Réserve naturelle nationale de Saint-Martin

Réserve naturelle nationale de Saint-Martin
Pinel Island, Saint Martin.JPG

Île Pinel

Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
18° 06′ 13″ N, 63° 00′ 01″ O
Superficie
3 054 ha[2]
Création
Administration
Association Gestion RN Saint-Martin
Site web
reservenaturelle-saint-martin.com

Géolocalisation sur la carte : Saint-Martin

(Voir situation sur carte : Saint-Martin)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Point carte.svg

La réserve naturelle nationale de Saint-Martin (RNN 143) est une réserve naturelle nationale de l'ile de Saint-Martin. Créée officiellement par décret ministériel en 1998 (sous la ministre Dominique Voynet), elle s’étend au nord-est de l'île sur 3 054 hectares avec une partie maritime de 2 796 hectares et une partie terrestre de 164 hectares.

Localisation

Périmètre de la réserve naturelle.

Le territoire de la réserve naturelle se trouve au nord-est de l'ile de Saint-Martin. Il occupe une surface de 3 054 ha qui comprend une partie terrestre de 154 ha, une partie lacustre de 104 ha et une partie maritime de 2 796 hectares. Outre le Rocher Créole, l'île Tintamarre, l'île Pinel, le Rocher de l'Anse Marcel, les îles Petite Clef et Caye verte, il comprend une zone maritime délimitée par 6 bouées[3], ainsi que le domaine public maritime des Salines d'Orient et de l'Étang aux poissons[2].

Histoire du site et de la réserve

Rocher Créole
Rocher Créole

L'initiative de créer une réserve naturelle maritime et littorale est apparue en 1981 par une initiative personnelle relayée par les associations « Oualichi » puis « Action-Nature » [2]. En 1992, par la volonté d'un sous-préfet a lieu une première réunion de l'Observatoire de l'environnement qui définit une liste de lieux à protéger. Une procédure de classement est alors lancée qui aboutit en 1998 au décret de réserve naturelle marine nationale (RNMN)[2].

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)

Île Tintamarre
Île Tintamarre

On trouve sur le site 5 écosystèmes principaux : forêt sèche littorale (formations xérophiles), mangroves et étangs pour la partie terrestre, récifs coralliens et herbiers de phanérogames pour la partie maritime[2].

Climat

Le climat de Saint-Martin est marqué par la présence dominante d'alizés chauds et humides de secteur est. On distingue deux saisons : hivernage ou saison des pluies de juin à décembre, saison sèche de janvier à mai. La température moyenne mensuelle est de 25,5 °C en février et 27,4 °C en août. La pluviosité annuelle est de 1 159,6 mm avec en moyenne 74,7 % d'humidité. L'île est également périodiquement sur la trajectoire de cyclones tropicaux comme Omar en 2008[2].

Flore

La forêt littorale est caractérisée par des plantes de brousse comme l'Herbe pérenne (Mariscus planifolius), le Ti-baume blanc (Lantana involucrata) ou le Frangipanier blanc (Plumieria alba). Dans les secteurs les plus secs, on trouve l'Acacia bord de mer (Acacia tortuosa) et des cactées comme le Cactus cierge (Cephalocereus nobilis), les Raquettes (Opuntia dilenii) ou le Tête à l'anglais (Melocactus intortus)[2].

La mangrove est caractérisée par la présence de 4 espèces de Palétuviers : le gris (Conocarpus erectus), le blanc (Laguncularia racemosa), le noir (Avicennia germinans) et le rouge (Rhizophora mangle)[2].

Les herbiers de phanérogames sont de véritables prairies sous-marines avec 4 genres d'algues : Syringodium, Halophila, Thalassia, Halodule pour 5 espèces[2].

Les formations coralliennes regroupent essentiellement des Cnidaires en particulier des Scléractiniaires[2].

Faune

Grand paille-en-queue
Grand paille-en-queue
Sterne royale
Sterne royale

Plus de 90 espèces d'oiseaux fréquentent la réserve naturelle[4]. On trouve principalement des oiseaux marins comme le Grand paille-en-queue le Petit paille-en-queue, la Sterne bridée, le Noddi brun, le Puffin de l’Herminier et la Petite sterne. Les Pélicans utilisent le Rocher Créole comme zone de dortoir[2].

Les étangs abritent 85 espèces d'oiseaux dont 27 nicheuses. On peut rencontrer ainsi le Petit chevalier à pattes jaunes, le Bécasseau à échasse, le Pluvier semi-palmé ou l'Échasse d’Amérique[2].

Les mammifères marins de la Caraïbe recouvrent 33 espèces dont certaines peuvent être observées dans les eaux de la réserve naturelle : Grand dauphin, Baleine à bosse, Dauphin tacheté pantropical, Dauphin tacheté de l’Atlantique, Dauphin à long bec, Dauphin commun, Globicéphale tropical[2].

Iguane vert

Les inventaires indiquent environ 160 espèces de Mollusques, 3 espèces de Crustacés dont la Langouste royale et la Langouste brésilienne, 8 espèces d'Echinodermes dont l'Oursin blanc, une centaine d'espèces de poissons, 3 espèces de tortues (Tortue imbriquée, Tortue verte et Tortue luth), 3 espèces d'amphibiens (Hylode de Johnstone, Hylode de la Martinique et Rainette de Cuba), dix espèces de reptiles terrestres dont 3 espèces d'iguanes (Iguane des Antilles, Iguane vert)[2].

Intérêt touristique et pédagogique

Tortue imbriquée
Tortue imbriquée

Quatre sentiers de découverte sont en place sur la réserve naturelle[5]. Un observatoire aux baleines se trouve entre Oyster Pond et Quartier d'Orléans.

Administration, plan de gestion, règlement

La réserve naturelle est gérée par l'Association de Gestion de la RN de Saint-Martin depuis le 29 juillet 1999 [6].
Le plan de gestion 2010-2015 se termine.

La réglementation de la réserve naturelle prend en compte la fréquentation liée au tourisme (plaisance, plongée sous-marine, charter, etc.).

Outils et statut juridique

La réserve nationale a été créée par un décret du [3].

Une partie du site fait également partie de la ZNIEFF « Ilets Pigeon, Ilets de Petite-Terre, Ilet Tintamarre »[2]. L’îlet Tintamarre est par ailleurs une ZNIEFF de type 1 (no 0000 0011).

Une partie du site est classé zone humide d'importance internationale au titre de la convention de Ramsar.

Notes et références

  1. a et b Muséum national d'Histoire naturelle, « Saint-Martin (FR3600143) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel, 2003+ (consulté le 19 janvier 2014)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o [PDF] « Plan de gestion 2010-2015 », sur reservenaturelle-saint-martin.com
  3. a et b « Décret no 98-802 du 3 septembre 1998 portant création de la réserve naturelle de Saint-Martin (Guadeloupe) », sur Legifrance
  4. « La réserve naturelle de Saint-Martin », sur RNF
  5. « Les sentiers de découverte », sur RNR Saint-Martin
  6. Déclaration de constitution de l'Association de Gestion de la Réserve Naturelle de Saint-Martin.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes