Radio France

radiofrance
logo de Radio France
illustration de Radio France

Création 1975 Création de Radio France et reprise des activités de l'ORTF
Forme juridique Société anonyme à capitaux publics.
Siège social Maison de la Radio, Paris
Drapeau de France France
Direction Sibyle Veil, présidente-directrice générale
Actionnaires État français (100 %)
Activité Radio du service public
Produits Radiodiffusion, production, orchestres et chœur
Filiales Voir « Filiales »
Effectif 4 920 (31 Décembre 2015)
Site web www.radiofrance.fr

Chiffre d’affaires en augmentation 652.8 M€ (2016)[1] 
en augmentation +2.2%
Résultat net en diminution -10.6 M€ (2016)[1]

Radio France est une société anonyme[1] détenue par l'État français, créée le , qui gère les stations de radio publiques en France métropolitaine, plusieurs formations musicales, ainsi qu'un label de disques.

Historique

Concert de l'Acousmonium (conçu en 1974) à la Maison de Radio France

La société nationale de radiodiffusion Radio France naît le , date effective d’application de la loi no 74-696 du [2], qui supprime l’Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF) et crée sept organismes autonomes : Radio France, TF1, A2 et FR3, la SFP, TDF et l’INA. Cependant, le monopole d’État est maintenu et chacune des sociétés est placée sous la tutelle du Premier ministre. Cette nouvelle Société nationale de radiodiffusion est chargée par la réforme de gérer et développer les chaînes de radio publiques de l'ex-Office, à l'exception des centres régionaux et ultra-marins de radio[3] qui sont confiés à la société nationale de programme FR3. Son activité commence réellement le

Radio France conserve la dénomination des chaînes de radios utilisée par l’ORTF (France Inter, France Culture, France Musique, FIP) et crée RFI qui reprend ce qui reste des activités radiophoniques extérieures de la Direction des Affaires étrangères et de la Coopération de l’ORTF.

En 1980, face à la multiplication des radios pirate au milieu des années 1970 et dans la perspective de la fin du monopole de Radio France, si François Mitterrand devenait président de la République, mais aussi pour démontrer à l'État la capacité de Radio France à gérer les stations régionales, qui échappent encore à son giron, Jacqueline Baudrier crée trois prototypes de radios locales (Fréquence Nord[4], Radio Mayenne[5], et Melun FM[6]) et deux stations thématiques : Radio 7 pour les jeunes, et Radio bleue pour les séniors.

La loi no 82-652 du sur la communication audiovisuelle supprime le monopole d'État et recrée par le décret no 82-792 du [7] la société nationale de radiodiffusion Radio France qui est maintenant placée sous la tutelle de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle qui établit le cahier des charges, veille aux règles de concurrence et nomme le président. Par la même loi, FR3 cesse d'être l'opérateur des 29 centres radiophoniques régionaux qui sont transférés à Radio France le , à l'exception des 9 stations ultra-marines qui échoient à la nouvelle Société de Radiodiffusion et de télévision Française pour l'Outre-mer (RFO) qui vient d'être créée à cet effet. De même, Radio France internationale gagne en autonomie en devenant une filiale de Radio France.

La loi no 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication fait de Radio France internationale une société indépendante de Radio France depuis 1987. La même année, Radio France ferme Radio 7 et, avec les moyens techniques et une part du personnel et du budget ainsi libérés, crée la première chaîne de radio d'information continue 24 h sur 24 en France, France Info, avec un point sur l’information toutes les demi heures, des rubriques spécialisées et le suivi de l’évolution des événements.

En mars 1989, Radio France connait une des plus longues grèves de son histoire alors Jean Maheu devient président-directeur général de la Maison Ronde[8].

Dix ans plus tard, en 1997, Radio France lance Le Mouv', nouvelle radio entièrement numérique destinée aux jeunes et implantée à Toulouse. Elle déménage à Paris en 2010.

En septembre 2000, le Plan Bleu met en œuvre le réseau France Bleu, né de la fusion des radios locales de Radio France et de Radio Bleue. Les FIP de Metz et de Nice entrent dans cette fusion. Dans la même période, le Plan Bleu concerne le réseau FIP (fermeture de cinq stations) et la distribution des fréquences du Le Mouv'.

