Régiment de Perche (1690)

Régiment de Perche
image illustrative de l’article Régiment de Perche (1690)
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Perche

Création 1658
Dissolution 1744
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Perche est un régiment d’infanterie du Royaume de France depuis 1658.

Lignage

  • avril 1644 : création du régiment de Carignan (Piémontais)
  • octobre 1658 : incorporation du régiment de Salières ; le régiment passe sur le pied français
  • mai 1665 : fusion avec le régiment de Balthazard, et renommé régiment de Carignan-Balthazard
  • 1665 : renommé régiment de Carignan-Salières
  • 18 juillet 1676 : renommé régiment de Soissons
  • décembre 1690 : renommé régiment de Perche, au nom de cette province
  • 20 mars 1744 : réformé par incorporation au régiment des Gardes-Lorraine

Équipement

Drapeaux

Le régiment a porté deux drapeaux Colonel blancs de 1671 à 1718.

3 drapeaux, dont un blanc Colonel, et 2 d’Ordonnance « rouges et bleux par opposition, & croix blanches »[1].

Habillement

Historique

Colonels et mestres de camp

Colonels
  • avril 1644 : Thomas François de Savoie, prince de Carignan et comte de Soissons, 21 décembre 1595, † 22 janvier 1656
  • 22 janvier 1656 : Emmanuel Philibert de Savoie, prince de Carignan, né le 20 août 1628, † 23 avril 1709
  • 18 juillet 1676 : Louis Thomas de Savoie-Carignan, comte de Soissons, né 15 décembre 1657, † 14 août 1702
  • 31 décembre 1690 : Joseph de Robert, marquis de Lignerac, brigadier le 29 janvier 1702, † 11 mai 1733
  • juillet 1705 : M. de Cotteron, † 8 septembre 1706
  • 27 octobre 1706 : Claude, marquis de Ceberet, brigadier le 21 septembre 1706, maréchal de camp le 8 mars 1718, lieutenant général le 22 décembre 1731, † 25 avril 1756
  • 15 mars 1718 : Louis Auguste, chevalier de Rieux puis marquis de Rieux, brigadier le 20 février 1734, maréchal de camp le 1er mars 1738, lieutenant général des armées du roi le 2 mai 1744
  • 5 avril 1738 : marquis de Livry[2]
Mestres de camp
  • avril 1644 : N., baron de La Valdisère
  • juillet 1652 : N. d’Aloigny de Rochefort
  • octobre 1658 : Jean de Balthazard, maréchal de camp le 26 mars 1649, lieutenant général des armées du roi le 20 mai 1654, † après 1668
  • 1665 : Henri de Chastellard de Salières, † 1680

Campagnes et batailles

Plan des forts faits par les régiments de Carignan et de Sallières sur la rivière Richelieu.

En mai 1665, les 10 compagnies du régiment de Carignan s’embarquent à La Rochelle pour le Canada avec le régiment allemand de Balthazard (voir régiment de Carignan-Salières). Ces deux régiments forment un corps commandé par Jean de Balthazard puis par Henri de Chastellard de Salières. En juin 1668, les deux compagnies colonelles des régiments de Carignan et de Salières, de 60 hommes chacune, débarquent à La Rochelle ; tout le reste était resté au Canada.

Quartiers

Notes et références

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739
  2. a et b Septième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1741

Annexes

Bibliographie

  • lieutenant-colonel Belhomme, Histoire de l’infanterie en France, tome 2, Henri Charles-Lavauzelle éditeur militaire
  • M. Pinard, Chronologie historique-militaire, tomes 4 et 8, Paris, Claude Herissant, 1761 et 1778

Liens externes