Régiment de Walsh

Régiment de Walsh
Image illustrative de l’article Régiment de Walsh
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Walsh

Création 1697
Dissolution 1798
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Walsh est un régiment d’infanterie irlandais du Royaume de France créé en 1697.

Création et différentes dénominations

  •  : création du régiment de Dorington à partir du régiment des Gardes de Jacques II, arrivé en France en 1689[1]
  •  : renommé régiment de Rooth
  •  : renommé régiment de Roscommon
  •  : renommé régiment de Walsh
  • 1775 : renommé légion du Dauphiné, en raison du manque d'Irlandais dans le recrutement des soldats
  • 1776 : renommé régiment de Walsh, après la protestation des officiers gentilshommes du régiment, tous d'origine irlandaise
  •  : renommé 92e régiment d’infanterie de ligne
  •  : son 2e bataillon est réformé par incorporation à la 58e demi-brigade d’infanterie de ligne lors de la formation de la demi-brigade
  •  : réformé, son 1er bataillon étant réformé par incorporation à la 47e demi-brigade d’infanterie de ligne lors de la formation de la demi-brigade

Équipement

Drapeaux

Habillement

Historique

Colonels

  •  : Guillaume Dorington, , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : Michel Lesley, comte de Rooth, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : Charles Edouard Lesley, comte de Rooth, fils du précédent, brigadier le , déclaré maréchal de camp le par brevet du 1er mai, lieutenant général des armées du roi le
  •  : Robert Dillon, comte de Roscommon
  •  : Antoine Joseph Philippe, comte Walsh de Serrant
  •  : Charles Joseph Augustin, vicomte Walsh de Serrant
  •  : Jean O’Neill

Campagnes et batailles

Les 5 régiments d’irlandais catholiques aux services du roi Jacques II Stuart qui sont à l’origine des troupes irlandaises au service du royaume de France, ont été battus à la bataille de la Boyne en 1690 contre les troupes néerlandaises, écossaises et anglaises de Guillaume d’Orange qui devient roi d’Angleterre. Après la chute de Limerick fin 1691, Louis XIV accueille son cousin Jacques II qui se réfugie en France, accompagné par 19000 soldats qui ont combattu pour la cause jacobite. Par dérision, cet épisode est appelé Flight of the Wild Geese (envol des oies sauvages) par les Anglais. Louis XIV espérait ainsi pouvoir remettre Jacques II un jour sur le trône d’Angleterre. En 1698, il exige que les régiments irlandais se mettent à son service.

Héritage actuel dans l’armée Française

Aujourd’hui, le 92e Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand est porteur de l’héritage et des traditions du Régiment de Walsh.

De par une double origine, il est surnommé « Régiment d’Auvergne » ou « Royal Irlandais », et un drapeau du Régiment de Walsh orne toujours sa salle d’honneur. Les « Gaulois » du Régiment portent ce même drapeau sur leur épaule et sur leur calot traditionnel.

Notes et références

Références

  1. Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, depuis novembre 1737 jusqu’en novembre 1738, Pierre Lemau de La Jaisse, p. 107

Annexes

Bibliographie

  • Adrien Pascal, Histoire de l’Armée et de tous les régiments depuis les temps de la monarchie française jusqu’à nos jours, annexes des tomes troisième et quatrième
  • historique élaboré sur ordre du chef de bataillon Bertour, officier tradition du 92e régiment d'infanterie « Régiment d'Auvergne » en 1988 par le caporal Daniel Ricard, appelé du contingent 87.04, originaire du Cantal et titulaire d'une agrégation de géographie et d'une licence d'histoire.
  • livre de Pierre Dufour sur l'histoire du 92e régiment d'infanterie en vente au foyer du régiment d'Auvergne à Clermont-Ferrand.
  • Chronique historique-militaire, Pinard, tomes 4 et 5, Paris 1761 et 1762

Article connexe

Liens externes