Un important mouvement de grève est déclenché à Radio France le après un préavis déposée par le SNJ, la SNJ-CGT, la SJA-FO et la CFDT le . Les grévistes réclamaient l'ouverture de négociations sur les salaires et le respect du Plan Servat sur les salaires signé en 1994 qui prévoyait notamment l'examen annuel des écarts salariaux entre Radio France et France Télévisions. Les antennes du groupe (et notamment France Info) sont fortement perturbées et les négociations entre l'intersyndicale et la direction échouent le . La grève dure jusqu'au après l'annonce la veille par Jean-Marie Cavada de la remise à plat intégrale du système de rémunération. Ce nouveau système est entériné par l'accord du signé par Jean-Paul Cluzel, successeur de Jean-Marie Cavada qui a démissionné en pour se présenter aux élections européennes sur la liste de l'UDF. Cet accord qui institue le NIS (Nouvel instrument salarial) reprend les termes de l'accord de [9].

À partir de 2010, après dix ans de pause, Radio France étoffe le réseau France Bleu avec l'ouverture de France Bleu Maine (1er juin 2010), de France Bleu Toulouse (23 février 2011) et de France Bleu Saint-Étienne Loire (14 janvier 2013).

En mai 2014, Radio France lance RF8, un site internet dédié au partage et à l'écoute musicale, dont le principe est la mise en ligne de playlist élaborées par les programmateurs musicaux de l'ensemble des chaines[10].

Le 31 octobre 2014, un incendie est déclaré vers 12 h 40 au huitième étage de la maison de la Radio puis se propage au septième étage. Toutes les antennes de Radio France (mais pas France Bleu situé dans les locaux provisoires avenue du Général Mangin) seront interrompues pendant près de deux heures (de 12 h 40 à 14 h 10). France Info, qui a évacué en direct à l'antenne, reprendra ses programmes assez vite depuis les studios de France Bleu.

En février 2015 Le Mouv' devient Mouv' une radio musicale positionnée fortement sur le hip-hop et l’Électro fédérant une communauté d’auditeurs et d’internautes âgée de 15 à 30 ans.

À la suite de problèmes financiers, une grève a lieu à Radio France entre mars et avril 2015, la plus longue de son histoire (28 jours)[11]. Le groupe connait un déficit de 21,3 millions d'euros et doit économiser environ 50 millions d'euros[12]. Plusieurs pistes sont invoquées comme un plan de départs volontaires de 300 à 380 personnes, en priorité des seniors[13].

En pleine grève, la Cour des comptes publie un rapport pointant du doigt les conditions de travail « très favorables » des radios publiques, en particulier concernant le volume de travail, les compléments de rémunération, les avantages en nature, des services en sureffectifs, enfin la menace de grève comme « donnée centrale de la négociation collective »[14]. Le rapport montre également que les budgets ont augmenté de 27,5 % en dix ans, des effectifs en augmentation de 18,8 % entre 2006 et 2013[15].

Le 6 octobre 2015, le Tribunal de commerce de Paris avait jugé Radio France coupable de concurrence déloyale envers les radios privées. Le 15 janvier 2016, la justice reproche au groupe public d'avoir diffusé de nouveaux messages publicitaires de marque sur les antennes de France Bleu, en contravention avec son cahier des missions et des charges et au mépris du précédent jugement[16].

Le 1er septembre 2016, une version TV de France Info est lancée par France Télévisions. Cette nouvelle chaîne d'information se veut être un média global d'information public (TV, Radio et Internet). Cette nouvelle chaîne s'appuie sur la marque France Info, venant de la radio de Radio France, mais aussi de son expérience et de sa réactivité. La création de cette nouvelle chaîne, entraîne un rapprochement entre les principaux groupes de médias publics, car elle est alimentée par France Télévisions, Radio France (via la radio France Info), France Média Monde (via France 24) et l'INA.

Le 10 septembre 2017, Radio France lance une radio d'urgence pour les populations de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, confrontées aux ouragans Irma et José[17].

