Régiment de Vermandois

Régiment de Vermandois
Image illustrative de l’article Régiment de Vermandois
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Vermandois

Création 1669
Dissolution 1795
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Vermandois est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1669 devenu 61e régiment d'infanterie de ligne lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1791.

Création et différentes dénominations

Historique

Colonels et mestres de camp

  •  : Charles de Goyon-Matignon, comte de Gacé, brigadier le , †
  •  : Charles Auguste de Goyon de Matignon, chevalier de Thorigny puis comte de Gacé, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , maréchal de France le , †
  •  : N. de Seiglières-Belleforière, marquis de Soyecourt
  •  : Armand de Béthune, marquis de Charost, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , †
  •  : Antoine de La Vove, marquis de Tourouvre, déclaré brigadier en par brevet expédié le , †
  •  : N. de La Vove, chevalier de Tourouvre
  •  : François-Lazare Thomassin, marquis de Saint-Paul, brigadier le , †
  •  : Louis Antoine, comte de l’Esparre puis de Gramont, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , †
  •  : Louis Marie Bretagne Dominique de Rohan-Chabot, duc de Rohan, brigadier le , † 1791
  •  : Armand Henri, marquis de Clermont-Gallerande
  •  : N. de Froulay, chevalier de Tessé
  •  : Pierre François, marquis de Rougé, déclaré brigadier en par brevet expédié le 1er mai, déclaré maréchal de camp en par brevet du , lieutenant général le , †
  •  : César Jean-Baptiste de Valence-Cambes, marquis de Thimbrune
  •  : Anne-Joseph-Hippolyte de Maurès de Malartic, comte de Malartic
  •  : Pons Simon de Pierre, vicomte de Bernis
  •  : Jean François Béranger, vicomte de Thézan

Campagnes et batailles

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment conserve ses deux bataillons et est affecté au service de la Marine et des Colonies et à la garde des ports dans le royaume.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[1]
Habit, parements, revers, veste et culotte blancs, collet vert, doubles poches en long avec un passe-poil vert, garnies chacune de six boutons de deux en deux, trois sur la manche, quatre au revers et quatre au dessous : boutons jaunes et plats, avec le no 45. Chapeau bordé d'or.

L'ordonnance du 1er janvier 1791 fait disparaître les régiments du nom de provinces, et les corps d'infanterie ne sont désormais plus désignés que par le numéro du rang qu'ils occupaient entre eux. Ainsi, 101 régiments sont renommés et le régiment de Vermandois devient le 61e régiment d'infanterie de ligne.

Quartiers

Équipement

Drapeaux

3 drapeaux dont un blanc Colonel et 2 d’Ordonnance, « jaunes, rouges, verts & violets par opposition, & croix blanches »[2]

Habillement

Notes et références

  1. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762
  2. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739

Annexes

Bibliographie

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 3, 4, 5 et 8, Paris 1761, 1761, 1762 et 1778

Article connexe

Lien externe