafael Márquez
Rafael Márquez 2014.jpg
Rafael Márquez en 2014
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Mexique CF Atlas
Numéro 4
Biographie
Nom Rafael Márquez Álvarez
Nationalité Drapeau : Mexique Mexicain
Naissance (38 ans)
Lieu Zamora de Hidalgo  (Mexique)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Défenseur central, Milieu Défensif
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1996-1999 Drapeau : Mexique CF Atlas 077 0(6)
1999-2003 Drapeau : France AS Monaco 114 0(5)
2003-2010 Drapeau : Espagne FC Barcelone 244 (13)
2010-2012 Drapeau : États-Unis Red Bulls New York 050 0(1)
2012-2014 Drapeau : Mexique Club León 058 0(1)
2014-2016 Drapeau : Italie Hellas Vérone 040 0(0)
2016- Drapeau : Mexique CF Atlas 047 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1999 Drapeau : Mexique Mexique - 20 ans[1] 004 0(2)
1997- Drapeau : Mexique Mexique[2] 143 (19)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 29 août 2017

Rafael Márquez, né le à Zamora de Hidalgo , au Mexique, est un footballeur, international mexicain, évoluant au poste de défenseur central ou de milieu défensif.

En 2009, Rafael Márquez a obtenu avec le FC Barcelone un sextuplé inédit dans l'histoire du football[3] : Ligue des champions, championnat d'Espagne, Coupe du Roi, Supercoupe d'Europe, Supercoupe d'Espagne et Coupe du monde des clubs.

En juillet 2010, il quitte le FC Barcelone après sept ans passés dans le club catalan au cours desquels il a remporté notamment deux Ligues des champions et quatre championnats d'Espagne.

Avec le Mexique, il participe à quatre Coupes du monde entre 2002 et 2014, toutes en tant que capitaine, ce qui fait de lui le seul joueur à avoir pris part à quatre Coupes du monde, brassard au bras.

Biographie

Rafael Márquez est le deuxième Mexicain seulement (le premier étant Horacio Casarín) à porter le maillot du prestigieux club du FC Barcelone où il est arrivé à l'été 2003 sous la houlette du président Joan Laporta. Il confirme depuis lors être un des défenseurs centraux les plus intraitables parmi ceux évoluant en Europe.

Il commence sa carrière à l'Atlas de Guadalajara en 1996, club avec lequel il dispute le championnat mexicain de première division.

En 1999, il s'engage pour un montant de 4 M$ avec l'AS Monaco et débarque en Europe à 20 ans. Avec l'équipe de la Principauté, il devient Champion de France en 2000 (il est élu meilleur défenseur central de la compétition) et remporte la Coupe de la Ligue en 2003.

Lors de sa première saison en Catalogne, il se présente comme une pièce maîtresse du dispositif de Frank Rijkaard de par sa polyvalence. Les graves blessures de Motta et Edmílson lors de la saison 2004-2005 l'obligent à évoluer au milieu du terrain, poste déjà occupé à Monaco et en sélection nationale. Son rendement exceptionnel est récompensé par la conquête du titre de champion d'Espagne en 2005.

Il est devenu capitaine de la sélection mexicaine avec qui il a gagné la Coupe des confédérations 1999 et la Gold Cup 2003.

Le 19 décembre 2009, Rafael Márquez a remporté avec Barcelone la Coupe du monde des clubs, le sixième titre d'une année exceptionnelle.

Márquez marque le deuxième but de la Coupe du monde 2010, le score final est de (1-1) entre l'Afrique du Sud et le Mexique.

Le 31 juillet 2010, Rafael Márquez annonce qu'il quitte le FC Barcelone après y avoir joué pendant sept saisons[4].

Dans la foulée, il signe avec le Red Bull New York, et rejoint donc Thierry Henry, son ancien coéquipier au FC Barcelone, qui a rejoint le club américain deux semaines avant lui.

Il quitte les États-Unis à la fin de l'année 2012 pour faire son retour au pays en s'engageant avec le FC León.

Il est le premier joueur de l'histoire à avoir été capitaine d'une équipe nationale lors de quatre Coupes du monde consécutives (2002, 2006, 2010 et 2014)[5].

Profil

Joueur droitier doté d'une technique fine et d'une grande faculté d'anticipation, il est reconnu pour la qualité de ses relances et de son jeu aérien. Dans son pays, on le surnomme le "Kaiser de Michoacán" pour son élégance et la sûreté dont il fait preuve à l'image de Franz Beckenbauer. Il peut aussi bien évoluer en défense centrale qu'au poste de milieu défensif où son physique et son jeu de passes font merveille.