Le président de Radio France Mathieu Gallet est condamné en janvier 2018 à un an de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende pour « favoritisme »[18].

Le , le Conseil supérieur de l'audiovisuel, réuni en assemblée plénière, révoque le mandat de Mathieu Gallet avec prise d'effet à compter du [19]. L'intérim est assuré par le doyen des administrateurs de Radio France, Jean-Luc Vergne.

Le , Sibyle Veil, ex-conseillère de Nicolas Sarkozy, nommée par le CSA, accède à la présidence de Radio France pour une durée de cinq ans[20][21].

Du 21 septembre au , 4 550 disques vinyles appartenant à la disccothèque de Radio France sont mis en ligne sur Internet pour la 4e édition de vente aux enchères au public, après les succès des précédentes éditions de juin 2016, septembre 2017 et décembre 2017[22].

Identité de l'entreprise

Siège

Le siège de Radio France est la maison de la Radio, située 116 avenue du Président-Kennedy dans le 16e arrondissement de Paris.

Identité visuelle (logo)

La première version du logo de 1975 représente la maison de la Radio inaugurée en 1963. Il est épuré en 1985, puis redessiné en 1991 et adopte une nouvelle typographie. En 2001, il est modernisé en prenant du relief. Un nouveau logo a été mis en place en septembre 2005. Un autre logo est dévoilé le 23 mars 2017 (et est accompagné d'une refonte de ceux des orchestres de Radio France). Ce dernier ne comporte plus la poêle-à-frire, présente sur les logos de Radio France depuis sa création.

Les logos de Radio France, au cours de son histoire, ont été les suivants[23] :

Budget

Le groupe Radio France est détenu à 100 % par l'État français et tire la majeure partie de son financement de la redevance audiovisuelle :

Année Ressources publiques Ressources propres Chiffre d’affaires total
Redevance Subvention Recettes publicitaires Ventes de services
1990[24] 285 200 000  14 500 000  14 800 000  314 600 000 
1991[24] en augmentation 306 100 000  en augmentation 16 100 000  en augmentation 16 200 000  en augmentation 338 300 000 
1992[24] en augmentation 311 400 000  en augmentation 8 800 000  en diminution 15 600 000  en diminution 15 400 000  en augmentation 351 200 000 
1993[24] en augmentation 332 400 000  en diminution 5 800 000  en augmentation 16 100 000  en diminution 15 100 000  en augmentation 369 400 000 
1994[24] en augmentation 334 300 000  en augmentation 16 100 000  en diminution 15 000 000  en augmentation 15 800 000  en augmentation 381 200 000 
1995[24] en augmentation 356 000 000  en diminution 6 000 000  en augmentation 19 600 000  en augmentation 17 000 000  en augmentation 398 600 000 
1996[24] en diminution 321 500 000  en augmentation 52 400 000  en augmentation 21 400 000  en diminution 16 500 000  en augmentation 411 700 000 
1997[24] en augmentation 325 600 000  en diminution 48 700 000  en diminution 20 100 000  en augmentation 16 800 000  en diminution 411 200 000 
1998[24] en augmentation 386 500 000  en augmentation 21 300 000  en diminution 15 800 000  en augmentation 423 600 000 
1999[24] en augmentation 394 400 000  en diminution 19 400 000  en diminution 12 800 000  en augmentation 426 600 000 
2000[25] en augmentation 411 310 000  en augmentation 24 150 000  en augmentation 15 690 000  en augmentation 451 150 000 
2001[25] en augmentation 429 710 000  en augmentation 26 700 000  en augmentation 16 200 000  en augmentation 472 610 000 
2002[26] en augmentation 443 300 000  en augmentation 34 520 000  en augmentation 17 140 000  en augmentation 494 960 000 
2003[26] en augmentation 452 290 000  en augmentation 35 640 000  en augmentation 17 990 000  en augmentation 505 920 000 
2004[27] en augmentation 469 300 000  en augmentation 40 000 000  en stagnation 18 000 000  en augmentation 527 300 000 
2005[28] en augmentation 479 871 000  en augmentation 43 038 000  en augmentation 18 107 000  en augmentation 541 015 000 
2006[28] en augmentation 489 365 000  en augmentation 44 665 000  en augmentation 18 294 000  en augmentation 552 324 000 
2007[29] en augmentation 502 094 000  en diminution 44 073 000  en augmentation 19 463 000  en augmentation 565 630 000 
2008[29] en augmentation 514 128 000  en diminution 43 654 000  en diminution 19 129 000  en augmentation 576 912 000 
2009 en augmentation 533 942 000  en diminution 39 432 000  en augmentation 21 110 000  en augmentation 594 483 000 
2010 en augmentation 549 621 000  en augmentation 41 779 000  en augmentation 21 872 000  en augmentation 613 273 000 
2011[30] en augmentation 568 598 000  en diminution 41 337 000  en augmentation 22 793 000  en augmentation 632 728 000 
2012[31] en augmentation 583 138 000  en diminution 40 423 000  en augmentation 26 580 000  en augmentation 650 141 000 
2013[32] en diminution 574 441 000  en diminution 40 404 000  en diminution 26 026 000  en diminution 640 871 000 
2014[33] en augmentation 575 900 000  en augmentation 41 990 000  en augmentation 27 600 000  en augmentation 645 480 000 
2015[34] en diminution 572 240 000  en diminution 40 200 000  en diminution 26 400 000  en diminution 638 830 000 
2016[35] en augmentation 577 300 000  en augmentation 43 300 000  en augmentation 32 300 000  en augmentation 652 800 000 

