R20 (ONG)

R20 - Regions of Climate Action
Logo de l’association
Cadre
But De soutenir les autorités locales et régionales du monde entier dans le développement et le financement de projets d'infrastructure sobre en carbone et résilient au changement climatique.
Fondation
Fondation Novembre 2010
Fondateur Arnold Schwarzenegger
Identité
Siège Genève
Bureaux à Santa Monica, Rio de Janeiro, Oran et Pékin
Personnages clés Magnus Berntsson (Président), Christophe Nuttall (Directeur Executif), Terry Tamminen (Conseiller Stratégique auprès du Fondateur)
Site web http://regions20.org/about-us/r20-mission/

R20 (R20 Regions of Climate Action) est une organisation à but non lucratif fondée en 2011 par l'ancien Gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, en coopération avec plusieurs grandes régions et le Soutien Nations unies[1] dans le but d'accompagner les gouvernements infranationaux (provinces, régions, villes, etc.) du monde entier dans le développement et le financement de projets d'infrastructures durables.

La particularité de l'ONG est d'intervenir au niveau des régions. Pour le R20, la mise en œuvre de politiques ou programmes fiscaux qui peuvent avoir une influence directe sur le niveau des émissions de gaz à effet de serre est souvent du ressort des autorités locales et régionales, c'est pourquoi elles ont un rôle clé à jouer dans la lutte conte le réchauffement climatique et ses impacts. Les autorités locales et régionales sont non seulement les mieux placées pour évaluer les besoins de leurs population vis-à-vis des défis que pose le réchauffement climatique, mais elles ont aussi su démontrer au cours des dix dernières années que leur participation est essentiel à la réalisation des objectifs de l'Agenda 2030 ainsi qu'à ceux de l'Accord de Paris su le climat.

La mission du R20 est de soutenir les autorités locales et régionales du monde entier dans le développement et le financement de projets d'infrastructures sobre en carbone et résilients au changement climatique dans les domaines de la gestion des déchets, des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique[2]. Bien que les régions soient au cœur de ses efforts, le R20 reconnait que l'accélération de la transition vers des sociétés inclusives, résilientes et à faibles émissions de carbone nécessite une mobilisation et une collaboration étroite entre un large éventail de parties prenantes[3].

Dans l'acronyme R20, le « R » se réfère aux « Régions », alors que le « 20 » fait allusion soit au G20 — les régions passant aux actes sans attendre des accords internationaux contraignants afin de lutter contre le changement climatique —, soit aux objectifs du EU-2020, ou encore aux 20 premières régions qui ont signé la charte du R20 en 2010[4],[5].

Approche et méthodologie

Selon la Charte du R20, l'ONG tend à prévenir l'augmentation de 2° de la température mondiale en réduisant les émissions mondiales de gaz à effet de serre de 75 %[6].

Pour répondre aux besoins en infrastructures vertes des régions, le R20 a développé un écosystème technique et financier qui permet de favoriser la compréhension et l'interconnexion entre les décideurs, les fournisseurs de technologies propres et les investisseurs publics-privés tout au long de la chaîne de valeur du développement du projet. Cet écosystème ou approche, souvent appelé "Chaine de Valeur du R20", facilite l'identification, la structuration, la bancabilité et, in fine, le financement des projets[3].

Le R20 :

  • collabore avec des réseaux d'autorités locales et régionales pour l'identification des projets ;
  • travaille crée des formations avec des Universités et des Fondations pour faciliter la conception et la structuration des projets ;
  • travaille avec des entreprises partenaires pour aider les développeurs de projets à effectuer des études de faisabilité et garantir la bancabilité des projets ;
  • collabore avec des gestionnaires d'actifs d'impact et des Fondations pour fournir et attirer les capitaux nécessaire à la mise en œuvre des projets ;
  • collabore avec des normes MRV pour mesurer, communiquer et vérifier les impacts sociaux, environnementaux, etc. de ses projets[7].

Conseil de direction

Le Fondateur de l'organisation est Arnold Schwarzenegger. Le Président actuel est Magnus Berntsson – également Président de l'ARE (Assemblée des Régions d'Europe) – et le Directeur Exécutif est Dr. Christophe Nuttall, ancien Directeur du Hub for Innovative Partnerships à l'UNDP[5]. Le Conseiller stratégique auprès du Fondateur est Terry Tamminen, ancien Secrétaire du California Environmental Protection Agency[8].

Le siège du R20 est basé à Genève, en Suisse. L'organisation possède également des bureaux aux États-Unis, en Algérie[9], au Brésil et en Chine.

En novembre 2012, le Comité du R20 était constitué de 26 membres (gouvernements sub-nationaux) et de 51 partenaires (détenteurs de technologie et investisseurs)[10].

Notes et références

  1. About R20 (page consultée le 6 mars 2012).
  2. (en-US) « About R20| Fast-tracking the transition to a low-carbon green economy », sur R20 - Regions of Climate Action (consulté le 7 décembre 2018)
  3. a et b Christophe Nuttall, « Les régions font le climat », Magazine deux degrés 2°C,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  4. Création du R20 (page consultée le 5 décembre 2012).
  5. a et b Régions magazine - Spécial R20(page consultée le 5 décembre 2012).
  6. About R20 (page consultée le 5 décembre 2012).
  7. (en-US) « Value Chain Approach », sur R20 - Regions of Climate Action (consulté le 7 décembre 2018)
  8. About R20(page consultée le 5 décembre 2012).
  9. http://www.mediaterranee.com/2632013-algerie-un-bureau-pour-long-r20-darnold-schwarzenegger.html#.Ucsw6CpXv6k
  10. Members and Partners (page consultée le 5 décembre 2012).

Liens externes

  • Site officiel