Statistiques

Statistiques de Rafael Márquez au 18 mars 2017[6]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Drapeau : Mexique Mexique Total
Division M B M B M B C M B M B M B M B M B
1996-1997 Drapeau du Mexique Atlas Liga MX 24 2 - - - - - - - - - - - 1 0 25 2
1997-1998 Drapeau du Mexique Atlas Liga MX 20 1 - - - - - - - - - - - - - 20 1
1998-1999 Drapeau du Mexique Atlas Liga MX 33 3 - - - - - - - - - - - 4 1 37 4
Sous-total 77 6 - - - - - - - - - - - 5 1 82 7
1999-2000 Drapeau de la France AS Monaco FC Division 1 23 3 4 0 - - C3 6 0 - - - - 13 1 46 4
2000-2001 Drapeau de la France AS Monaco FC Division 1 15 1 3 0 - - C1 4 0 - - - - 14 1 36 2
2001-2002 Drapeau de la France AS Monaco FC Division 1 21 0 5 0 - - - - - - - - - 10 1 36 1
2002-2003 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 30 1 3 0 - - - - - - - - - 3 0 36 1
Sous-total 89 5 15 0 - - - 10 0 - - - - 40 3 154 8
2003-2004 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 21 1 6 0 - - C3 3 0 - - - - 7 2 37 3
2004-2005 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 34 3 1 0 - - C1 6 0 - - - - 8 0 49 3
2005-2006 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 25 0 4 1 1 0 C1 8 0 - - - - 9 2 47 3
2006-2007 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 21 1 7 0 2 0 C1 6 0 1 0 2 1 8 1 47 3
2007-2008 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 23 2 5 0 - - C1 8 0 - - - - 2 0 38 2
2008-2009 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga BBVA 23 1 4 1 - - C1 10 1 - - - - 6 1 43 4
2009-2010 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga BBVA 15 1 3 0 - - C1 4 0 0 0 1 0 9 1 32 2
Sous-total 162 9 30 2 3 0 - 45 1 1 0 3 1 49 7 293 20
2010 Drapeau des États-Unis Red Bulls New York MLS 10 1 2 0 - - - - - - - - - 4 0 16 1
2011 Drapeau des États-Unis Red Bulls New York MLS 19 0 2 0 - - - - - - - - - 11 1 32 1
2012 Drapeau des États-Unis Red Bulls New York MLS 15 0 2 0 - - - - - - - - - 2 0 19 0
Sous-total 44 1 6 0 - - - - - - - - - 17 1 67 2
2012-2013 Drapeau du Mexique Club León Liga MX 13 0 0 0 - - CL 1 0 - - - - - - 14 0
2013-2014 Drapeau du Mexique Club León Liga MX 23 1 12 0 - - CL 7 0 - - - - 12 3 54 4
2014-2015 Drapeau du Mexique Club León Liga MX 2 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0
Sous-total 38 1 12 0 - - - 8 0 - - - - 12 3 70 4
2014-2015 Drapeau de l'Italie Hellas Vérone FC Serie A 27 0 3 0 - - - - - - - - - 2 0 32 0
2015-2016 Drapeau de l'Italie Hellas Vérone FC Serie A 6 0 1 0 - - - - - - - - - 3 0 10 0
Sous-total 33 0 4 0 - - - - - - - - - 5 0 42 0
2015-2016 Drapeau du Mexique Atlas Liga MX 14 1 - - - - - - - - - - - 2 0 16 1
2016-2017 Drapeau du Mexique Atlas Liga MX 23 0 - - - - - - - - - - - 8 2 31 2
2017 Drapeau du Mexique Atlas Liga MX 10 0 - - - - - - - - - - - 5 0 15 0
Sous-total 47 1 - - - - - - - - - - - 13 2 60 3
Total sur la carrière 490 23 67 2 3 0 - 63 1 1 0 3 1 143 18 770 45

Palmarès

Avec le Mexique

Drapeau de la France AS Monaco

Drapeau de l'Espagne FC Barcelone

Vie privée

En août 2017, le Trésor américain s'appuie sur une enquête de l'Agence américaine pour le contrôle des transferts d'actifs (OFAC) pour le sanctionner au même titre que plus de vingt autres personnes dont le chanteur Julión Álvarez de gel de l'ensemble de ses biens détenus aux États-Unis et d'interdiction d'effectuer toute transaction avec un citoyen américain, en raison de ses liens et implication dans un vaste réseau de trafic de drogue, et notamment de Raul Flores Hernandez, chef d'un réseau de drogue[7].

Références

Liens externes