Organisation

Présidents-directeurs généraux

Mathieu Gallet, ancien président-directeur général de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) de 2010 à 2014, est nommé à l'unanimité par les membres du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA)[36] le 27 février 2014 et prend ses fonctions le 12 mai 2014. Il est révoqué et remplacé par Jean-Luc Vergne en mars 2018

Entrée en fonction Nom Activité Texte de nomination
1er janvier 1975 Jacqueline Baudrier journaliste [Légifrance 1]
1er janvier 1978 [Légifrance 2]
1er janvier 1981 [Légifrance 3]
août 1981 Michèle Cotta [Légifrance 4]
21 octobre 1982 Jean-Noël Jeanneney historien [Légifrance 5]
21 octobre 1985 [Légifrance 6]
décembre 1986 Roland Faure journaliste [Légifrance 7]
février 1989 Jean Maheu conseiller maître
à la Cour des comptes
[Légifrance 8]
30 novembre 1989 [Légifrance 9]
30 novembre 1992 [Légifrance 10]
30 novembre 1995 Michel Boyon conseiller d'État [Légifrance 11]
30 novembre 1998 Jean-Marie Cavada journaliste [Légifrance 12]
30 novembre 2001 [Légifrance 13]
12 mai 2004 Jean-Paul Cluzel inspecteur général des finances [Légifrance 14]
12 mai 2009 Jean-Luc Hees journaliste [Légifrance 15]
12 mai 2014 Mathieu Gallet économiste [Légifrance 16]
Jean-Luc Vergne (intérim) [19]
16 avril 2018 Sibyle Veil [Légifrance 17]

Stations, filiales et participations

Les missions et les services de Radio France
Les radios : produire et diffuser
FIP radio musicale dédiée à tous les genres musicaux
France Bleu 44 radios locales
France Culture radio culturelle
France Info radio d'information en continu
France Inter radio généraliste
France Musique radio musicale classique et jazz
Mouv' radio dédiée aux jeunes
Sophia la banque de programmes de Radio France pour les radios indépendantes
La télévision : Radio France détient 15 % du capital d'Arte France
Arte France société française d'édition de programmes de télévision
Internet
RF8 site d’écoute et de partage de musique en ligne fermé en 2015[37]
Les orchestres et chœur : Assurer la gestion et le développement
Les Concerts de Radio France
L'Orchestre national de France
L'Orchestre philharmonique de Radio France
Le Chœur de Radio France
La Maîtrise de Radio France
Les services
Radio France Publicité dédié à la commercialisation de l'espace publicitaire de France Inter, France Info, France Bleu (national et local)
Musée de Radio France le musée de Radio France
Les festivals : organiser
Festival Présences de musique contemporaine
Festival Présences électronique de musique électroacoustique

