Régiment de La Couronne

Régiment de La Couronne
Image illustrative de l’article Régiment de La Couronne
Uniforme et drapeau du régiment de La Couronne en 1772

Création 1643
Dissolution 1795
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de La Couronne est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1643.

Création et différentes dénominations

Équipement

Drapeaux

Lors du siège de Maastricht en 1673, le régiment d’Artois est renommé La Couronne pour ses faits d’armes et reçoit un nouveau drapeau croix blanche sur fond azur portant la devise Dedit hanc Mastrika coronam « Maastricht [lui] a valu cette couronne ».

9 drapeaux dont un blanc Colonel et 8 d’Ordonnance, « tous bleux avec la Couronne de France en or au milieu de chaque croix blanche »[1].

Habillement

Historique

Colonels et mestres de camp

  •  : François-Marie de l’Hôpital, duc de Vitry, colonel
  •  : N. Bruslard, marquis de Genlis
  •  : N. Bruslard, marquis de Gelis-Bethancourt
  •  : N. Bruslard, marquis de Genlis
  •  : Hardouin Bruslard, chevalier de Genlis
  •  : N. de Prunier, marquis de Saint-André
  •  : Louis, marquis de Polastron
  •  : René-François de Froulay, chevalier de Tessé
  •  : Jean François Gabriel, comte de Polastron
  •  : Armand Louis de Béthune, marquis de Charost, tué en 1735 près de Trèves
  •  : Louis-Ferdinand-Joseph de Croi, duc d’Havré, colonel-lieutenant
  •  : Marie-Alexandre-Léonor-Louis-César de Saint-Mauris, comte de Montbarrey
  •  : Pierre-Constantin Le Vicomte, comte de Blangy
  •  : Claude-Antoine de Béziade, marquis d’Avaray
  •  : Marie-Gabriel-Florent-Auguste, comte de Choiseul-Gouffier
  •  : Augustin-Louis-Charles, marquis de Lameth
  •  : Joseph-Marie-Anne de Moyria
  •  : François Goulu

Campagnes et batailles

Régiment de La Couronne
  • Le régiment de la Couronne est stationné dans la ville de Bonn pendant le siège de 1703. Le , le marquis d'Allègre, gouverneur de la ville, envoie le régiment en contre attaque des assiégeants. Le colonel de Polastron est blessé lors de cette opération[2].

En 1708, il se trouve au siège de Tortose, où il monte plusieurs gardes de tranchée avec les régiments de Normandie et de Normandie.

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment conserve ses deux bataillons.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[3]
Habit, veste et culotte blancs, parements, collet et revers bleus, pattes ordinaires garnies de trois boutons, autant sur le parement, quatre au revers et autant en dessous : boutons blancs et plats, avec le no 28. Chapeau bordé d'argent.

45e régiment d’infanterie de ligne

Le 45e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée du Nord ; 1794 à l’armée de Sambre-et-Meuse.

Quartiers

Personnages célèbres

Notes et références

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739
  2. « Histoire de Jean Churchill, duc de Marlborough », 1808, p. 196.
  3. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762

Annexes

Bibliographie

  • * Jean Churchill de Marlborough, Histoire de Jean Churchill, duc de Marlborough, vol. 1, Jean Imprimerie Impériale (Paris), , 409 p. (lire en ligne).
  • Oscar, vicomte de Poli, Le Régiment de La Couronne : (1643-1791), Paris, Conseil héraldique de France, , 370 p. (lire en ligne)

Article connexe

Lien externe