Cadres du groupe

Autres activités - communication

Au-delà de son métier premier qui est de faire de la radio, Radio France œuvre sur de nombreux chantiers politiques, sociétaux ou culturels. Le groupe déploie des moyens pour soutenir différentes causes, s'engage sur plusieurs fronts, et le fait savoir au travers d'actions de communication. Ainsi, en 2018 Radio France indique que :

  • le nouvel accord d'entreprise 2018-2020 « soutient la politique volontariste de Radio France en faveur de l'égalité des chances »[43] ;
  • un nouvel accord d'entreprise triennal pour promouvoir l'égalité professionnelle et salariale entre les hommes et les femmes a été signé le [44].
  • depuis 2016, des partenariats de projets sont menés pour le développement culturel de pays francophones (Bénin, Haïti, Gabon)[45] ;
  • le groupe audiovisuel et le Comité France-Chine s'associent pour promouvoir les échanges économiques et culturels entre la France et la Chine autour de la musique[46].

Programmation et manifestations

Généralités

Événementiel

Commémorations

Radio France commémore parfois des événements historiques :

Événements sociétaux, culturels ou sportifs

L'entreprise publique se mobilise fortement pour prendre part, tous les ans, à des événements sociétaux, culturels ou sportifs.

Nombre de ces rendez-vous ont trait au domaine du livre ou de la langue française. Radio France prend part à la Nuit de la lecture en janvier 2017[50], à la Semaine de la langue française et de la francophonie en mars 2017[51], au Salon du Livre de Paris en mars 2017[52], à la manifestation Radio France fête le livre en novembre 2017 et 2018[53],[54].

Par ailleurs, sur le plan sociétal, Radio France se joint au Téléthon en décembre 2017[55], est partenaire du Salon international de l'agriculture en février 2018[56], soutient le Sidaction en mars 2018[57]. Sur le plan culturel, Radio France est au Festival de Cannes en mai 2018[58], à la Fête de la musique en juin 2018[59], au Concert de Paris du Champ de Mars en juillet 2018[60]. Sur le plan sportif, Radio France mobilise la Maison de la Radio pour fêter le sport avec l'ONG Play international en septembre depuis 2016[61],[62], est la radio officielle du Championnat du monde de handball masculin 2017 en janvier[63], envoie une puissante délégation de journalistes pour les Jeux olympiques d'hiver de 2018 en février[64].

Diffusion

Diffusion numérique

Depuis 2006, Radio France produit ses programmes entièrement en numérique et propose depuis 2012 de nombreuses émissions en podcast sous format MP3[65].

En 2016, les programmes de Radio France sont diffusés en RNT (DAB+) sur la région Parisienne via une expérimentation.

Fréquences complètes

Région Ville France Info France Inter France Musique Mouv' Fip France Culture France Bleu
Auvergne-Rhône-Alpes Lyon 103,4/105,4 99,8/101,1 92,4/98,0 87,8 88,8/94,1 101,8
Chambéry 93,5 98,6 90,5 99,1/103,9
Grand Est Mulhouse 105,5 95,7 91,6 88,6 102,6
Plaine 103,1
Sarrebourg 93,1 90,3 99,4
Strasbourg 104,4 97,3 95,0 92,3 87,7 101,4
Île-de-France Paris 105,5 87,8 91,7 92,1 105,1 93,5 107,1
Mantes-la-Jolie 95,0 97,1 92,4
Normandie Rouen 96,5 92,0 94,0
Hauts-de-France Creil 105,6
Occitanie Montauban 105.7 88.9 91.2 103.3
Montpellier 105.1 89.4 96.4 102.7 99.7 97.8 101.1
Rodez 105.5 98.2 94.3 103
Toulouse 105.5 88.1 91.1 95.2 103.5 96.3 90.5
PACA Marseille 105,3 91,3 94,2 96,8 90,9 99,0 103,6
Pomègues 91,7 94,7 96,4 90,5

Notes et références

  1. a, b et c « Repères - Radio France » (consulté le 16 août 2018)
  2. Loi no 74-696 du 7 août 1974 relative à la radiodiffusion et télévision française, JORF no 186 du 8 août 1974, p. 8355–8358.
  3. Vingt-neuf centres radiophoniques régis par onze directions métropolitaines et une direction DOM-TOM gérant neuf stations dans la France d'outre-mer
  4. à l'échelon régional à partir du 19 mai 1980
  5. à l'échelon départemental à partir du 16 juin 1980
  6. à l'échelon d'une agglomération à partir du 11 septembre 1980
  7. Décret no 82-792 du 17 septembre 1982 portant création d'une société nationale de radiodiffusion sonore dénommée Radio France, JORF no 218 du 18 septembre 1982, p. 2811.
  8. Guide Télérama de la radio : Toutes les fréquences FM ville par ville, Télérama, , 293 p..
  9. Bénédicte Mathieu, « Accord sur les salaires à Radio France », Le Monde,‎ , p. 31
  10. Communiqué de presse
  11. « Radio France: après 28 jours, fin de la plus longue grève de l'histoire du groupe », sur ladepeche.fr,
  12. Mais que se passe-t-il à Radio France, en grève depuis 16 jours ? - L'Express/AFP, 3 avril 2015
  13. Radio France: syndicats et direction reprennent les négociations - L'Express/AFP, 4 avril 2015
  14. Les incroyables avantages des salariés de Radio France, bfmtv.com, 8 avril 2015
  15. Sévère réquisitoire de la Cour des comptes contre la gestion de Radio France, lefigaro.fr, 1er avril 2015
  16. « Nouvelle condamnation pour Radio France », sur www.lalettre.pro, (consulté le 21 janvier 2016).
  17. « Radio France lance une radio d'urgence », sur www.lalettre.pro, (consulté le 10 septembre 2017).
  18. « Le CSA ouvre une procédure qui permettrait de renvoyer Mathieu Gallet », sur Le HuffPost, (consulté le 17 janvier 2018).
  19. a et b « MÉDIAS : Mathieu Gallet ne sera plus président de Radio France le  », Le Figaro Bourse,‎ (lire en ligne).
  20. « Le CSA nomme Sibyle Veil à la présidence de Radio France », sur www.lalettre.pro, (consulté le 12 avril 2018).
  21. « Sibyle Veil, une camarade de promo de Macron nommée à la tête de Radio France », Marianne,‎ (lire en ligne)
  22. « Nouvelle vente aux enchères à Radio France », sur www.lalettre.pro, (consulté le 25 septembre 2018).
  23. Radio France a un nouveau logo - SébastienBouyssou.com, 15 septembre 2005 (MàJ 2012)
  24. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Rapport d'information sur le financement de l'audiovisuel public, « Évolution du chiffre d'affaires de Radio-France depuis 1990 », sur senat.fr, (consulté le 7 mars 2018), p. 127
  25. a et b Projet de loi de finances pour 2003, « Comptes de résultat de Radio-France », sur minefi.gouv.fr, (consulté le 4 mars 2018), p. 61
  26. a et b Projet de loi de finances pour 2005, « Comptes de résultat de Radio-France », sur minefi.gouv.fr, (consulté le 4 mars 2018), p. 61
  27. Projet de loi de finances pour 2006, « Comptes de résultat de Radio-France », sur performance-publique.budget.gouv.fr, (consulté le 4 mars 2018), p. 47
  28. a et b Rapport annuel de performance pour 2006, « Comptes de résultat de Radio-France », sur performance-publique.budget.gouv.fr, (consulté le 5 mars 2018), p. 357
  29. a et b Rapport d'activité 2008 de Radio France, p. 10
  30. Rapport d'activité 2011 de Radio France, p. 74
  31. Rapport d'activité 2012 de Radio France, p. 74
  32. Rapport d'activité 2013 de Radio France, p. 80
  33. Rapport d'activité 2014 de Radio France, p. 77
  34. Rapport d'activité 2015 de Radio France, p. 83, 84
  35. Rapport d'activité 2016 de Radio France, p. 81, 82
  36. Le CSA nomme Mathieu Gallet à la présidence de Radio France - Communiqué de presse du CSA, 27 février 2014
  37. Radio France lance RF8 sa nouvelle offre musicale en ligne : Un site de découverte, d’écoute et de partage - Communiqué de presse Radio-France, 5 mai 2014
  38. « Laurent Guimier (franceinfo) devient directeur des antennes et des contenus de Radio France », sur www.ozap.com, (consulté le 30 mai 2017).
  39. « Vincent Giret nommé Directeur de France Info », sur www.lalettre.pro, (consulté le 31 mai 2017).
  40. « France Inter : Catherine Nayl (ex-TF1) nommée directrice de l'information », sur www.ozap.com, (consulté le 26 décembre 2017).
  41. « Guy Lagache arrive à Radio France », sur www.lalettre.pro, (consulté le 16 mai 2018).
  42. « Bruno Denaes va quitter Radio France », sur www.lalettre.pro, (consulté le 22 juin 2018).
  43. « Radio France s'engage en faveur de l'insertion », sur www.lalettre.pro, (consulté le 21 mars 2018).
  44. « Radio France renouvelle son engagement en faveur de l'égalité professionnelle », sur www.lalettre.pro, (consulté le 24 septembre 2018).
  45. « Radio France s'engage au Bénin », sur www.lalettre.pro, (consulté le 29 mars 2018).
  46. « Radio France, premier opérateur culturel à intégrer le Comité France-Chine », sur www.lalettre.pro, (consulté le 28 juin 2018).
  47. « Les Beatles débarquent à Radio France », sur www.lalettre.pro, (consulté le 13 mai 2017).
  48. « Maison de la Radio : une exposition de vinyles de David Bowie », sur www.lalettre.pro, (consulté le 20 février 2018).
  49. « Radio France fête les 50 ans de mai 1968 », sur www.lalettre.pro, (consulté le 12 mars 2018).
  50. « Radio France partenaire de la "Nuit de la lecture" », sur www.lalettre.pro, (consulté le 7 janvier 2017).
  51. « Radio France s'associe à la Journée de la langue française », sur www.lalettre.pro, (consulté le 19 mars 2017).
  52. « Radio France partenaire du Salon Livre Paris », sur www.lalettre.pro, (consulté le 24 mars 2017).
  53. « Radio France fêtera le livre les 25 et 26 novembre », sur www.lalettre.pro, (consulté le 11 novembre 2017).
  54. « Radio France dépoussière sa fête du livre, Amélie Nothomb marraine de l'édition 2018 », sur www.lalettre.pro, (consulté le 14 juin 2018).
  55. « Radio France : partenaire historique du Téléthon », sur www.lalettre.pro, (consulté le 4 décembre 2017).
  56. « Radio France au Salon international de l'agriculture », sur www.lalettre.pro, (consulté le 21 février 2018).
  57. « Radio France partenaire du Sidaction 2018 », sur www.lalettre.pro, (consulté le 23 mars 2018).
  58. « Radio France au Festival de Cannes du 8 au 19 mai 2018 », sur www.lalettre.pro, (consulté le 30 avril 2018).
  59. « Radio France fête la musique le 21 juin sur ses 7 antennes », sur www.lalettre.pro, (consulté le 15 juin 2018).
  60. « Radio France aux pieds de la Tour Eiffel le 14 juillet », sur www.lalettre.pro, (consulté le 23 mai 2018).
  61. « Radio France fête le sport avec Play international », sur www.lalettre.pro, (consulté le 4 octobre 2017).
  62. « Radio France fête le sport avec Play International », sur www.lalettre.pro, (consulté le 24 juillet 2018).
  63. « Radio France : radio officielle du Mondial de handball 2017 », sur www.lalettre.pro, (consulté le 11 janvier 2017).
  64. « Radio France aux Jeux olympiques de Pyeongchang », sur www.lalettre.pro, (consulté le 15 février 2018).
  65. Podcast Radio France - Site officiel

Sur Légifrance :

  1. Décret du 2 janvier 1975 portant nomination des présidents des sociétés nationales de radiodiffusion et de télévision, JORF no 3 du 4 janvier 1975, p. 205.
  2. Décret du 28 décembre 1977 portant nomination des présidents des sociétés nationales de radiodiffusion et de télévision, JORF no 302 du 30 décembre 1977, p. 6291.
  3. Décret du 31 décembre 1980 portant nomination des présidents des sociétés nationales de radiodiffusion et de télévision, JORF no 6 du 8 janvier 1981, p. 201.
  4. Décret du 31 juillet 1981 portant nomination du président de la Société nationale de radiodiffusion Radio-France, JORF no 179 du 1er août 1981, p. 2112 ; Décret du 8 septembre 1982 mettant fin aux fonctions de président de la Société nationale de radiodiffusion Radio-France, JORF no 210 du 9 septembre 1982, p. 2747.
  5. Décision du 28 septembre 1982 relative à la composition du conseil d'administration des sociétés nationales prévues au chapitre II du titre III de la loi no 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle, JORF no 246 du 21 octobre 1982, p. 3184.
  6. Décision no 20 du 15 octobre 1985 portant nomination au conseil d'administration des sociétés nationales prévues au chapitre II du titre III de la loi no 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle, JORF no 244 du 19 octobre 1985, p. 12171.
  7. Décision no 2 du 3 décembre 1986 portant nomination aux conseils d'administration des sociétés nationales et de l'établissement public prévus au titre III de la loi no 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, JORF no 281 du 4 décembre 1986, p. 14573–14574.
  8. Décision no 89-2 du 10 février 1989 portant nomination au conseil d'administration de la Société nationale de programme Radio France, JORF no 38 du 14 février 1989, p. 2139, NOR CSAX8901004S.
  9. Décision no 89-242 du 30 novembre 1989 portant désignation de personnalités qualifiées au sein des conseils d'administration de Radio France, Antenne 2, FR3, RFO, RFI et de l'Institut national de l'audiovisuel et nomination des présidents de Radio France, RFO et RFI, JORF no 280 du 2 décembre 1989, p. 14966, NOR CSAX8901246S.
  10. Décision no 92-1037 du 25 novembre 1992 portant désignation de personnalités qualifiées au sein du conseil d'administration de la Société nationale de programme Radio France et nomination du président de Radio France, JORF no 286 du 9 décembre 1992, p. 12806, NOR CSAX9211037S.
  11. Décision no 95-721 du 23 novembre 1995 portant désignation d'une personnalité qualifiée au sein du conseil d'administration de la Société nationale de programme Radio France et nomination du président de Radio France, JORF no 275 du 26 novembre 1995, p. 17345, NOR CSAX9501721S.
  12. Décision no 98-824 du 20 novembre 1998 portant désignation d'une personnalité qualifiée au sein du conseil d'administration de la Société nationale de programme Radio France et nomination du président de Radio France, JORF no 273 du 25 novembre 1998, p. 17822, NOR CSAX9801824S.
  13. Décision no 2001-589 du 20 novembre 2001 portant désignation d'une personnalité qualifiée au sein du conseil d'administration de la société nationale de programme Radio France et nomination du président de Radio France, JORF no 277 du 29 novembre 2001, p. 18991, NOR CSAX0101589S.
  14. Décision no 2004-193 du 12 mai 2004 portant désignation d'une personnalité qualifiée au sein du conseil d'administration de la société nationale de programme Radio France et nomination du président de Radio France, JORF no 111 du 13 mai 2004, p. 8537, texte no 106, NOR CSAX0401193S.
  15. Décret du 7 mai 2009 portant nomination du président de la société nationale de programme Radio France - M. Hees (Jean-Luc), JORF no 107 du 8 mai 2009, p. 7816, texte no 96, NOR MCCT0910133D ; Avis no 2009-4 du 8 avril 2009 relatif à la nomination du président de la société nationale de programme Radio France, JORF no 89 du 16 avril 2009, texte no 63, NOR CSAC0908253V.
  16. Décision n° 2014-60 du 27 février 2014 portant nomination du président de Radio France - M. Mathieu Gallet, JORF no 50 du 28 février 2014, texte no 126, NOR CSAC1405161S
  17. Décision n° 2018-209 du 12 avril 2018 portant nomination de la présidente de Radio France, JORF no 86 du 13 avril 2018, texte no 87, NOR CSAC1810366S

Annexes

Articles connexes

Liens externes